ITW
ITW - Marc Madiot, serein : «Je n'ai pas peur de reprendre la saison» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Marc Madiot, serein : «Je n'ai pas peur de reprendre la saison»

Marc Madiot, le patron de la Groupama-FDJ, a répondu aux questions de Cyclism'Actu. Les victoires d'Arnaud Démare, la belle Vuelta de David Gaudu, l'année difficile de Thibaut Pinot... Madiot a évoqué tous les sujets au moment de faire le bilan de la saison 2020 de son équipe. "C'est un bon bilan puisqu'on gagne 21 courses et qu'on est la quatrième équipe mondiale en nombre de victoires, donc le bilan est très bon. On a gagné six étapes sur les Grands Tours, quatre sur le Giro et deux sur la Vuelta, alors c'est vrai qu'il manque le Tour de France, mais si on enlève le Tour du reste de la saison, on a fait une très bonne saison."

Vidéo - Démare, Pinot, Gaudu... Madiot fait le bilan de la saison

 

"Démare sur le Tour 2021 ? Ça fait forcément partie des éventualités"

Le principal pourvoyeur de victoires a bien sûr été Arnaud Démare, qui a remporté 14 succès dont quatre étapes du Giro, Milan-Turin, le Tour de Wallonie et le titre de champion de France. "Il a été dans le détail de ce qu'il faisait, il a optimisé tout ce qu'il pouvait faire pour être performant. Il avait aussi plus de confiance, plus de... un peu plus de tout en fait. Il était dans une bonne dynamique. Quand on est en confiance, on court plus relâché, plus détendu et ça s'enchaîne plus facilement", explique Madiot à propos de son sprinteur. Ce dernier a aussi bénéficier d'un train exceptionnel tout au long de l'année, avec des coureurs comme Ignatas Konovalovas, Miles Scotson, Jacopo Guarnieri ou Ramon Sinkeldam à son service. "C'est sans doute l'un des meilleurs trains du monde. Ce qui est surtout intéressant, c'est qu'on a remarqué que les autres équipes se basaient sur notre train pour faire leur sprint, donc ça veut dire qu'on a forcément l'un des meilleurs trains", assure Madiot.

Après deux années à privilégier le Giro et à laisser de côté le Tour de France, la question se pose forcément : Démare sera-t-il de retour sur la Grande Boucle en 2021 ? "On en est pas encore là, on vient à peine de finir la saison 2020. Pour l'heure, on est à la récupération et on va se projeter sur les Grands Tours lorsqu'on aura tous les parcours à disposition, mais oui, ça fait forcément partie des éventualités", confie le patron de la Groupama-FDJ.

 

"Gaudu a su se relancer et faire une belle Vuelta"

Si Démare a été le grand bonhomme de la saison de la Groupama-FDJ, David Gaudu a lui aussi été une grande satisfaction. À la peine pendant une bonne partie de l'année, le grimpeur de 24 ans a renversé la tendance sur le Tour d'Espagne en aggant deux étapes et en terminant 8e du général. "Oui bien sûr, c'est une grande satisfaction. Il a eu des difficultés pendant toute l'année, il a eu des problèmes physiques qui ont fait qu'il a été en difficulté. il est revenu pour le Tour, mais là il chute et il est contraint à l'abandon. Donc ça a été une année compliquée mais il a su se relancer, se remettre dans une bonne dynamique et faire une belle Vuelta, donc tant mieux", déclaré Madiot, qui n'affirme pas encore que Gaudu sera leader sur un Grand Tour en 2021. "Comme je l'ai dit, on en est pas encore là. On n'a pas encore rencontré les coureurs pour évoquer les programmes, donc je ne vais pas vous dire aujourd'hui qu'untel ou untel va faire telle ou telle course."

 

"Pinot ? On n'est pas obligé de penser comme Bernard Hinault"

En revanche, Thibaut Pinot a connu une année 2020 très compliquée, conclue sans aucun succès pour la première fois depuis 2014. Est-ce une saison à oublier pour le Franc-Comtois ? "Pas totalement, il a quand même fait quelques belles performances", répond Madiot. "On s'arrête sur le Tour de France, mais il a quand même fait 5e de Paris-Nice, 2e du Critérium du Dauphiné, ce qu'il n'avait jamais réalisé par le passé. C'est vrai que le Tour a été très compliqué après sa chute dès la première étape donc évidemment, ça apporte beaucoup de frustration pour lui, pour l'équipe, et il va falloir se reconstruire derrière tout ça."

Marc Madiot a également rebondi sur les propos de Bernard Hinault, qui a déclaré qu'il ne croyait pas en Thibaut Pinot sur le Tour de France"Il l'avait dit déjà pendant le Tour de France, il n'a fait que réitérer ce qu'il avait envie d'exprimer. Après, on peut ne pas toujours être d'accord avec Bernard, mais c'est son constat, et libre à chacun de penser ce qu'il veut. On n'est pas obligé de penser comme lui non plus. Heureusement qu'on n'est pas dans la même logique que Bernard, sinon on resterait à la maison." L'ambition serait donc toujours d'essayer de gagner le Tour"On a l'ambition d'être les meilleurs possibles. Gagner le Tour ? On espère tous le gagner un jour. En tout cas, on espère se rapprocher le plus possible des premières places, ça c'est sûr. On a surtout l'intention de tout faire pour essayer d'y parvenir", dit Madiot.

 

"Le cyclisme a été exemplaire dans son ensemble"

Pour finir, le patron de la Groupama-FDJ est revenu sur le contexte particulier qui a entouré cette saison 2020. Pour lui, le cyclisme s'en est très bien sorti : "Le cyclisme a été exemplaire dans son ensemble. On a été capable de mener à bien une majeure partie de la saison, et surtout on a contaminé personne, on a bien géré la Covid, notamment sur les Grands Tours. On a constamment amélioré les procédures de gestion du virus, on a été sérieux et appliqué dans ce qu'on avait à faire, que ce soit de la part des organisateurs, des équipes et des coureurs. Tout le monde a joué le jeu. C'est un élément extrêmement important à véhiculer parce que ça démontre qu'on peut travailler et vivre en même temps que la Covid", déclaré Madiot. 

"Quand j'étais sur un Grand Tour ou une course, je me sentais en parfaite sécurité, peut-être même plus qu'à la maison, car j'étais avec des gens qui faisaient attention, qui avaient été testés, et la fameuse bulle en question a toujours été respectée avec un maximum de précautions de la part de tous. C'est ce qui fait qu'on a pu mener à bien toutes les épreuves. Si ça n'avait pas fonctionné dès la reprise, en Occitanie par exemple, on aurait mis en difficulté toute la reprise de l'activité, mais on a bien géré, des plus petites courses aux plus grandes, on a tous fait les efforts qui ont permis au vélo de fonctionner. C'est une source d'encouragement pour la reprise de la saison, les pouvoirs publics peuvent nous faire confiance pour la reprise de la saison en février. Il n'y a pas de soucis, on est capable d'assumer et de gérer la situation."

 

Marc Madiot "n'a aucune crainte pour 2021"

Madiot n'a ainsi aucune crainte pour 2021. "À partir du moment où on fait ce qu'on a à faire, on n'a pas de raison d'avoir peur. Je n'ai pas peur de reprendre la saison. Je n'ai pas peur de remettre mon équipe en course car je suis sûr qu'on est en capacité de gérer la situation. Je n'ai absolument aucune appréhension par rapport à la gestion de la crise dans les mois qui viennent. On est capable de refaire la bulle, certes ce n'est pas très agréable et ce n'est pas ce qu'on souhaite le plus car on n'a qu'une envie c'est de retrouver le public, mais on est capable de fonctionner et on va faire fonctionner." Il conclut en disant qu'on peut souhiater à la Groupama-FDJ de "gagner encore plus de courses. Et évidemment, on a envie de sortir de la frustration qu'on a eue sur le Tour, et le meilleur moyen d'en sortir c'est de gagner quelque chose d'important."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quelle équipe du WorldTour a le plus beau maillot en 2021 ?



















Partenaires

Publicité
Publicité