Mondiaux
Mondiaux - Julien Bernard : «Il y a de l'amitié entre Français» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Mondiaux - Julien Bernard : «Il y a de l'amitié entre Français»

Il fait partie de la sélection française, destinée à protéger Julian Alaphilippe ce dimanche pour les course en ligne des Championnats du Monde. Julien Bernard est récompensé après plusieurs mois de dur labeur. Âgé de 28 ans, ce coéquipier modèle évolue depuis plusieurs saisons au côté de grands coureurs du peloton. Au sein de sa formation, il côtoie Richie Porte ou Vincenzo Nibali. Il sera avec ce dernier sur le prochain Tour d’Italie, dont le départ est prévu dans quelques jours (3-25 octobre).

Vidéo - Julien Bernard après sa première victoire professionnelle

Lors d’une interview accordée au Journal du Centre, Julien Bernard est revenu sur sa présence au Giro : “C’était prévu. Nibali me voulait avec lui sur le Giro. C’est une décision d’équipe. Une fois que ça a été clair, je l’ai accepté. Je me dis que j’aurai d’autres occasions de refaire le Tour de France. La relation que j’ai avec Nibali est différente de celle que j’ai eu avec mes anciens leaders. Je suis dans une équipe où ça discute essentiellement en Italien. Ce n’est pas encore ça pour le parler, mais je le comprends bien maintenant. Nibali fait l’effort de me parler en anglais. Ça aide au quotidien. C’est quelqu’un de déterminé. Il a gagné les trois grands tours. Il a une aura naturelle dans l’équipe.”

 

“Pogacar ? Ce n’est pas ce que j’appelle une surprise”

Julien Bernard est fier d’être présent aux Mondiaux. “C’est toujours une grande fierté de porter ce maillot. Quelque part, c’est comme une reconnaissance. Une sélection, ça signifie qu’on vous fait confiance. Tous les sélectionnés, même si on évolue dans des équipes différents, on a quelque chose qui nous rassemble : notre nationalité. Contrairement à ce qu’on pourrait peut-être croire, il y a de l’amitié entre Français. On échange régulièrement” explique le Nivernais.

Même s’il n’a pas participé à la Grande Boucle, Julien Bernard porte un avis sur la course : “C’était à regarder. Il y a eu du suspense jusqu’à l’avant-dernière étape, avec ce gros renversement sur le contre-la-montre. Ça fait très longtemps que ça n’était pas arrivé. J’ai trouvé que c’était un beau Tour de France. Pogacar ? On l’a vu arriver sur la Vuelta : sur son premier grand tour, il était monté sur le podium, ce n’est pas rien. Ce n’est pas ce que j’appelle une surprise.”

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Lucas DUPONT

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter La Vuelta le 8 novembre prochain ?



















Partenaires

Publicité
Publicité