ITW
ITW - Yukiya Arashiro : 'Les rêves ne sont pas interdits' Photo : A.S.O. / T. Maheux

ITW - Yukiya Arashiro : "Les rêves ne sont pas interdits"

"Cette saison sera-t-elle votre dernière ? NON. Je ne pense pas encore à la fin de ma carrière". La réponse a le mérite d'être claire ! Yukiya Arashiro a beau avoir 35 ans, le Japonais n'est pas prêt à raccrocher. Aucune lassitude chez le coureur de Bahrain-McLaren, bien au contraire : "J'ai de la passion. Et j'ai tellement de fans et de supporters !" Pour la quatrième année consécutive, le natif d'Ishigaki est actuellement en Australie. C'est sur le Tour Down Under, une épreuve qu'il apprécie, qu'il se lancera officiellement dans cette nouvelle saison. Deux grands objectifs en ligne de mire : le Tour de France, mais surtout les Jeux Olympiques de Tokyo. "Les rêves ne sont pas interdits", glisse-t-il dans une interview qu'il nous a accordée.

Retour sur le Critérium de Saitama, remporté par Arashiro

"Je veux être au top de ma forme en juillet", annonce-t-il. Une période qui coïncidera d'abord avec le Tour de France. Yukiya Arashiro compte sept participations à la Grande Boucle, mais il n'en a plus pris le départ depuis 2017. "Je pense toujours au Tour de France et je ferai de mon mieux pour avoir la chance d'y revenir", explique le vainqueur du Tour de Taiwan 2018. En cas de sélection, Arashiro fera notamment équipe avec Mikel Landa et Mark Cavendish. Le Japonais se veut d'ailleurs optimiste quant aux objectifs estivaux des deux hommes : "Bien sûr, Mikel est capable d'être sur le podium du Tour. L'équipe le soutiendra au maximum pour réaliser la meilleure performance". Et d'ajouter concernant Cavendish, qui visera une 31e victoire d'étape sur la Grande Boucle : "C'est difficile de gagner n'importe quelle course, mais je pense qu'il peut le faire. Avec une telle expérience, il peut toujours trouver la façon de gagner".

Le Tour donc, puis les Jeux, à domicile. Un événement "très spécial" pour l'intéressé. Déjà sélectionné en 2012 et 2016, Arashiro a l'expérience de son côté. D'autant plus qu'il a réalisé des performances honorables lors de ses précédentes participations : 48e à Londres, dans le même temps que Mark Cavendish, Peter Sagan, Arnaud Démare ou encore Elia Viviani, le Japonais avait porté encore plus haut les couleurs de son pays à Rio. Il avait en effet pris la 27e place sur le parcours brésilien, à l'issue d'une course particulièrement exigeante.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui remportera le 78e Paris-Nice ?



















Partenaires