ITW
ITW - Blaise Chauvière : «Voeckler était dans un cocon en 2011» Photo : Sirotti

ITW - Blaise Chauvière : «Voeckler était dans un cocon en 2011»

Blaise Chauvière, l'attaché de presse de l'équipe Total Direct Energie, était déjà en poste en 2011 au sein de la formation dirigée par Jean-René Bernaudeau, quand celle-ci s'appelait alors Europcar. Cette année-là, Thomas Voeckler était passé tout près de la victoire sur le Tour de France, échouant finalement à la 4e place après avoir porté le maillot jaune pendant dix jours.

Chauvière : "C'est toujours émouvant de revoir cette étape"

Ce mardi, La Chaine L'Equipe rediffusait à nouveau la 18e étape de ce Tour 2011 qui arrivait au sommet du Galibier. Andy Schleck avait réalisé un grand numéro pour s'imposer en solitaire, tandis que Voeckler, héroïque, sauvait son maillot jaune pour 15 secondes. Blaise Chauvière s'était souvenu il y a quelques semaines de cette journée : "J'ai regardé les images, et j'ai vécu l'étape comme si c'était aujourd'hui, c'était une sensation assez bizarre. C'est toujours émouvant de revoir cette étape, je ne suis pas nostalgique mais ça fait plaisir de revoir ces images", avait-t-il expliqué au micro de Cyclism'Actu.

 

"Thomas Voeckler a eu les félicitations d'Andy Schleck"

Blaise Chauvière nous raconte ensuite une anecdote qui a eu lieu juste après l'arrivée au sommet du Galibier : "Je me rappelle très bien. On était sur la ligne, tous les journalistes étaient autour de moi, on comptait les secondes, les derniers kilomètres étaient interminables. Quand il passe la ligne, je dis à Thomas de récupérer, de prendre son temps, alors que tout le monde voulait avoir son premier mot. Mais tout le monde a attendu que Thomas récupère de son effort. Il a mis au moins une minute à récupérer, et ensuite il a répondu aux premières interviews. Après, on est rentrés dans une petite cabane dédiée aux coureurs du protocole, et là il a eu les félicitations d'Andy Schleck. Le protocole a duré au moins une heure, une heure et demi, et comme ça avait duré longtemps, plutôt que de descendre à Briançon en voiture, Thomas a redescendu le Galibier en moto, ce qui était assez marrant", se remémore Chauvière.

 

"C'est le plus beau Tour de France que j'ai vécu"

Au soir de cette 18e étape, Voeckler était donc toujours en jaune avec 15 petites secondes d'avance sur Schleck. Croyait-on à la victoire finale chez Europcar ? "Personne ne parlait de ça. Il y avait le soulagement d'avoir gardé le maillot jaune. Tout le monde restait concentré et savait qu'il restait une étape très dure avec l'Alpe d'Huez. Et c'est cette étape que Pierre Rolland gagne en s'emparant aussi du maillot blanc, donc encore du bonheur, mais malheureusement c'est là que Thomas a perdu son maillot", explique Chauvière, qui concède tout de même que ce Tour de France est sans doute le plus beau auquel il a pris part : "C'est le Tour le plus beau que j'ai vécu avec l'équipe. C'était intense, il fallait être concentré tout le temps, encore plus que d'habitude. Malgré la fatigue générale, toute l'équipe était soudée et on gérait tous les petits détails pour que Thomas ne s'aperçoive pas forcément de tout ce qu'il se passait autour. Il était dans un cocon, tout était réglé : le temps de parole, de récupération, pour manger... et tout le monde se mettait à 100% pour l'équipe."

Ces petits détails, Blaise Chauvière doit en régler beaucoup : "Le grand public ne s'en rend pas trop compte, mais une fois qu'il passe la ligne, le coureur doit suivre tout un protocole d'interviews et de retour à l'hôtel. Il faut que ça se fasse le plus rapidement et le plus confortablement possible parce qu'il faut récupérer, manger, se faire masser, dormir... Donc plus on tardera sur la ligne d'arrivée, plus on mettra de temps à rentrer et plus la récupération est difficile. Donc mon boulot, c'est de faire en sorte que les coureurs répondent à toutes les sollicitations le plus rapidement possible et ensuite de trouver le meilleur moyen pour qu'ils rallient l'hôtel dans les meilleures conditions. Soit en bus, soit en voiture parce que le bus est déjà parti avec le reste de l'équipe... Enfin tout ça, c'est de la logistique d'après course."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Romain Bardet doit-il quitter AG2R La Mondiale à la fin de la saison ?







Publicité

Partenaires

Publicité