ITW
ITW - Antomarchi : 'Tant que ça va, je ne vois pas pourquoi arrêter' Photo : Natura4Ever Roubaix Lille Métropole

ITW - Antomarchi : "Tant que ça va, je ne vois pas pourquoi arrêter"

La Haye-Fouassière a été le théâtre de l'un des plus beaux jours de la carrière de Julien Antomarchi il y a de cela près de sept mois. Loin d'avoir la faveur des pronostics, le pensionnaire de l'équipe Natura4Ever - Roubaix Lille Métropole crée alors une petite sensation en montant sur la troisième marche du podium du Championnat de France du contre-la-montre. Une performance que le coureur de 35 ans espère rééditer en juin prochain à Plumelec. Il se livre pour Cyclism'Actu.

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV !

Vous débutez votre saison sur La Tropicale Amissa Bongo. Quelles sont vos attentes pour votre première participation ?

Déjà de découvrir. Découvrir une nouvelle course et un nouveau pays, ça fait aussi partie de notre métier. L'idée est aussi de finir la préparation sans pression, au soleil, dans des conditions très agréables, et si possible faire un résultat.

 

Quand vous parlez de faire un résultat, qu'est-ce que vous entendez par là ?

S'il y a la possibilité, pourquoi pas faire quelque chose sur une étape. Mais il n'y a pas de pression, je vais y aller au jour le jour et faire selon les sensations. On va quand même essayer de faire du mieux possible parce qu'à partir du moment où on met un dossard, on essaie de faire au mieux.

 

Vous étiez habitué à démarrer votre saison avec le GP La Marseillaise. Vous êtes content de pouvoir changer vos habitudes ?

Oui. C'est aussi pour ça que je suis au départ : changer un peu la routine, découvrir une nouvelle course et avoir quelques jours de course dans les jambes pour essayer être plus performant en début de saison.

 

Après la Tropicale, sur quelles courses vous verra-t-on ?

Normalement, j'ai un gros programme en février puisque je fais la Marseillaise, Bessèges, la Provence et le Haut-Var.

 

Vous vous êtes fixé des objectifs précis cette saison ?

Essayer de gagner une course, lever les bras le plus tôt possible. Et après, toujours pareil : le gros objectif de la saison reste les Championnats de France et les 4 Jours de Dunkerque, une course qui reste importante pour l'équipe. Voilà, ces deux grosses courses-là, essentiellement.

 

Au sujet des Championnats de France, vous connaissez déjà le parcours de Plumelec ?

Le chrono non, mais celui de la course en ligne est celui du Grand Prix de Plumelec, donc je connais très bien. Cela peut me convenir.

 

Vous avez été médaillé de bronze lors du contre-la-montre en 2019. Une fois qu'on a terminé troisième, l'objectif, c'est la victoire ?

C'est toujours compliqué... L'objectif sera de faire le mieux possible, d'être le plus performant possible, et le résultat sera ce qu'il sera. J'essayerai d'être à mon niveau et s'il y a meilleur que moi, il y a meilleur que moi. Essayer d'accrocher un podium déjà, ce serait beau.

 

Est-ce que votre médaille de bronze vous a "désinhibé" par rapport aux coureurs du WorldTour par exemple ?

Non, je n'ai pas de complexes par rapport aux autres coureurs. Je suis dans une petite structure mais il n'y a pas de complexes. Ils font du vélo comme nous, je sais ce que je vaux et après, j'essaie de faire de mon mieux. Ils restent des sportifs comme nous. Certes, on n'a pas la même équipe, pas le même calendrier, pas forcément le même encadrement. Ce ne sont pas les mêmes structures et les mêmes moyens, mais on est des athlètes de haut niveau aussi.

 

Ces dernières années, vous avez obtenu des places d'honneur au général de courses par étapes comme le Tour de Bretagne, le Tour Poitou-Charentes et les 4 Jours de Dunkerque. Vous avez un objectif de podium, voire de victoire, sur ce type de courses ?

Oui. Dunkerque, ça reste un objectif personnel et c'est très important pour l'équipe parce que c'est à domicile. Je récupère bien sur les courses par étapes donc ce sont souvent des objectifs pour moi.

 

Vous disputez votre sixième saison chez Natura4Ever - Roubaix Lille Métropole. Vous vous sentez bien dans cette équipe ?

Oui, nous n'avons pas les plus gros moyens mais le staff met tout en oeuvre pour nous aider au mieux. C'est une équipe familiale où ils nous font confiance, c'est une bonne structure où je m'épanouis. J'aurais aimé être dans une plus grosse équipe parce qu'il y a accès à plus de courses mais je suis content d'être dans cette équipe.

 

Le fait d'être seulement une dizaine de coureurs permet d'avoir des liens forts au sein de l'effectif ?

Exactement, on se connait tous et on s'apprécie. Dans certaines grosses structures, des coureurs se voient très peu puisqu'ils n'ont pas le même calendrier et ils se connaissent à peine. Le staff n'a pas trop bougé donc c'est un environnement stable et familial qui me convient.

 

Avez-vous été approché par d'autres équipes à la suite de votre médaille aux Championnats de France ?

J'ai été en contact avec certaines équipes mais ça n'a pas pu se faire, pour des raisons diverses. Il y a eu des contacts qui n'ont pas abouti.

 

Cette saison sera-t-elle votre dernière ?

Je ne sais pas. Honnêtement, je ne me projette pas plus que ça puisque ça dépendra de mes résultats, des propositions que j'aurai et de mes sensations physiques et mentales. Si je baisse, je déciderai d'arrêter. Mais pour l'instant, ce n'est pas envisagé. Je ne sais pas de quoi sera fait demain.

 

Avec vos sensations actuelles, vous imaginez continuer l'an prochain ?

Oui, je me sens bien. Après, il y a une inconnue qui est celle de la manière dont le corps réagit. Je verrai si j'ai toujours envie aussi. Pour l'instant, le physique a l'air d'être là donc tant que ça va, je ne vois pas pourquoi arrêter ! Dans les sports d'endurance, on voit qu'il y a de plus en plus de coureurs "âgés" qui arrivent à performer, donc pourquoi pas continuer. On verra.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »


L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts


Sondage

Que pensez-vous de l'idée de Maracineanu : un Tour à huis clos !










Partenaires