ITW - Marc Madiot : «Notre bilan ? Il y a du bon et du moins bon... »
ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Marc Madiot : «Notre bilan ? Il y a du bon et du moins bon... »

Marc Madiot, le patron de l'équipe Groupama-FDJ, s'est exprimé au micro de Cyclism'Actu ce lundi. Il a tout d'abord fait le bilan de la première partie de saison de sa formation, marquée par de nombreuses victoires mais aussi par un Tour de France raté, avant de s'exprimer sur le retour à la compétition de Thibaut Pinot, qui revient après plusieurs mois d'absence. Il a aussi évoqué la suite de la saison, avec notamment un Arnaud Démare en leader de son équipe sur le Tour d'Espagne.

Vidéo - Marc Madiot : "Pinot a envie de courir, tout simplement"

 

Selon vous, le retour à la compétition de Thibaut Pinot va t-il être concluant ?

  •  
  •  
  •  

 

"À partir du moment où le Tour est moins bon que le reste..."

Avec 19 victoires depuis le début de la saison, l'équipe Groupama-FDJ fait partie des formations les plus victorieuses du WorldTour. Forcément, c'est un bilan positif, mais qui est terni par un Tour de France raté. "Il y a du bon et du moins bon. Le bon, c'est le nombre de victoires et le moins bon, c'est un Tour de France pas totalement à la hauteur de ce qu'on espérait. Donc à partir du moment où le Tour est moins bon que le reste, on ne retient que le moins bon. C'est la règle du jeu. Si on rate tout et qu'on fait un grand Tour, tout va bien, mais si on gagne des courses et qu'on rate notre Tour de France, c'est plus compliqué", explique Madiot.

Ainsi, pour lui, on a tendance à retenir davantage la déception de la Grande Boucle plutôt que les performances réalisées précédemment. "Dans le mois qui suit le Tour de France, on retient plus la déception, mais quand on arrive en novembre, quand on fait le bilan global de l'année, si on a des bons résultats à côté ça permet de relativiser. Tout dépend à quel moment on se place", assure-t-il, en prenant l'exemple d'Arnaud Démare, qui a déjà levé les bras à huit reprises mais qui s'est loupé sur le Tour"Il n'a pas gagné sur le Tour. Donc on retient le Tour pour lui. Mais là, il a le Tour d'Espagne qui arrive, c'est l'occasion de rétablir la situation." Madiot explique aussi que l'ancien champion de France pourra se servir de cette Vuelta pour parfaire sa forme en vue de Paris-Roubaix, qui aura lieu le 3 octobre.

 

"Autour de Démare sur la Vuelta"

Ainsi, une ou plusieurs victoires d'étapes sur la Vuelta permettrait à Démare d'oublier la déception du Tour de France, et aussi de rentrer dans le club des coureurs vainqueurs sur les trois Grands Tours. En tout cas, la formation Groupama-FDJ misera tout ou presque sur son sprinteur puisqu'elle ne devrait emmener aucun leader pour le classement général. "L'équipe sera tournée majoritairement autour de Démare. David Gaudu ne fera pas la Vuelta, Thibaut Pinot non plus. Attila Valter, qui a porté le maillot rose sur le Giro, devrait faire le Tour de Pologne. On n'aura pas de leader particulier pour le général même si on peut espérer un bon classement pour un coureur comme Rudy Molard. L'objectif numéro un sera les victoires d'étapes", prévient Madiot.

 

"Pinot ? Qu'il reprenne goût à la course, mais je n'ai pas de doutes là-dessus"

Il y a quelques jours, Thibaut Pinot annonçait son retour à la compétition après plusieurs mois d'arrêt. Gêné depuis longtemps par des douleurs au dos, le Franc-Comtois va beaucoup mieux et s'alignera sur le Tour du Limousin puis le Tour Poitou-Charentes avant d'aller sur le Tour du Doubs et le Tour du Jura"Comment va Pinot ? Ça va très bien, le moral est au beau fixe, l'entraînement se passe plutôt bien et il a envie de courir, tout simplement", répond Madiot. "C'est la raison pour laquelle il enchaîne le Tour Poitou-Charentes après le Limousin, même si ce n'est pas vraiment son terrain de prédilection. Mais il a envie de courir donc il va enchaîner des courses.

Logiquement, Marc Madiot n'attend pas que son coureur aligne d'entrée de grands résultats, même s'il estime qu'il pourrait être compétitif assez tôt. "Qu'il se remette en route, qu'il reprenne goût à la course, mais je n'ai pas de doute là-dessus. Je n'ai de doutes non plus sur le fait qu'il obtienne des résultats intéressants dans les prochaines semaines", assure-t-il. Et pourquoi pas voir un Thibaut Pinot revenir à un très bon niveau en octobre sur le Tour de Lombardie, l'une de ses courses fétiches ? "Pour l'instant on n'en est pas là. On pense d'abord à la reprise, et ensuite il sera toujours de se mettre des objectifs de résultats à obtenir à plus ou moins long terme, mais pour l'heure on est à la rentrée des classes", tempère Madiot.

 

Des "surprises" lors du mercato

Le mois d'août est la période la plus active du "mercato" en cyclisme. Chez la Groupama-FDJ, une dizaine de coureurs sont en fin de contrat, et certains ont déjà annoncé leur départ à l'instar de Benjamin Thomas, en partance vers Cofidis. En revanche, l'avenir d'hommes importants comme Ramon Sinkeldam, Miles Scotson ou Ignatas Konovalovas, qui sont dans le train d'Arnaud Démare, n'est pas encore connu. "On verra ça dans les prochains jours ou semaines. Ça négocie de part et d'autre on va dire", assure Madiot, qui ne veut logiquement pas en dire plus.

"Quant à Benjamin Thomas, Il a annoncé son départ. Mais je rappelle qu'il est toujours son contrat avec nous jusqu'à la fin de l'année, donc les résultats obtenus seront comptabilisés pour la Groupama-FDJ. Même s'il n'était plus chez nous, je lui souhaiterai le meilleur pour la suite, mais on espère un gros résultat pour lui à Tokyo. J'espère une médaille. On a beaucoup investi sur lui depuis maintenant quatre ans, notamment pendant la période Covid, on a dû prolonger la priorité à la piste d'un an, ce qui n'était pas initialement prévu. On devait faire les JO et ensuite basculer sur un programme route, mais la pandémie en a décidé autrement, et on a tenu nos engagements", a ajouté Madiot, qui promet aussi des "surprises" concernant les futures arrivées.

 

"On a toujours été une équipe qui gagnait des courses"

Pour conclure, Marc Madiot a évoqué la fin de saison de son équipe, en espérant de nombreuses victoires. Sur les 19 succès déjà obtenus, seuls deux l'ont été sur des courses WorldTour, donc forcément, l'objectif est de remporter des grandes épreuves, mais lpour le patron de la Groupama-FDJ, l'important est surtout d'accumuler les succès, peu importe les courses. "J'aime bien quand le compteur tourne et qu'on gagne beaucoup de courses. On a toujours été une équipe qui gagnait des courses, même dans les années plus difficiles. Le fait de couper la ligne en première position, c'est l'objectif numéro un pour une équipe et un coureur, et en ce qui nous concerne, on aime bien le petit plaisir de la victoire, même si ce n'est pas une grande course. C'est quelque chose d'important, quelque chose qui stimule et qui met un bon climat dans une équipe. Ne pas être en attente du résultat est important, ce qui n'empêche pas d'avoir des ambitions et de vouloir gagner au plus haut niveau. On l'a déjà fait, on continue à le faire et on continuera à le faire. Je regarde les points UCI, on en a besoin pour être en WorldTour, mais ce n'est pas l'objectif numéro un. Je préfère gagner la course que de mettre trois coureurs dans les dix premiers, même si ça rapporte moins de points", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

20:18 Mondiaux Olav Kooij, 3e : "On espérait sprinter pour la victoire" 20:04 Mondiaux L'Érythréen Biniam Girmay, 2e : "Je suis fier de mon pays" 19:45 Cyclo-cross Les mondiaux auront lieu à Hulst en 2026 et Ostende en 2027 19:32 Mondiaux Filippo Baroncini : "C'est un rêve, je n'ai pas de mots" 19:05 Transfert La Caja Rural-Seguros RGA engage le Tchèque Michal Schlegel 18:31 Transfert Vincenzo Nibali est de retour chez Astana, c'est officiel ! 18:21 UCI Cyclo-cross, VTT, Gravel... les annonces de l'UCI pour 2022 ! 18:10 Paris-Chauny Nacer Bouhanni reprend la compétition sur Paris-Chauny 17:47 Route Lizzie Deignan : "On ne s'intéresse pas à Patrick Lefevere... " 17:37 Mondiaux - U23 Filippo Baroncini en Or, Binian Girmay 2e, Olav Kooij 3e 17:35 Cyclo Le démobike, voilà L'attraction du festival Sea Otter Europe ! 17:30 Mondiaux Le calvaire de Cian Uijtdebroeks... deux chutes, un vélo cassé 17:19 Mondiaux Lluis Mas appelé pour remplacer Soto dans l'équipe d'Espagne 17:11 Piste La manche de Ligue des Champions de Saint-Quentin est annulée 17:00 Mondiaux Van Aert : "Il y a de la pression mais aussi du bon stress..." 16:48 Paris-Tours 22 équipes au départ de Paris-Tours, le 10 octobre prochain 16:45 Divers Sans rival, David Lappartient réélu à la Présidence de l'UCI 16:32 Tour de Bretagne L'Italien Leonardo Marchiori remporte la 5e étape 16:27 Route Oscar Pereiro : "Lopez et Movistar ? Le mariage était déjà rompu" 16:16 Mondiaux Remco Evenepoel : "Ce serait stupide de ne pas aider Van Aert"
Publicité

Sondage

Qui va devenir champion du monde sur route ?



















Partenaires

Publicité
Publicité