Mondiaux - Julian Alaphilippe sacré champion du monde à Imola !
Mondiaux
Photo : @FFCyclisme

Mondiaux - Julian Alaphilippe sacré champion du monde à Imola !

23 ans après le sacre de Laurent Brochard à Saint-Sébastien, Julian Alaphilippe est devenu champion du monde ce dimanche à Imola ! Vainqueur à l'issue des 258 kilomètres de course, le Français est parti seul dans les derniers hectomètres de l'ultime difficulté du jour et s'est imposé devant le Belge Wout Van Aert et le Suisse Marc Hirschi. Rattrapé dans les derniers kilomètres à Bergen il y a trois ans et très déçu après sa huitième place décrochée à Innsbruck en 2018, le natif de Saint-Amand Montrond décroche donc ce maillot arc-en-ciel tant convoité.

Vidéo - Mondiaux 2020 - Julian Alaphilippe champion du monde !

Champion du monde en 2014 à Ponferrada, le Polonais Michal Kwiatkowski échoue pour sa part au pied du podium, battu d'un rien par Marc Hirschi. Le Danois Jakob Fuglsang et le Slovène Primoz Roglic terminent quant à eux cinquième et sixième. Un temps apparu comme le grand favori au vu de l'attentisme des meilleurs puncheurs du monde, l'Australien Michael Matthews a finalement craqué dans le final et termine septième à 53 secondes du nouveau champion du monde. L'Espagnol Alejandro Valverde, l'Allemand Maximilian Schachmann et l'Italien Damiano Caruso complètent le top 10. Essentiel dans la victoire de Julian Alaphilippe, Guillaume Martin se classe au trezième rang, Rudy Molard prenant lui la 19e place.

 

Sept hommes à l'avant, la France prend ses responsabilités

Sept coureurs prennent rapidement les devants. Composée de Jonas Koch (Allemagne), Torstein Traeen (Norvège), Marco Friedrich (Autriche), Daniil Fominykh (Kazakhstan), Yukiya Arashiro (Japon), Eduard Grosu (Roumanie) et Ulises Alfredo Castillo Soto (Mexique), l'échappée matinale arrive à prendre 7 minutes d'avance au maximum sur un peloton contrôlé par la Suisse de Marc Hirschi et le Danemark de Jakob Fuglsang. L'accumulation des tours de circuit et des ascensions faisant son oeuvre, deux coureurs de tête sont lâchés à environ 130 bornes de l'arrivée, Marco Friedrich puis Eduard Grosu.

Ce sont ensuite Ulises Alfredo Castillo Soto, Yukiya Arashiro et Daniil Fominykh qui craquent à un peu plus de 100 kilomètres de l'arrivée, laissant ainsi Torstein Traeen et Jonas Koch seuls à l'avant avec 4'30" d'avance sur le peloton. Ce dernier accélère cependant progressivement au fur et à mesure que les kilomètres passent, les hommes de tête n'ayant plus que 2 minutes d'avance à trois tours de l'arrivée. Et la première nation à réellement prendre les choses en main, c'est l'équipe de France. Quentin Pacher et Nans Peters prennent les rênes du peloton dans la septième ascension de la Cima Gallisterna et lancent véritablement la course.

 

Tadej Pogacar, le premier des cadors à passer à l'attaque

Torstein Traeen et Jonas Koch ne résistent pas au coup d'accélérateur placé par les Français et sont ainsi repris dans la descente. Les Tricolores ne relâchent pas leur pression une fois le sommet franchi et poursuivent leur effort afin de fatiguer les adversaires de Julian Alaphilippe. C'est ensuite la Belgique qui dicte le rythme, avec Oliver Naesen, Tiesj Benoot et Loïc Vliegen aux manettes, mais aucune attaque n'est à recenser alors qu'il reste moins de 50 kilomètres à parcourir. Il faut attendre l'offensive de Tadej Pogacar, le vainqueur du Tour de France, à 40 bornes de l'arrivée pour voir un des favoris se découvrir.

Moins aérien que sur le Tour, le Slovène arrive cependant à creuser un petit écart et se lance dans la descente de la Cima Gallisterna avec une dizaine de secondes d'avance sur un peloton qui ne compte plus qu'une quarantaine de coureurs et qui est emmené par Tiesj Benoot et Tim Wellens. Semblant travailler pour Primoz Roglic, Tadej Pogacar poursuit son effort solitaire et possède 25 secondes d'avance à un tour de l'arrivée de cette course en ligne des Championnats du monde 2020.

 

Tadej Pogacar repris, Julian Alaphilippe contrôle puis part seul !

Toujours emmené par le Belgique, le peloton est alors composé de 36 coureurs, tous les favoris du jour - Vincenzo Nibali, Marc Hirschi, Primoz Roglic, Alejandro Valverde, Michal Kwiatkowski, Maximilian Schachmann... - figurant au sein de ce dernier, tout comme les Français Julian AlaphilippeValentin Madouas, Guillaume Martin, Rudy Molard et Kenny Elissonde. Dans le Mazzolano, la première des deux montées du circuit, Tom Dumoulin porte une attaque et revient sur Tadej Pogacar. Mais les deux hommes sont très vite repris par le peloton après une accélération de Guillaume Martin, qui fait un gros travail pour son leader et roule pour revenir ensuite sur Vincenzo Nibali, Mikel Landa, Rigoberto Uran et Wout Van Aert, qui se sont légèrement détachés avant le sommet.

Les quatre hommes finissent par rentrer dans le rang, et c'est donc dans la dernière ascension que tout va se jouer. Soutenu par un Tiesj Benoot admirable de dévotion, Wout Van Aert, visiblement très à l'aise, aborde cette dernière côte en deuxième position, les autres favoris étant tous dans sa roue. C'est Marc Hirschi qui durcit la course dans les pentes les plus difficiles, suivi par Wout Van Aert, Vincenzo Nibali, Julian Alaphilippe, Primoz Roglic, Michal Kwiatkowski, Maximilian Schachmann et Jakob Fuglsang. Et après une accélération de Michal Kwiatkowski, c'est Julian Alaphilippe qui place un contre au sommet de la dernière difficulté du jour et lâche ses adversaires !

 

Julian Alaphilippe tient tête à ses poursuivants et s'impose !

Armé de son punch habituel, le Français fait mal à tout le monde et crée un écart d'une dizaine de secondes sur un groupe composé de Jakob Fuglsang, Wout Van Aert, Primoz Roglic, Marc Hirschi et Michal Kwiatkowski. Donnant tout ce qu'il a, l'ancien numéro un mondial fait un numéro dans les derniers kilomètres et résiste malgré les multiples accélération de Wout Van Aert, le plus costaud des poursuivants. Il succède ainsi au Danois Mads Pedersen, titré en 2019 à Harrogate.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

09:15 Dopage L'UCI dispose d'un programme antidopage "complet et de qualité" 08:52 Challenge Majorque Pour tout savoir sur le Trofeo Calvia ce mercredi 08:44 Tour d'Antalya Il y aura 23 équipes au départ du Tour d'Antalya 08:20 Route Un maillot 2022 atypique pour l'équipe EF Education-EasyPost 07:56 Omloop Het Nieuwsblad (F) Il y aura 24 équipes présentes au départ 07:34 Divers Les trois équipes de la structure Uno-X rejoignent le MPCC 07:11 GP La Marseillaise Cofidis autour de Bryan Coquard et Guillaume Martin 07:01 Agenda Vélo Mondiaux, Majorque, Marseillaise... à venir cette semaine 25/01 Média Toutes vos vidéos cyclisme sont à revoir sur Cyclism'Actu TV 25/01 Route Alaphilippe, Pogacar, Van Aert... où les cadors vont reprendre ? 25/01 Média Il y aura une saison III du documentaire sur la Movistar Team 25/01 Route Et si vous découvriez le Québec avec Pascal Hervé, comme guide ? 25/01 Route Kevin Geniets a prolongé avec la Groupama-FDJ jusqu'en 2024 25/01 Route Steels : "Evenepoel est dans un bien meilleur état qu'en 2021" 25/01 Matériel Pourquoi utiliser pour les entrainements, BKOOL tout cet hiver 25/01 Route Sagan, Evenepoel, Contador... ils sont solidaires d'Egan Bernal 25/01 Route Paul Ourselin : "Être épargné par la malchance cette année" 25/01 Matériel Garmin avec son "home trainer innovant", le Tacx NEO 2T Smart 25/01 Tour de France La Team Jumbo-Visma a son plan pour battre Tadej Pogacar 25/01 Le Samyn 25 formations en lice sur Le Samyn 2022 dont 11 WorldTour
fleche bas fleche haut

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité