ITW - Cosnefroy «a bon espoir pour que ça aille sur les Ardennaises»
ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Cosnefroy «a bon espoir pour que ça aille sur les Ardennaises»

Souffrant de douleurs au genou depuis fin décembre, Benoît Cosnefroy avait dû reporter son début de saison 2021. Mais ces problèmes semblent désormais derrière lui, et le coureur d'AG2R Citroën va enfin pouvoir entamer sa saison à l'occasion de Cholet-Pays de la Loire dimanche 28 mars. Une bonne nouvelle pour Cosnefroy, qui espère revenir à son meilleur niveau au moment d'aborder les Classiques ardennaises. "Ça fait vraiment du bien de pouvoir s'entraîner à nouveau normalement, ça fait depuis trois semaines que je peux rouler normalement, en me faisant plaisir à l'entraînement, c'est très important pour moi. Et avoir une vision de reprise de la compétition est forcément très important, en plus avec une reprise à Cholet en Coupe de France, ça me fait énormément plaisir", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse virtuelle.

Vidéo - Benoît Cosnefroy va enfin pouvoir débuter sa saison !

 

"Les derniers entraînements me font espérer que ça va suffire pour les Ardennaises"

Pour sa reprise, Cosnefroy ne s'attend évidemment pas à être en grande forme, mais son but est d'être prêt pour son premier grand objectif de la saison : les Ardennaises. "Je ne vais pas le cacher, quand on ne s'entraîne pas en cyclisme, on n'a pas forcément le niveau qui reste au plus haut. Il y a beaucoup de travail encore, mais j'ai bon espoir que ça aille pour les Ardennaises, pour les courses d'un jour, parce que ça serait pour le départ d'un Grand Tour, je serais un peu moins serein sur ma condition physique. Mais j'ai bon espoir que ça fonctionne pour les Ardennaises", a-t-il déclaré. "J'espère aussi que le Tour du Pays basque va me permettre d'avoir ma dernière préparation avant d'entamer ma campagne de Classiques avec la Flèche brabançonne qui est le mercredi d'après. Donc ma fin de cycle d'entraînement sera au Pays basque, j'espère que ça va suffire, parce que c'est clair qu'en un mois et demi, j'ai beaucoup perdu. Je suis reparti de loin physiquement, mais les derniers entraînements me font espérer que ça va suffire pour les Ardennaises."

 

"C'était impossible de faire du vélo, tout simplement"

Cosnefroy est ensuite revenu sur ses douleurs au genou qui lui ont pourri la vie pendant de nombreuses semaines. "C'était impossible de faire du vélo tout simplement. C'est le mouvement du pédalage qui me faisait mal, ça arrivait au bout de 20 minutes. Je ne pouvais pas faire plus de 20 minutes de vélo sans avoir mal. Entre le 25 décembre et début février, je n'ai pas fait grand-chose, voire rien du tout. Même si en ski de fond, je n'avais pas mal, donc j'ai espéré garder la condition physique grâce au ski, mais ça ne passait pas sur le vélo, et bien sûr c'est le vélo qui est le plus important dans ma préparation", a-t-il expliqué, sans savoir vraiment quelle était la cause de ses soucis. "Je pense que c'est dû à plusieurs facteurs, je ne pourrais pas sortir une cause plus qu'une autre.  Il y a plein de petites choses qui ont changé dans ma préparation physique cet hiver, avec une préparation plus axée sur le sprint par exemple. À cause du Covid, on n'est pas allé en Espagne et je suis allé dans le Sud de la France tout seul, avec des conditions beaucoup plus fraîches que les années précédentes pour un travail qui était tout aussi conséquent voire plus. Et à côté de ça, je n'étais pas massé. Donc beaucoup de facteurs ont changé cette année, et ce sont sans doute ces toutes petites choses qui ont fait que ça a coincé sur mon genou fin décembre."

 

"J'ai bon espoir que ma préparation paie dès ma reprise"

Désormais, son genou va bien, et il aborde sa saison plutôt sereinement malgré les doutes. "C'est l'inconnu, oui et non. Je sais que je suis plutôt performant d'habitude sur les débuts de saison, après je n'ai jamais fait un début de saison face à une concurrence qui a repris depuis plusieurs semaines voire mois. Donc forcément qu'il y a des incertitudes, bien sûr je ne suis pas aussi serein que d'habitude, mais j'ai bon espoir que ma préparation paie dès ma reprise, ou du moins 15 jours après sur les Ardennaises", a-t-il déclaré.

Il a enfin évoqué la première fois où il a pu faire un entraînement sans ressentir de douleur, une libération pour lui. "La première séance où j'ai pris du plaisir, j'étais à Chambéry avec le Chambéry Cyclisme Formation, et Aurélien Paret-Peintre a attaqué dans une petite montée. Ça me démangeait d'y aller, mais je n'y suis pas forcément allé, et sur le haut j'ai fait l'effort. C'était un effort max de 15-20 secondes je pense, je rattrape Aurélien après la bascule et je lui dis : 'ça fait du bien de vivre'. J'attendais ce moment de pouvoir lâcher les chevaux et toute l'envie que j'avais. Et lors de ces 15 secondes, j'ai ressenti un bien fou, et je suis rentré avec le sourire jusqu'aux oreilles. Ça c'était vers le 5 février", a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

24/10 Média Profitez de vos vidéos vélo en vous rendant sur Cyclism'Actu TV 24/10 Route Gilbert : "Dur d'expliquer ce que j'attends de mon ultime saison" 24/10 Route La Caja Rural-Seguros RGA a prolongé trois coureurs, dont Aular 24/10 Tour de Drenthe Andrea Pasqualon : "Nous n'avons reçu aucune aide" 24/10 ITW - Le Mag Marc Madiot : "Je suis gourmand mais j'ai de l'appétit" 24/10 Cyclo-cross - CDM Toon Aerts : "Je ne contrôlais pas la course" 24/10 Tour de France Nairo Quintana : "J'en rêve toujours du maillot jaune" 24/10 Tour de la Guadeloupe La 2e étape et le maillot pour Mickaël Guichard 24/10 Tour de Drenthe Dylan Groenewegen, 3e : "Une bonne course d'équipe" 24/10 Route Pineau : "Le départ de Coquard, c'est un tournant pour l'équipe" 24/10 Tour de Drenthe Rune Herregodts : "Un sentiment vraiment merveilleux" 24/10 Cyclo-cross - CDM Betsema : "Zonhoven, c'est l'un des plus beaux cross" 24/10 Transfert Balsamo, Reusser... L'essentiel des transferts féminins ! 24/10 BMX - CDM Carlos Ramirez vainqueur à Sakarya devant Romain Racine 24/10 Cyclo-cross - CDF Fouquenet et Joshua Dubau font le doublé à Quelneuc 24/10 Transfert Nibali : "J'ai tenté de faire le meilleur choix possible..." 24/10 Route Le Canadien Rob Britton a mis fin à sa carrière à 37 ans 24/10 Piste - Mondiaux Elia Viviani en or sur l'élimination, Grondin 4e 24/10 Tour de Drenthe Herregodts s'impose devant Pasqualon et Groenewegen 24/10 Média Rejoignez Cyclism'Actu et sa rédaction à partir du 31 octobre !
Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité