Lutte antidopage
Lutte antidopage - L'unité cyclisme de l'ITA est opérationnelle ! Photo : Sirotti

Lutte antidopage - L'unité cyclisme de l'ITA est opérationnelle !

Annoncé courant 2020 par l'Union Cyliste Internationale (UCI), le transfert des activités de son programme antidopage vers l'Agence internationale de contrôle (ITA) a bien eu lieu le 1er janvier dernier. "L'Agence internationale de contrôle et l'Union cycliste internationale ont le plaisir d'annoncer que l'unité cycliste de l'ITA, qui dirige les efforts de l'agence pour lutter contre le dopage dans le cyclisme, est pleinement opérationnelle depuis le 1er janvier 2021 [...] Nouvellement créée par l'ITA, l'unité cyclisme est composée d'anciens employés de la Fondation antidopage du cyclisme (CADF), organisme qui a mené la lutte contre le dopage dans le cyclisme entre 2008 et fin 2020", est-il notamment indiqué dans un communiqué de presse que vous pouvez retrouver en intégralité ci-dessous.

Vidéo - L'UCI est présidée par le Français David Lappartient

 

L'unité cycliste de l'ITA pleinement opérationnelle depuis le 1er janvier 2021

L'Agence internationale de contrôle (ITA) et l'Union cycliste internationale (UCI) ont le plaisir d'annoncer que l'unité cycliste de l'ITA, qui dirige les efforts de l'agence pour lutter contre le dopage dans le cyclisme, est pleinement opérationnelle depuis le 1er janvier 2021. Nouvellement créée par l'ITA, l'unité cyclisme est composée d'anciens employés de la Fondation antidopage dans le cyclisme (CADF), organisme qui a mené la lutte contre le dopage dans le cyclisme entre 2008 et fin 2020. La plupart des collaborateurs de la CADF (11 sur ses 13 collaborateurs, dont son directeur, Olivier Banuls) ont choisi de rejoindre l'ITA dans le cadre d'une réorganisation stratégique de la lutte contre le dopage dans notre sport.

Le transfert des activités antidopage à l'ITA fait suite à la décision de l'UCI à l'automne 2019 d'explorer de nouvelles voies pour garantir que notre sport conserve et renforce son statut de leader dans la protection des athlètes propres. En 2019, le cyclisme a effectué plus de tests de dépistage de drogues que tout autre sport, parmi les Fédérations internationales, avec plus de 14 000 échantillons prélevés. Le cyclisme est également reconnu pour la qualité de son travail : le passeport biologique, les contrôles ciblés, la collaboration avec les organisations nationales antidopage et les enquêtes. La nécessité de constamment remettre en question comme moyen de gagner en efficacité - une approche qui a vu le cyclisme comme un exemple ces dernières années pour son engagement en faveur du sport propre - a été mise en évidence par l'opération Aderlass, qui a révélé encore une fois que le dopage ne connaît pas de frontières.

Suite à un processus de concertation avec les familles du cyclisme (équipes, organisateurs et coureurs) et après avoir écouté l'ITA et la CADF dans le cadre d'un audit, le Comité Directeur de l'UCI a choisi de travailler avec l'ITA en janvier 2020. Basé à Lausanne et fondée en 2018, l'ITA est devenue un acteur incontournable et est reconnue dans le domaine de l'antidopage. Les services de l'ITA ont été mandatés par 45 grandes organisations sportives, parmi lesquelles les Fédérations internationales de sports olympiques. Créé par le mouvement olympique avec le soutien de l'Agence mondiale antidopage (AMA), il fait désormais partie intégrante de la communauté antidopage, travaillant avec la police, les organismes antidopage et le mouvement sportif. Son approche globale garantit des synergies dans des domaines clés tels que la recherche, la science, la collecte de renseignements et les enquêtes et les tests.


Suite à la décision de l'UCI, des préparatifs ont été faits tout au long de 2020 pour la transition, avec six rencontres organisées avec les familles du cyclisme. Avec les parties prenantes, l'UCI a également supervisé le processus de transfert, s'assurant avant tout que l'expertise et le savoir-faire de la CADF restent intacts au sein de la nouvelle organisation. Les parties ont convenu de créer une unité dédiée au cyclisme, de donner aux employés de la CADF la possibilité de rejoindre la nouvelle instance et de maintenir en place le Comité de financement - composé de l'UCI et des familles de cyclisme susmentionnées - qui définira le budget alloué à la lutte contre le dopage dans le cyclisme.

L'UCI et les familles du cyclisme ont maintenu leur contribution financière au programme antidopage inchangée pour 2021, mettant à disposition 7,5 millions de francs (7 millions d'euros). L'ITA compte désormais une soixantaine d'employés, dont l'unité cycliste. Grâce à la transition sans heurt, menée dans un esprit de constructivité et de collaboration entre toutes les parties, la nouvelle structure est pleinement opérationnelle, comme prévu, depuis le 1er janvier 2021, malgré la crise sanitaire mondiale en cours. Étant l'une des organisations les plus actives dans la lutte contre le dopage, l'UCI s'attachera également à partager son expertise, à travers l'ITA, avec d'autres Fédérations Internationales du mouvement sportif et à contribuer à l'intensification de la lutte contre le dopage dans le sport.

 

Olivier Banuls : "Devenir plus efficace et de faire passer le programme au niveau supérieur"

Le directeur général de l'ITA, Benjamin Cohen : "Je tiens à remercier l'UCI et les familles du cyclisme pour leur confiance. L'unité cyclisme et son personnel expérimenté bénéficieront du soutien et de l'expertise de tous les autres départements de l'ITA pour promouvoir davantage le programme antidopage de l'UCI. Nous sommes ravis de travailler côte à côte et d'intensifier la lutte contre le dopage dans le cyclisme et dans le sport en général."

La Directrice générale de l'UCI, Amina Lanaya : "L'UCI se réjouit de ce nouveau partenariat, qui combine l'expérience et le savoir-faire du cyclisme avec les ressources de pointe de l'ITA et l'approche à 360 degrés. Je voudrais remercier toutes les parties d’avoir facilité le transfert des activités opérationnelles de notre programme antidopage. Le cyclisme a une fois de plus montré sa capacité à avancer en bloc et à prendre les grandes décisions qui doivent être prises pour rester en tête, le tout dans l'intérêt du sport et de ses athlètes."

Le responsable de l'unité cyclisme de l'ITA, Olivier Banuls : "Ce transfert vers l'unité cyclisme est une excellente opportunité pour renforcer le programme antidopage existant et permettre à notre sport de bénéficier d'un environnement multisports. Notre exigence minimale en 2021 sera de maintenir le niveau de qualité de l'année dernière, en tenant compte de l'incertitude causée par la pandémie. Au-delà de cela, notre objectif est de devenir plus efficace et de faire passer le programme au niveau supérieur."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le 76e Omloop Het Nieuwsblad ce samedi ?



















Partenaires

Publicité
Publicité