Tour de France
Tour de France - Thibaut Pinot : 'J'ai digéré la déception du Tour 2019' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Thibaut Pinot : "J'ai digéré la déception du Tour 2019"

"J'ai pris conscience que je pouvais mettre la barre très haut, que j'avais ma place parmi les prétendants à la victoire finale. Je reviendrai sur le Tour en 2020 avec de très grandes ambitions". Le ton est donné. Vainqueur d'étape au Tourmalet l'an passé, Thibaut Pinot a suscité de grands espoirs, y compris celui de le voir sur les Champs-Elysées en jaune... Un rêve qui s'est envolé avec une blessure à la cuisse. Contraint d'abandonner, le Franc-Comtois se fait un point d'honneur à revenir sur le Tour de France cette saison pour se mesurer, entre autres, au tenant du titre Egan Bernal. L'été sera chaud, très chaud pour le natif de Mélisey, dont le regard se tourne également vers les Jeux Olympiques de Tokyo. Une Olympiade qui serait sa première puisqu'il avait dû déclarer forfait en 2016.

Le Tour, Paris-Nice, les JO... Thibaut Pinot se confie

 

"Le Tour 2019, c'est sûr que c'était une très grande déception mais il faut avancer"

"On ne pense pas encore au mois de juillet. C'est sûr qu'on en parle beaucoup mais on n'y pense pas trop, on pense surtout au début de saison, on va prendre les objectifs les uns après les autres. J'ai digéré le Tour 2019, c'est sûr que c'était une très grande déception mais il faut avancer. Je m'en remettrai, comme je me suis toujours remis de mes déceptions sportives", explique Pinot, qui n'a pas que le Tour en tête même si cela reste sa priorité. "J'ai du mal à mettre une hiérarchie sur tous mes objectifs, mais c'est sûr que le Tour de France l'emporte sur le reste. Après, entre Paris-Nice, les JO, les Mondiaux... Ce dont j'ai envie, c'est d'être à 100% sur toutes ces courses-là. Je veux être le plus haut possible et on verra ce que ça donne."

Hormis le Tour de FrancePinot a un autre grand objectif : les Jeux Olympiques de Tokyo. Il y a quatre ans à Rio, il avait dû décliner la sélection car il sortait du Tour malade. "Ça reste une déception d'avoir dû refuser la sélection à Rio parce que j'étais malade, donc je n'ai pas envie de rater encore cette occasion. Ça sera sûrement la dernière possibilité de faire les Jeux, et c'est quelque chose qui manquerait à ma carrière de ne pas faire les Jeux", affirme-t-il.

 

"J'ai redécouvert le plaisir de courir en France"

Pour préparer au mieux ses grands objectifs, Pinot a modifié son programme habituel puisqu'il s'alignera pour la première fois sur Paris-Nice"J'ai redécouvert le plaisir de courir en France. C'est vrai que je prenais aussi beaucoup de plaisir à courir à l'étranger mais j'ai aussi envie de découvrir Paris-Nice, ça fait 10 ans que je suis pro et je n'avais encore jamais fait Paris-Nice, ça me trottait dans la tête de le faire. Je connais par coeur le schéma de Tirreno-Adriatico, et là je vais sur Paris-Nice, une course que je ne connais pas du tout, qui est sûrement piégeuse. Peut-être que cette année je vais me rater mais ce sera pour mieux revenir l'an prochain. Quoiqu'il en soit, je suis content de revenir courir en France", assure-t-il.

Enfin, Pinot a répondu sur la concurrence de l'équipe INEOS, qui fera une nouvelle fois figure d'épouvantail sur le Tour de France avec au départ le vainqueur sortant Egan Bernal, son dauphin Geraint Thomas et sans doute Chris Froome, même si la forme de ce dernier reste incertaine : "Il n'y a pas de surprise, on sait très bien qu'ils vont mettre la meilleure équipe possible, comme toutes les autres équipes. Cette année, il y aura encore un niveau plus élevé sur le Tour que les autres années. Ce sera à moi d'en profiter de ces grosses équipes qui vont peut-être se courir après, mais ça ne me fait ni chaud, ni froid. Un Tour de France, c'est toujours relevé de toute façon. Je crois aussi que Chris Froome reviendra à un très bon niveau. Je ne sais pas dans quel état il est physiquement en ce moment mais il y a encore énormément de temps jusqu'au Tour de France, donc je ne me fais pas de souci là-dessus, et INEOS peut très bien arriver avec trois leaders."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui remportera le Tour des Emirats arabes unis ?

















Partenaires