ITW
ITW - Jérôme Pineau : «Je me lève avec la boule au ventre chaque matin» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Jérôme Pineau : «Je me lève avec la boule au ventre chaque matin»

Jérôme Pineau, le manager général de B&B Hotels - Vital Concept, était au micro de Cyclism'Actu ce mardi pour évoquer le report des Jeux Olympiques de Tokyo, mais aussi le cas du Tour de France où son équipe est pour la première fois invitée. C'est dire l'enjeu...

Jérôme Pineau : "On prie pour que le Tour ait lieu"

 

Le report des Jeux Olympiques de Tokyo en 2021

"C'est très triste et malheureux pour le sport, mais l'essentiel est ailleurs", assure Pineau. "Tous les coureurs qui espéraient participer aux Jeux vont avoir un an de plus pour se préparer. De toute façon aujourd'hui c'est compliqué de se préparer, la plupart des athlètes dans le monde sont immobilisés chez eux et nous, on pratique un sport qui est inenvisageable ailleurs que sur la route en extérieur. On se maintient comme on peut, mais on sait très bien que la préparation idéale n'est pas celle-ci, et pour offrir un spectacle idéal et digne de ce nom aux millions de spectateurs, on ne peut pas rester chez soi, il faut aller dehors. Et comme aujourd'hui la santé prime et l'épidémie fait rage, il vaut mieux se préserver de tout ça et rester tranquille en attendant que tout cela passe le plus vite possible."

 

Le maintien ou non du Tour de France en juillet ?

"Est-ce qu'il faut maintenir le Tour ? Si vous me le demandez à moi, je vous dis oui. Le Tour ne demande pas une organisation aussi gigantesque. Ça reste un événement majeur, le troisième événement mondial, mais ce n'est pas un événement confiné. Maintenant, dans quelles conditions pourra-t-on organiser le Tour ? On verra", dit Pineau. "On prie tous pour que le Tour ait lieu à la date prévue et qu'il soit une belle fête populaire, encore plus que d'habitude car ça serait la fin du confinement. Donc on espère, on espère ne pas perdre le Tour cette année, je prie tous les jours. Maintenant, si on doit annuler le Tour pour préserver la santé de millions de personnes, il faudra le faire, mais je pense que c'est un peu trop tôt pour en parler là."

"Je n'ai pas plus d'infos que vous, continue-t-il. Je suis l'actualité et je ne peux pas vous dire que chaque matin je ne me lève pas avec cette boule au ventre et cette angoisse permanente de lire une nouvelle disant que le Tour n'aura pas lieu, car ce serait catastrophique pour beaucoup de personnes qui aiment ce sport, et pour notre sport en général, parce que l'économie du cyclisme est fragile. J'espère aussi que les autres grandes épreuves qui ont déjà été reportées comme le Giro et les grandes Classiques pourront retrouver une place sur le calendrier 2020, parce qu'on en a besoin."

 

La première invitation de B&B Hotels-Vital Concept sur le Tour de France !

"C'est incroyable. On ne peut pas parler de malchance parce que ce qu'il se passe dans le monde est terrible. Mais sans faire de nombrilisme, quand on regarde notre parcours depuis la création de l'équipe, on a couru longtemps après cette invitation", déclare Pineau. "Ce n'est pas passé les deux premières années, et maintenant qu'on connait le bonheur d'être invités, on est sous la menace de l'annulation, donc c'est difficile à vivre. Si le Tour est annulé, ce sera très dur économiquement pour beaucoup d'entre nous, mais ce sera pour préserver la santé des gens."

 

La peur d'une éventuelle saison blanche ?

"On espère tous que la saison va reprendre. Si ça repart, ça voudra dire que c'est une très bonne nouvelle parce qu'on aura vaincu le coronavirus. Derrière, sportivement, il faudra s'attendre à des courses moins rapides, mais ce n'est pas grave si les courses vont moins vite, si les athlètes sont moins prêts. On est là pour faire du sport, c'est un divertissement, un plaisir, un spectacle. Donc ce n'est pas un problème tant qu'on arrive à faire sortir des gens, à leur faire oublier les tracas du quotidien."

 

Un message à faire passer ?

"Ce n'est pas mon rôle de faire passer un message. Le gouvernement nous donne des consignes, on doit les respecter. Maintenant, ne comptez pas sur moi pour tirer à boulets rouges sur le voisin qui sort courir à plus d'un kilomètre ou faire du vélo. S'il y va seul en pleine campagne et s'il accepte de ne pas être pris en charge par une ambulance s'il se fait mal, tant pis pour lui s'il lui arrive quelque chose, mais ne comptez pas sur moi pour cracher sur ces gens-là. Je ne prends pas position, mais par contre il faut respecter ce confinement, il faut rester un maximum chez soi parce que la situation sanitaire est critique dans beaucoup d'endroits, mais je ne vais pas me poser en donneur de leçons. Faisons déjà en sorte nous-mêmes d'appliquer ça, mais ne jugeons pas. Je trouve ça triste et parfois alarmant", conclu Pineau.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité