Le Mag - Thomas Bonnet, chez le voisin Chavanel : «Suivre ses traces»
Le Mag
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Le Mag - Thomas Bonnet, chez le voisin Chavanel : «Suivre ses traces»

Thomas Bonnet, 22 ans, pensionnaire de l'équipe Vendée U, la réserve de la formation pro Team Total Direct Energie de Jean-René Bernaudeau, a remporté samedi dernier sa première victoire sur route et chez les Élites lors du Tour des 4B Sud Charente. Une première qui plus est dans sa région et avec le tout nouveau maillot de son équipe. "Je tournais autour, il fallait vraiment que je concrétise, je l’ai fait avec la manière et je voulais me prouver ainsi qu'à l’équipe que j’étais capable de gagner", nous a expliqué ce mardi Thomas BonnetCyclism'Actu est allé avec Thomas Bonnet chez Sylvain Chavanel (ils sont voisins) "pour partager ça."

Vidéo - après sa 1ère en Élite, Thomas Bonnet rend visite à Chavanel


"Cette victoire, c'est pour lui montrer que ça pousse derrière... "

"Cette victoire, c'est pour lui montrer que ça pousse derrière et que le petit jeune de sa ville est prêt à reprendre le flambeau. C'est gratifiant et c'est vraiment cool de pouvoir partager ça avec lui." Une belle performance pour le champion d'Europe et du Monde de VTT chez les Juniors en 2016. Actuellement de passage dans sa commune Colombiers, située dans la Vienne, Thomas Bonnet s'est installé depuis deux mois à Nice pour y enchainer des séances d'entrainements plus rythmées.

Celui qui a un profil à la Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) - "mais avec un gros écart de niveau", indique-t-il - ne pouvait donc pas ne pas venir saluer son aîné et ami, Sylvain Chavanel"Thomas est de ma commune, dans laquelle je réside depuis 2004. En étant de chez moi, je le regarde forcément de prêt et je suis ses résultats chez les amateurs. Tout se passe pour le mieux pour lui, il est motivé comme un Cadet et je lui souhaite bon courage pour la suite", nous explique le vainqueur de trois étapes sur le Tour de France.

 

"Mon rêve ? Signer mon premier contrat professionnel"

Thomas, vous venez du VTT, discipline dans laquelle vous avez été champion d’Europe et champion du monde Juniors en 2016. Quelle va être la suite désormais ?

J’espère écrire la suite sur la route et que des portes vont s’ouvrir d’ici la fin de l’année. Le premier objectif, c’est de passer professionnel. Mon rêve ? Ça serait d’être à la fin de l’année dans la même salle que Jean-René Bernaudeau et de signer mon premier contrat professionnel. Ça serait déjà un premier grand pas dans ma vie et dans ma carrière de sportif de rejoindre le Team Total Direct Energie. Ensuite, si j’y parviens, le but sera de démontrer que j’ai ma place chez les professionnels. Je suis en tout cas bien déterminé à ce que tout cela arrive.

 

Le défi est grand de passer du VTT à la route ?

Quand on voit que des coureurs comme Mathieu van der Poel ou Tom Pidcock font tout, que ce soit de la route, du cyclo-cross et du VTT, cela montre que tout est possible et que le vélo reste du vélo. Pratiquer plusieurs disciplines permet d’apprendre des choses différentes et de devenir un coureur un peu plus complet. En tout cas, quand je vois faire Van der Poel ou Pidcock, j’ai plus ou moins les yeux qui brillent. J’aimerais complètement être à leur place.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Cyclism'Actu

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité