ITW - Quand Jean-René Bernaudeau raconte son recrutement de Peter Sagan
ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net / Sirotti

ITW - Quand Jean-René Bernaudeau raconte son recrutement de Peter Sagan

Jean-René Bernaudeau *, le manager général de la formation Team Total Energies, était au micro de Cyclism'Actu il y a quelques semaines pour évoquer l'arrivée de Peter Sagan dans son équipe dès la saison 2022 et ce, pour deux ans. "JR" nous a reçu au siège de sa formation en Vendée au Château Les Essarts... l'occasion d'en profiter pour visiter les lieux où "tout s'y passe" concernant la ProTeam TotalEnergies et l'équipe "réserve" Vendée U depuis 2000. Jean-René Bernaudeau nous explique tout ou presque de l'arrivée du Slovaque dans les rangs de la formation vendéenne... mais pas seulement ! *Un entretien réalisé en Vendée et en vidéo fin août dernier.

Vidéo - J-R Bernaudeau : "N'oublions pas d'où l'on vient !"


"Peter Sagan est là comme un accélerateur"

À partir de 2021, un certain Peter Sagan, triple champion du monde sur route, va venir préparer sa saison 2022 aux Essarts, c'est ça ? D'où est venue l'idée de le faire venir ?

On a déjà bien avancé pour préparer la saison 2022. Le premier stage où Peter Sagan sera présent, ce sera un évènement.  L'idée est venue de se renforcer. On a besoin de faire envie aux jeunes de venir dans cette belle usine à champions. Le WorldTour nous a un peu malmené, mais on a fait du bon boulot avec ce qu'on a. Aujourd'hui, on a un vrai projet et Sagan est là comme un accélerateur avec sa dimension, son expertise et l'envie qu'il va donner. C'est un grand coureur, mais c'est aussi un accélerateur de projets. 

 

Comment s'est passée l'arrivée de Peter Sagan concrètement ?

Il s'est retrouvé sur le marché, son côté anticonformiste comme le mien, et puis pourquoi pas, il faut oser. Cela a bien accroché, j'ai eu un appui assez fort avec Roberto Amadio, qui l'a connu chez Liquigas. Il y a eu beaucoup d'obstacles pour finaliser le dossier. Il y a eu des choses intéressantes d'apprises lors de la négociation qui a duré trois mois. Peter Sagan paraissait inacessible, mais les obstacles ont été franchis. Alaphilippe, ça n'a pas pu se faire, mais Sagan oui.  Je suis très heureux d'avoir réussi ce coup avec également Oss et Bodnar, qui est un grand rouleur. Sagan est très respectueux de ses origines, il a besoin de gens qui l'entourent avec de la sincérité. Il a envie de prendre du plaisir. 

 

Il n'arrive donc pas tout seul... 

Il arrive avec des gens dont on a besoin. On avait quelques cases vides dans l'équipe, notamment chez les directeurs sportifs, donc bienvenue au sien ! L'arrivée de Peter, c'est un grand coureur qui va nous aider à remplir un dispositif pour être opérationnel. 

 

"Peter Sagan va nous remettre dans l'actualité"

Que va changer l'arrivée de Peter Sagan pour le Team TotalEnergies ?

Ce qui compte, c'est que les jeunes aient envie de venir chez nous. On a pris du retard, on est beaucoup moins attractif qu'à la grande époque de Thomas Voeckler ou Sylvain Chavanel. On était l'équipe qui recrute exclusivement dans son réservoir. Peter va nous remettre dans l'actualité, on espère que les recruteurs vont aller chercher les jeunes talents de demain. 

 

Est-ce que Peter Sagan n'est pas la solution pour ne pas prendre la licence WorldTour et d'être présente sur les principales courses du calendrier ? 

Le WorldTour, je m'en fiche, je lui ai bien dit. Le WorldTour pour moi doit être la condition d'un rendement. Sagan arrive avec une dimension, dans un groupe qui va être tiré vers le haut. La première division nous attendra si on le mérite. Notre passage en WorldTour arrivera quand il arrivera. Ce n'est que du sport, aujourd'hui il est en train de perdre sa place dans la société avec le trading, les achats et l'argent. Aujourd'hui, on veut faire quelque chose d'humain, qui donne envie aux jeunes de s'épanouir. Le sport de haut niveau est une dérive, et je suis là pour qu'elle n'existe pas chez moi. 

 

Niki Terpstra, Edvald Boasson Hagen ça n'a pas trop marché... est-ce qu'il y a une crainte sur Peter Sagan ?

Je n'ai rien contre les réseaux sociaux, ce que je n'aime pas, ce sont les pseudos derrière pour casser. Niki Terpstra, c'est un grand champion qui nous a apporté beaucoup. Il a eu trois accidents très graves en 2 ans. Edvald Boasson Hagen a fait deux chutes très graves, une à Bessèges, une à Argovie avant le Tour de France, on lui a fait confiance sur le Tour, on n'aurait peut-être pas dû. Est-ce que l'on peut juger quelqu'un quand on tombe deux fois ? C'est quelqu'un de formidable qui a amené de la sérénité à Anthony Turgis dans les Flandriennes. Je ne juge pas les gens quand ils ont des accidents. 

 

Le recrutement pour 2022 est-il terminé ? Quid des Adrien Petit, Damien Gaudin... une nouvelle page se tourne ?

Absolument pas, on est au mois d'août, la saison est presque à moitié faite. Il y a plein de choses à faire ! Aujourd'hui, on parle de contrats, mais il faut aussi terminer l'excercice. Pourquoi je donnerais des garanties à des coureurs alors qu'il y a encore un gros mois de septembre et un gros mois d'octobre à faire. Je ne peux pas parler de toutes ces prolongations aujourd'hui. 

 

Vous n'avez pas officialisé l'arrivée de son frère Juraj Sagan, il sera bien là ? 

Absolument pas, on n'en a pas discuté pour l'instant. On est en août, la construction pour la saison 2022 n'est pas terminée. Je demande aux coureurs d'avoir le respect du maillot et de finir leur saison avant de parler de prolongation de contrat ou pas. Le travail est prioritaire. 

 

"La meilleure équipe française sur les Flandriennes et de très loin"

Si on peut dresser un premier bilan de la saison 2021 pour Team TotalEnergies ? 

Une période de classiques flandriennes exceptionnelle, la meilleure équipe française et de très loin avec la révélation d'Anthony Turgis. On a une culture des Flandriennes avec Dominique Arnoult qui porte ses fruits. Aujourd'hui, cette équipe est reconnue, ce qui m'a bien aidé à recruter. L'autre catégorie a beaucoup de faiblesses, on a récupéré Pierre Latour qui a passé deux saisons avec des accidents très graves, aujourd'hui, il a finit le Tour de France et a repris de la caisse. C'est un coureur qui nous convient. Il y a des choses à régler, notamment au niveau des descentes, on va s'en occuper. C'est une bonne recrue pour l'avenir. 

 

Pierre Latour, cela fait du bien de le retrouver, il est enfin sur la bonne voie... 

Il ne peut pas faire les résultats qu'il a eu et ne pas revenir ce qu'il est. Aujourd'hui, il a mûri, il a pris de l'épaisseur, de l'expérience. On lui a trouvé un cadre dans lequel il s'épanouit, je connais un peu ses attentes. Il doit reconstruire son fond de jeu, et aujourd'hui, je n'ai aucune inquiétude. 

 

"J'espère que Peter Sagan va nous ressembler"

Peter Sagan dans votre équipe, est-ce que c'est peut être votre plus beau coup ? 

Je ne parle pas du triple champion du monde, Peter Sagan, j'espère qu'il va nous ressembler, qu'il va nous apporter ce que j'aime profondément. Je ne vais pas changer, j'ai fait mon parcours, il est comme il est, je n'ai pas triché. Quand j'aurai fini, j'aimerais qu'on dise de moi que c'est un dirigeant qui fait du bien. J'ai encore ce rôle là à mon âge. 

 

"Le cyclisme d'aujourd'hui ne me plaît pas"

Si on refait l'histoire... Bonjour, Bouygues Telecom, Europcar, maintenant TotalEnergies, le cyclisme d'aujourd'hui, est-ce qu'il vous plaît ? 

Franchement, je vais dire non, il ne me plaît pas. Il vaut mieux que cela, il est en train de prendre une dérive avec l'argent. Il y a un marché des coureurs aujourd'hui crée par l'offre et la demande. La mondialisation est rattrapée par le Covid. La mondialisation fonctionne mais à petite vitesse. L'Australie, c'est le seul bon exemple d'une mondialisation dans le cyclisme, je crois beaucoup en l'Afrique. Dans ce sport, on parle beaucoup de trading, de choses qui me déplaisent. Certaines courses méritent des têtes d'affiche pour vivre, et aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Si on coupe nos racines, le cyclisme sera en grand danger. 

 

"Le sport a besoin de retrouver sa place dans la société"

Cela fait plusieurs années qu'on vous attend avoir ce discours là, comment expliquez-vous que ça ne bouge pas ? 

ASO est tout d'abord admirable, le Tour de France nous permet de maintenir notre sport. Un organisateur comme ASO, on peut lui dire merci. C'est au président de l'UCI David Lappartient de donner les bonnes directions à son sport. Je ne demanderais jamais au groupe TotalEnergies d'acheter une licence, ça se mérite. On ne fait pas de marché, on n'achète pas dans le sport. On y donne de l'émotion, du plaisir. Le sport a besoin de retrouver sa place dans la société pour permettre aux jeunes de croire en leur avenir. 

 

Tadej Pogacar à 36 millions d'euros sur 6 ans, cela vous gêne un peu ?

Pas du tout, c'est détenu par le groupe des Emirats, mais est-ce que le cyclisme avec les Emirats c'est l'avenir du cyclisme ? Le cyclisme, c'est l'exposition, aller au Tour de France, le gagner. C'est ça le gâteau que nous offre la société du Tour de France. Mais est-ce que l'on peut respecter aussi le cyclisme pyramidal ? Pogacar qui gagne de l'argent, ça ne me dérange pas. Mais aujourd'hui, le cyclisme doit être fait avec du public, avec des bénévoles. Cela doit être une progession globale pour donner de l'envie. En Vendée par exemple, on va faire une chose très simple : donner envie aux jeunes de faire du sport. 

 

S'il fallait changer quelque chose dans l'immédiat, ce serait quoi ? 

Au niveau français, ce serait d'imposer aux clubs d'avoir une course cadets et minimes organisée une fois par an. Il y a des clubs qui n'en organisent pas parce'qu'il n'y a pas de coureurs. Il faut redonner de l'envie, il y a des solutions. Je pense beaucoup au GP de Québec et de Montréal qui est un modèle économique intéressant. Pour le côté français, j'aimerais beaucoup un Grand Prix de Paris ou un Grand Prix de Lyon. On oublie beaucoup ceux qui ont fait le cyclisme, on parle beaucoup du grand gâteau qu'est le Tour de France. Pogacar ça ne me dérange pas, mais n'oublions pas d'où l'on vient.

 

Vous n'êtes pas prêt de vous arrêter, on va vous revoir encore longtemps ? 

Non, j'ai beaucoup d'envie, je me sens bien. J'ai une dose de plaisir qui est supérieure à mes problèmes. Tant que c'est comme ça, il n'y a pas de soucis.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

11:34 Eurométropole Tour Sinkeldam, Davy, Le Gac... la compo Groupama-FDJ 11:11 Transfert André Domingues (19 ans) va rejoindre l'équipe Burgos-BH 10:48 Transfert La Movistar Team fait signer l'Allemand Max Kanter 10:25 Média Sicile, Croatie, Roubaix... six courses diffusées cette semaine 10:02 Eurométropole Tour Lotto Soudal avec Philippe Gilbert et Van der Sande 09:39 Mondiaux Ganna, Alaphilippe, Balsamo... le récap' de tous les médaillés 09:30 Classement UCI Tadej Pogacar reprend le pouvoir, Julian Alaphilippe 4e 09:16 Route Warren Barguil, le bassin fracturé, suite à une chute avec Bouet 09:02 Tour de Croatie Tout savoir sur la Cro Race qui commence ce mardi 08:44 Cyclo-cross Les Mondiaux auront lieu à Hulst en 2026 et Ostende en 2027 08:20 Route La Canadienne Karol-Ann Canuel arrête sa carrière à 33 ans 07:57 Divers Jan Ullrich : "J'étais comme Marco Pantani... quasiment mort" 07:34 Eurométropole Tour B&B Hotels avec Jens Debusschere et Luca Mozzato 07:20 Mondiaux - Chronique Guimard : "Je ne me suis pas trompé sur tout..." 07:07 Agenda Vélo Sicile, Croatie, Paris-Roubaix... le menu de votre semaine 27/09 Média Pour revoir toutes les vidéos des Mondiaux c'est sur Cyclism'Actu 27/09 Tour de Sicile Le Tour de Sicile, c'est ce mardi avec Froome, Bardet... 27/09 Jeu - Prono Vos pronostics sur les course WorldTour, c'est à faire ici 27/09 Mondiaux Thomas Voeckler : "Attaquer, c'est ça le cyclisme que j'aime" 27/09 Transfert Michael Schwarzmann signe avec l'équipe Lotto Soudal
Publicité

Sondage

Pensiez-vous que Julian Alaphilippe pouvait le faire ?







Partenaires

Publicité
Publicité