Paris-Nice
Paris-Nice - L'étape pour Nizzolo, Alaphilippe et Quintana perdent gros Photo : @NTTProCycling

Paris-Nice - L'étape pour Nizzolo, Alaphilippe et Quintana perdent gros

Deuxième étape ce lundi et deuxième journée folle sur Paris-Nice. Au terme d'une course marquée par des bordures, des chutes et des crevaisons, la victoire est finalement revenue à Giacomo Nizzolo (NTT), qui a réglé au sprint un groupe d'une dizaine de coureurs qui s'était détaché dans le final. L'Italien a devancé Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), qui avait pourtant été parfaitement emmené par Peter Sagan, et Jasper Stuyven (Trek-Segafredo).

Paris-Nice 2020 - Giacomo Nizzolo remporte la 2e étape

Le leader Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) est arrivé dans ce premier groupe et consolide sa place en tête du classement général puisque beaucoup de ses concurrents directs ont perdu du temps. Vincenzo Nibali (Tre-Segafredo) et Sergio Higuita (EF Pro Cycling) ont eux aussi coupé la ligne dans le premier groupe et font partie des grands gagnants du jour, ce qui n'est pas le cas de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), qui a perdu 18'', mais surtout de Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) et Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), qui ont connu un incident - crevaison pour le Français, chute pour le Colombien - à un moment critique de la course et qui ont finalement perdu 1'25''. Tiesj Benoot (Sunweb) et Dylan Teuns (Bahrain-McLaren), qui étaient respectivement 2e et 3e du général ce matin, ont eux perdu 36''. Le top 10 est ainsi chamboulé et Schachmann devance désormais Nizzolo de 15'' et Stuyven de 21''.

 

Jonathan Hivert à l'avant pour conforter son maillot de meilleur grimpeur

Comme la veille sur la première étape, Jonathan Hivert (Total Direct Energie) forme l'échappée du jour, en compagnie cette fois-ci de l'Espagnol Jose Manuel Diaz (Nippo Delko ONE Provence). Les deux hommes ne se font guère d'illusions puisque le peloton ne leur laisse que peu d'avance, mais cette opération à l'avant permet à Hivert de passer en tête des trois côtes répertoriées et de consolider son maillot de meilleur grimpeur. Les deux fuyards sont finalement repris à un peu plus de 60km du but par le peloton qui commence à devenir nerveux à cause du vent. Le leader Max Schachmann (Bora-Hansgrohe) profite du sprint intermédiaire pour prendre 3'' de bonification, tandis que Sergio Higuita (EF Pro Cycling) en prend 2.

 

Crevaison pour Alaphilippe, chute pour Quintana, qui sont distancés !

Plusieurs (petites) tentatives de bordures ont lieu dans les kilomètres qui suivent, mais la course se lance véritablement à 30km de l'arrivée. Le peloton casse en plusieurs morceaux et plusieurs coureurs de renom sont piégés, dont Sam Bennett (Deceuninck - Quick Step), l'un des favoris du jour pour la victoire. Caleb Ewan (Lotto Soudal) a aussi été distancé en étant victime d'une crevaison au pire des moments, tout comme Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), qui a connu la même mésaventure que le sprinteur australien. Quelques instants plus tard, Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), qui était présent dans le premier groupe, est victime d'une chute. À 20km du but, la situation est la suivante : un premier groupe d'une trentaine de coureurs ouvre la route, avec Schachmann, Pinot, Molard, Bardet, Higuita, Nibali notamment, suivi d'un deuxième - avec Bennett, Dylan Teuns (Bahrain-McLaren) et Tiesj Benoot (Sunweb) - qui pointe à environ 20'', puis un troisième, avec Alaphilippe et Quintana, qui a près d'une minute de retard.

 

Plus que 12 hommes en tête, Pinot et Bardet piégés

Dans le premier groupe, on retrouve aussi quelques sprinteurs comme Ackermann, Sagan, Hofstetter, Matthews, Bonifazio, Stuyven ou Nizzolo. Mais ce petit peloton casse encore à 11km de l'arrivée, sous l'impulsion de la Bora-Hansgrohe et de Mads Pedersen (Trek-Segafredo), et on ne retrouve plus que 12 hommes en tête : Pedersen, Stuyven, Nibali (Trek-Segafredo), Schachmann, Ackermann, Sagan, Grossschartner (Bora-Hansgrohe), Higuita (EF), Politt, Neilands, Würtz Schmidt (Israel) et Nizzolo (NTT). En revanche, Pinot, Molard et Bardet n'ont pas pu suivre et perdent seconde après seconde, surtout que devant, les Bora-Hansgrohe sont quatre et roulent à fond pour le leader Schachmann mais aussi Ackermann, qui vise l'étape. Pendant ce temps-là, le groupe Alaphilippe-Quintana perd du temps et pointe à 1'30''.

 

Nizzolo se paie Ackermann, 1'25'' de retard pour Alaphilippe et Quintana

Pedersen se relève à 3km du but, et c'est Schachmann qui se charge d'emmener en personne ce groupe dans les deux derniers kilomètres, pour favoris son sprinteur. Sagan emmène parfaitement Ackermann, mais l'Allemand coince dans les derniers mètres et se fait dépasser par Nizzolo dans les derniers mètres. Le groupe Pinot limite la casse et coupe la ligne avec 18'' de retard, le groupe Teuns-Benoot avec 36'' et le groupe Alaphilippe-Quintana à 1'25''.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Romain Bardet doit-il quitter AG2R La Mondiale à la fin de la saison ?







Publicité

Partenaires

Publicité