ITW - Hinault : «Si je peux leur donner un coup de pouce à Mavic...»
ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Hinault : «Si je peux leur donner un coup de pouce à Mavic...»

Plusieurs candidats se sont manifestés pour sauver l'entreprise Mavic, qui a été mise en redressement judiciaire le 2 mai dernier. Parmi eux, il y a une équipe constituée de Ronan Le Moal, ex-directeur général du Crédit Mutuel-Arkéa et ancien homme fort de l'équipe Arkéa-Samsic, associé à l'avocat Didier Poulmaire, et ces hommes ont reçus un soutien de poids puisque Bernard Hinault a rejoint leur projet. Contacté par Cyclism'Actu, Hinault a expliqué son choix : "Ce n'est pas moi qui vais sauver Mavic, mais je veux essayer de leur donner un coup de pouce parce que c'est une belle boîte française et ce serait dommage qu'elle parte à l'extérieur", a-t-il confié.

Vidéo - Bernard Hinault et la reprise de Mavic : "On essaie..."

 

"Je rejoins un projet qui tient la route"

Pourquoi Hinault a-t-il rejoint le projet initié par Ronan Le Moal et Didier Poulmaire plutôt qu'un autre ? "Parce que ce sont les seuls qui sont venus me voir", a-t-il répondu. "Et ils présentent un projet qui à mon avis tient la route. Tout seul, je ne sais pas si on y aurait été, mais à plusieurs, avec des industriels, des banquiers... Donc on essaie, et on verra bien si c'est attribué à nous ou à d'autres, parce qu'il y a quand même pas mal de gens qui sont sur le coup."

 

"Mon rôle ? C'est plus de la promotion"

Quant à son rôle, Bernard Hinault assure que ce sera surtout de la promotion, même s'il est aussi intéressé par l'assistance électrique : "C'est plus de la promotion. Le fait d'avoir le nom de Bernard Hinault avec ce projet, est-ce que ça peut aider ? Je l'espère. C'est le but quand même. Il y a quelque chose qui m'intéresse énormément, c'est les vélos avec assistance électrique. Il faut penser à tout le monde, notamment à ceux qui recommencent à faire du vélo. Ça permet de faire du vélo plus longtemps sans être mort. Là, j'ai passé quasiment sept mois sans rouler ou presque, et j'ai recommencé en faisant une dizaine de sorties avec un vélo à assistance électrique. J'avais un peu mal aux jambes, mais si j'avais voulu, j'aurais pu faire 200 bornes avec la même batterie. Je suis très intéressé par cette technologie", a conclu Le Blaireau.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité