ITW - Aurélien Paret-Peintre : «C'est un nouveau départ pour AG2R»
ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Aurélien Paret-Peintre : «C'est un nouveau départ pour AG2R»

Une semaine après la Classique de Valence, c'est en France que la deuxième course européenne de la saison 2021 se déroulera dimanche, le traditionnel Grand Prix La Marseillaise ouvrant le bal. Présente sur cette course de rentrée, la formation AG2R Citroën Team alignera une équipe très compétitive, avec notamment Tony Gallopin, Lilian Calmejane et Andrea Vendrame pour la mener. Mais un autre coureur sera particulièrement à surveiller, Aurélien Paret-Peintre. Le Haut-Savoyard de 24 ans va entamer sa troisième année professionnelle avec de l'appétit et sur une course qui lui plaît particulièrement, comme il l'a confié ce mercredi en conférence de presse.

Vidéo - Aurélien Paret-Peintre : "Je suis pressé d'être à dimanche"

 

"Je suis un coureur qui a toujours de bonnes sensations dès les premières courses"

"On est impatients de courir après les deux mois de préparation. La semaine après le stage est toujours un peu longue, donc je suis pressé d’être à dimanche. C’est un parcours sur lequel je peux m’exprimer, en espérant que le vent ne nous empêche pas, comme il y a deux ans, de monter la route des Crêtes car c’est une ascension intéressante pour moi et qu’elle rend la course un peu plus difficile. Une course de mouvement pourrait me permettre de jouer devant, en sachant que j’ai une petite pointe de vitesse au sprint aussi."

Se sentant en forme après de longues semaines de préparation, celui qui avait pris la 36e place du GP La Marseillaise il y a deux ans espère que son niveau actuel sera suffisant pour rivaliser en ce début de saison avec les coureurs les plus en condition. "Personnellement, j’ai fait un bon hiver et je me sens bien. Je suis un coureur qui a toujours de bonnes sensations dès les premières courses, donc je suis impatient de courir, à fortiori sur des courses qui vont correspondre à mon profil. Je me sens prêt, et il va falloir l’être car le niveau va être très élevé dès le début de saison, encore plus que l’an dernier je pense. Ça va être dur."

 

"Il n'y aura peut-être que le GP La Marseillaise, donc il va falloir y aller"

Heureux d'avoir l'occasion de courir en ces temps troubles - de nombreuses courses ont déjà été annulées en raison de la pandémie de Covid-19 - Aurélien Paret-Peintre espère que les épreuves qui sont à son programme vont être maintenues, tout en se disant qu'il va falloir saisir la moindre opportunité si jamais la situation venait à évoluer négativement dans les prochains jours. "Mon programme du début de saison étant exclusivement français jusqu’à Paris-Nice, cela fait un peu moins peur que de devoir courir en Espagne où on voit déjà des annulations. On a su s’adapter l’année dernière et j’ai bon espoir que le sport professionnel soit maintenu, ce qui devrait le faire pour les courses."

"Mais c'est vrai que la situation est frustrante", poursuit-il. "Même si cela ne sera jamais fait pour rien, cela fait deux mois qu’on s’entraîne et on a envie de remettre le dossard, surtout que c’est une période que j’aime bien. Un reconfinement et l’annulation des courses seraient difficiles. Après, on sait que les nouvelles mesures risquent d’arriver la semaine prochaine, il n'y aura du coup peut-être que le GP La Marseillaise, donc il va falloir y aller (rires) !"

 

"Avoir fini seizième de mon premier Grand Tour me laisse de bons espoirs"

En nette progression en 2020, avec notamment de belles places d'honneur obtenues sur les classements généraux de l'Etoile de Bessèges (6e), du Tour de La Provence (11e), de Paris-Nice (21e) et du Skoda-Tour de Luxembourg (10e), le deuxième de la Ronde de l'Isard 2018 a également eu l'occasion de disputer son premier Grand Tour, le Giro. Très régulier tout au long des trois semaines de course, ce qui lui a valu de finir seizième au classement final, Aurélien Paret-Peintre estime que cette expérience lui a apporté des choses très positives.

"C’était important pour moi l’an passé de faire un premier Grand Tour. J’avais besoin de me rassurer sur mes capacités de récupération dans la troisième semaine. J’ai vu également que j’étais capable de jouer un peu en montagne. Ça m’a confirmé pas mal de choses sur ma capacité à tenir les trois semaines et sur ma capacité dans le contre-la-montre face aux meilleurs grimpeurs, un domaine dans lequel je pense pouvoir être à leur niveau en travaillant un peu. Avoir fini seizième de mon premier Grand Tour me laisse de bons espoirs pour les prochaines années."

 

Le Tour de France en ligne de mire

Et après avoir découvert le Tour d'Italie la saison passée, c'est désormais sur le Tour de France qu'il pourrait faire ses grands débuts l'été prochain puisqu'il figure dans la présélection d'AG2R Citroën Team pour la Grande Boucle. "Le but est de préparer le Tour de France. J’ai un programme exclusivement français jusqu’au Tour, à l’exception des classiques ardennaises au mois d’avril. Je ne suis que dans une présélection, mais tout va être mis en place pour être préparé de la meilleure des façons pour disputer le Tour", indique celui qui va se battre pour l'une des quatre places encore à pourvoir puisque Greg Van Avermaet, Bob Jungels, Benoît Cosnefroy et Oliver Naesen ont déjà chacun leur billet.

Une participation au Tour de France viendrait en tout cas valider le fait qu'Aurélien Paret-Peintre a changé de statut au sein de son équipe, ce qu'il a confirmé à demi-mot ce mercredi soir. "Je sens que mon rôle a un peu évolué, j’ai un peu plus de place. Mais on reste quand même réaliste avec l’équipe car je ne suis pas encore au niveau pour accrocher les résultats qu’AG2R a obtenus sur le Tour ces dernières années. On va essayer de bien travailler pour m’amener plus haut dans le futur." Pour cela, le jeune coureur de 24 ans pourra également s'appuyer sur la grande expérience des nouveaux venus, et notamment sur celle de Greg Van Avermaet, avec qui il a d'ailleurs partagé sa chambre lors du stage de rentrée.

 

"J’ai trouvé qu’il y avait une très grande confiance dans l'équipe à l’occasion du stage"

"C’était très sympa de partager ma chambre avec Greg Van Avermaet. C’est quelqu’un de très ouvert et de très sympathique. Je le sens dans une bonne dynamique et content d’être dans l’équipe. Ce n’est que du bonus pour nous de côtoyer un champion comme ça. Même s’il est sur sa fin de carrière, il a encore une implication qui est impressionnante et sa motivation est comme celle d’un coureur de 25 ans. Ça donne envie d’être au niveau pour l’accompagner sur certaines courses." Aurélien Paret-Peintre s'est enfin exprimé sur les nombreux changements intervenus à l'intersaison au sein de son équipe. Déclarant que l'ADN de cette dernière n'avait pas fondamentalement changé, il estime qu'une grande sérénité se dégage de sa formation en ce début de saison.

"Je ne sais pas si on peut parler de révolution ou de renouveau car on garde vraiment le socle des valeurs de l’équipe, à savoir cet esprit très familial et très agréable qui règne toujours au sein de l’équipe. Mais c’est vrai que pas mal de facteurs font qu’on va partir sur un nouveau cycle, à commencer par l’arrivée d’un nouveau sponsor, mais aussi notre nouvelle marque de vélos (BMC). C’est vraiment un nouveau départ. On sent que l’équipe a les cartes en main et très peu d’incertitudes sur son avenir, donc c’est super agréable. J’ai trouvé qu’il y avait une très grande confiance à l’occasion du stage, c’était très agréable pour travailler. L’équipe a de belles années devant elle", conclut le troisième du Tour du Doubs en 2020.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?



















Partenaires

Publicité
Publicité