ITW - Arnaud Démare : «Je suis déçu de ne pas être sur le Tour...»
ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Arnaud Démare : «Je suis déçu de ne pas être sur le Tour...»

En pleine période de présentation des équipes, c'est au tour de la Groupama-FDJ de se présenter en conférence presse. Après Thibaut Pinot, David Gaudu ou encore le jeune Romain Grégoire, c'est Arnaud Démare qui s'est prêté au jeu. Auteur d'une saison 2021 très compliquée, le Picard avait déçu sur le Tour de France et le Tour d'Espagne avant de terminer sa saison sur une bonne note en s'adjugeant Paris-Tours. En 2022, l'ancien champion de France espère bien retrouver les sommets du sprint mondial avec en point de mire le Tour d'Italie

Vidéo - Arnaud Démare dévoile ses objectifs pour 2022

 

"Cela fait partie de l'équipe, donc je l'accepte"

"C'est clair que de ne pas participer au Tour de France c'est une déception pour moi. Ce n'est pas parce que je n'ai pas réussi l'année dernière que je ne suis pas capable de le refaire. Il ne faut pas oublier que j'ai remporté deux étapes sur le Tour. Maintenant, je vais travailler sur le Giro avec des bons souvenirs et puis l'envie d'aller remporter des courses pour l'équipe. J'étais déçu, mais c'est un choix d'équipe, c'est un objectif général et ce ne sont plus mes objectifs personnels qu'on choisit. Cela fait partie de l'équipe, et donc je l'accepte", affirme le Français de la Groupama-FDJ.

 

"Je n'ai pas été à la hauteur sur les Grands Tours"

Bien conscient que sa saison 2021 n"a pas été bonne, le Beauvaisien est franc avec lui-même : "Je n'ai pas été à la hauteur sur les Grands Tours. C'était une grosse déception, maintenant je n'ai jamais rien lâché, j'ai toujours continué à y croire et à finir en beauté sur Paris-Tours. Je ne mets pas non plus tout à la poubelle, j'ai quand même 9 victoires en 2021. Si on regarde la qualité des victoires, il n'y a que Paris-Tours qui sort du lot et le classement général des Boucles de la Mayenne. Les autres courses restent des courses qui m'ont fait énormément plaisir de remporter, mais ce n'est pas là où l'on m'attendait, où je rêvais de gagner. Quand on sort de 2020, comme je l'ai fait en remportant 4 étapes sur le Giro, avec le maillot cyclamen, avec le titre de champion de France, avec deux classements généraux, j'espérais refaire la même chose sur des belles échéances comme le Tour ou La Vuelta et ça n'a pas été le cas" confie Arnaud Démare

 

"C'est sur les grands événements qu'on marque les esprits"

Touché dans son égo, le sprinteur tricolore entend bien remettre les pendules à l'heure : "Il y a des années où malgré l'implication que l'on veut mettre, il n'y a pas de réussite. Il ne faut pas se décourager. Remporté Paris-Tours m'a vraiment fait du bien, je me suis dit que tout ce que je faisais ça a payé sur la fin de saison. C'est dans cet optique que j'ai passé un bon hiver et que je repars sur les chapeaux de roues pour avoir de beaux objectifs cette année. De mon statut, tout ce que j'avais fait avant le Tour de France en 2021, c'était bien, mais en soit on attendait le Tour. Finalement, ça n'a pas été ce qu'on voulait. C'est sur les grands événements qu'on marque les esprits et c'est ce que je veux cette année", assure le double vainqueur des 4 Jours de Dunkerque.

 

"Il y aura de belles opportunités"

Questionné à propos de sa future saison, Arnaud Démare a dévoilé son programme : "Je vais reprendre sur le Tour d'Oman (mi-février), enchainé avec l'UAE Tour puis Tirenno-Adriatico et Milan-San Remo. Après, la suite est encore à éclaircir. Cette année ça va être une belle saison pour les sprinteurs surtout pour le programme que je vais faire. Sur le Giro, il y aura de belles opportunités, il y a le Championnat de France, qui sera favorable à une arrivée au sprint, il y a également le Championnat du monde en Australie, qui est annoncé pour les sprinteurs", souffle-t-il.

 

"L'objectif de passer les 100 victoires" 

À 30 ans et après déjà 10 saisons dans les rangs professionnels, le Picard possède toujours un grand nombre d'objectifs :  "Déjà à court terme, il y a de belles choses à faire cette année pour les sprints. Et à long terme je rêve toujours d'un Roubaix, d'un Gent-Wevelgem, même si son nom n'est pas à la hauteur des autres c'est une course que j'aime beaucoup. Même refaire ce que j'ai déjà fait, Milan-San Remo, regagner des étapes sur le Tour, ce que j'ai pu faire sur le Giro 2020. Reproduire ce genre de succès c'est quelque chose qui donne envie", confie le Français.

"Il y a cet objectif de carrière, de passer les 100 victoires, c'est symbolique pour un coureur professionnel. Il y a d'autres records qui arrivent, gagner un 4e Championnat de France pour égaliser avec Jean Stablinski, il y a des objectifs qui arrivent. La Vuelta ça me tient aussi à coeur d'y aller pour remporter une étape sur les trois Grands Tours", conclu le quintuple vainqueur d'étapes sur les routes du Tour d'Italie.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Theo CHEVALIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité