Liège-Bastogne-Liège 1980
Liège-Bastogne-Liège 1980 - Hinault : «Une fois que tu es dedans...» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Liège-Bastogne-Liège 1980 - Hinault : «Une fois que tu es dedans...»

Le 24 avril 1980, Bernard Hinault signait l'un des exploits les plus marquants de son exceptionnel carrière. Battu sur l'Amstel Gold Race (5e), Paris-Roubaix (4e) et La Flèche Wallonne (3e) lors des semaines précédentes, celui qui était alors double vainqueur du Tour de France remettait les pendules à l'heure en écrasant littéralement de toute sa classe la 66e édition de Liège-Bastogne-Liège. Une course qu'il remporta avec plus de 9 minutes d'avance sur le Néerlandais Hennie Kuiper et le Belge Ronny Claes !

Bernard Hinault : "Personne ne m'a obligé à faire la course"

Mais plus que cet écart abyssal, ce sont les conditions climatiques dans lesquelles s'est disputée la course qui auront le plus marqué les esprits. Avec des températures glaciales et même des chutes de neige, ce Liège-Bastogne-Liège 1980 se montre impitoyable pour les têtes et les corps, seuls 21 coureurs sur les 174 présents au départ trouvant la force et le courage de le finir. Héros parmi les héros ce jour-là, Bernard Hinault - qui avait les doigts gelés en franchissant la ligne d'arrivée, deux n'ayant jamais retrouvé leurs sensibilité depuis - est revenu pour Cyclism'Actu sur cette journée complètement dingue. Et ce même s'il estime "que cette course l'a marqué autant que les autres courses".

 

"J'ai dit à Maurice Le Guilloux que s'il faisait un temps pourri au ravitaillement, j'allais bâcher"

"Pour moi, il n'y a pas de différence", poursuit le Blaireau. "C'est sûr que les conditions étaient particulières, mais une fois que tu es dedans, tu es dedans. Personne ne m'a obligé à faire la course alors que les conditions n'étaient pas bonnes". De loin le plus fort en ce 24 avril 1980, Bernard Hinault, leader à l'époque de la formation Renault-Gitane-Campagnolo, avait pourtant failli jeter l'éponge lors de la première partie de la course. "Avant le ravitaillement, j'ai dit à Maurice Le Guilloux (qui est alors son seul coéquipier encore en course, ndlr) que s'il faisait un temps pourri au ravitaillement, j'allais bâcher. Et puis il y a eu une petite éclaircie, et celle-ci a fait que j'ai été un peu plus vite".

 

"Mes concurrents attaquaient chacun leur tour pour se mettre une branlée"

Et c'est à 85 kilomètres de l'arrivée à Liège que le vainqueur également de l'édition 1977 de la Doyenne s'est dressé sur les pédales et a définitivement faussé compagnie au reste du peloton. "Quand j'ai lâché tous mes adversaires, j'ai pris mon rythme et je voyais que je prenais toujours du temps. C'est lorsque l'on prend son propre rythme que l'on fait le plus d'écart. Par rapport à mes concurrents qui étaient derrière et qui attaquaient chacun leur tour dans les bosses parce qu'ils voulaient se mettre "une branlée", je pouvais relancer la machine alors qu'eux étaient obligés de récupérer."

 

"Comment peut-on être sur un vélo dans de telles conditions ?"

Conscient que ce Liège-Bastogne-Liège 1980 reste dans la tête des passionnés de vélo comme étant l'une de ses plus grandes performances physiques et mentales, Bernard Hinault met en avant "les conditions climatiques" comme principale raison. "Elles étaient exceptionnelles et c'est ce qui a vraiment marqué les gens. Comment peut-on être sur un vélo dans de telles conditions ? Quand on est parti, on est parti et on ne se pose plus de questions". Ce qui permet au quintuple vainqueur du Tour de France de faire un parallèle entre son époque et celle d'aujourd'hui.

"Quand on entend des gens qui se plaignent de nos jours et qui disent qu'on ne doit pas faire la course, il faut savoir que personne ne les oblige à la faire. S'ils ne sont pas contents, qu'ils restent chez eux", conclut un Bernard Hinault.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité