Mondiaux
Mondiaux - Philippe Gilbert : «Une affaire d'honnêteté... » Photo : Sirotti

Mondiaux - Philippe Gilbert : «Une affaire d'honnêteté... »

Le champion du monde 2012 a très faim en cette fin de saison. Vainqueur de deux étapes sur le récent Tour d'Espagne, Philippe Gilbert a totalement digéré sa non-sélection pour le Tour de France et rêve de décrocher un deuxième maillot arc-en-ciel dimanche dans le Yorkshire. Sur un parcours qui devrait très bien lui correspondre, le Wallon pourra en plus s'appuyer sur une équipe belge surpuissante, avec notamment Greg Van Avermaet, Remco Evenepoel et Oliver Naesen. Extrêmement motivé et sûr de sa forme et de sa force, Philippe Gilbert s'est confié sur la course de dimanche lors d'une conférence de presse.

Vidéo - Avant ces Mondiaux, Gilbert a gagné 2 étapes sur la Vuelta

"Il faudra être attentif car c’est un parcours qui permet une course de mouvement", déclare le futur coureur de la Lotto Soudal dans des propos rapportés par la RTBF et Cyclingnews. C’est très ouvert, ça va donner des surprises car il y a plein d’endroits pour attaquer. Le climat va être déterminant. On annonce beaucoup de pluie, de vent et des températures très basses. C’est vrai que l’aspect météo me préoccupe car ça s’annonce glissant." Sur le papier, la sélection belge est certainement la plus forte des sélections engagées. La grande question réside maintenant dans la tactique que va décider de mettre en place le sélectionneur Rik Verbrugghe, afin que tous ces champions ne se marchent pas dessus.

 

"La tactique de la Deceunicnk-Quick Step est un bon exemple"

"On n’a pas encore vraiment parlé de la tactique. Il faut juste prendre le départ de la course en connaissant son rôle et en sachant ce que l’on peut faire ou ne pas faire. Dans la logique, on ne devrait même pas se parler. De toute façon, ce sont les jambes qui décideront. C’est à ce moment-là que l'on pourra parler de tactique et ce sera juste une affaire d’honnêteté. Nous avons une équipe solide, nous devrons donc nous mettre dans une situation où nous n'auront jamais à rouler. C'est la tactique que nous utilisons avec Deceuninck-QuickStep et c’est la meilleure tactique car nous gagnons presque toujours. Je pense que c’est un bon exemple."

 

"Je sais où et comment je vais"

Interrogé enfin sur ses chances de victoire, Philippe Gilbert est conscient que son état de forme peut lui permettre d'envisager le meilleur dimanche. "Je suis très bien. J'ai bien fini la Vuelta. Je n'étais pas malade et j'ai continué à m'entraîner. Je suis venu ici en temps et en heure pour pouvoir reconnaître le parcours. C'était important. Je sais où et comment je vais et ça va faire la différence. En plus, comme j’ai déjà gagné les Mondiaux, c’est plus facile pour moi, je peux mettre la pression sur les autres. Mais il n’y a pas de secret, le coureur qui gagnera dimanche sera le plus fort." L'histoire serait magnifique pour le coureur de 37 ans.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui sera champion du monde sur route dimanche ?



















Publicité

Partenaires

Publicité