Interview
Interview - Romain Bardet : «J'ai un peu perdu le fil de la saison» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Interview - Romain Bardet : «J'ai un peu perdu le fil de la saison»

Il était l'un des trois coureurs - avec Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot - assurés de participer aux Jeux olympiques de Tokyo en juillet prochain et avait fait de cette course l'un des grands objectifs de sa saison 2020. Mais après le report des JO à l'année prochaine, Romain Bardet va devoir changer son fusil d'épaule pour la suite de la saison, lui qui avait également prévu de s'aligner sur un Tour d'Italie finalement reporté il y a quelques semaines. Forcément déçu de devoir attendre un an avant d'exprimer ses qualités sur un circuit de Tokyo qui devrait lui convenir à merveille, le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale relativisait néanmoins au vu de la pandémie de coronavirus qui sévit actuellement sur l'ensemble de la planète. Les confidences de Romain Bardet, ce mardi, à l'ocassion d'un conférence de presse téléphonique organisée par le service de presse de la formation AG2R La Mondiale

Romain Bardet : "Le report des JO et le Tour de France..."

 

"Depuis la fin de Paris-Nice, la situation est presque catastrophique"

"Depuis la fin de Paris-Nice, la situation est presque catastrophique. On a un petit peu de mal à réaliser, c'est vrai que j'ai du mal à considérer les choses en tant que sportif. Pour ma part, j'ai un peu perdu le fil de la saison, d'autant qu'on n'a aucune date de reprise. Ce dernier mois était complètement fou, donc là on a tous des considérations qui dépassent les terrains de sport", a déclaré Bardet.

 

Le report des Jeux Olympiques, un soulagement ?

"Depuis quelques jours, je m'étais fait une raison", assure Bardet. "Quand on voit la pandémie, la vitesse de diffusion, les mesures qui sont prises... J'ai vu que l'Inde venait de passer au confinement, l'Afrique commence à être touchée aussi. Même les experts ont du mal à anticiper et à avoir un calendrier précis sur la manière dont la pandémie va pouvoir se résorber, donc c'était illusoire de croire que dans moins de six mois on allait pouvoir réunir dans des bonnes conditions de sécurité des athlètes du monde entier. C'est la décision raisonnable qui a été prise, et oui, c'est presque un soulagement pour tout le monde. On savait que ça n'allait pas être possible de faire du sport dans ces conditions là."

 

Un report du Tour de France inévitable ?

"Bien sûr, la question est inévitable maintenant qu'on sait que les Jeux sont annulés. Toute l'attention médiatique va être sur le Tour. Va-t-il pouvoir se tenir ? Nous les acteurs en premier, on va se poser cette question au quotidien. Mais de mon point de vue, pour ce qu'il vaut, les conditions me paraissent complètement différentes pour le Tour que pour les JO. Ça ne me semble pas utopique de penser que le Tour, si la pandémie a été contrôlée sur le territoire français, puisse être organisé. Tout le monde traverse des moments difficiles et ça serait un excellent film si le Tour pouvait se tenir en juillet, ça voudrait dire que la situation sanitaire s'est largement améliorée, et on aurait un événement unificateur qui pourrait réunir tout le monde. Mais c'est encore beaucoup trop tôt pour se prononcer, même si à titre personnel, j'ai bon espoir que d'ici le Tour de France, il y ait une sortie de crise", explique Bardet.

"Est-ce que ce sera suffisant pour que l'événement puisse se tenir ? C'est une autre question. Ça me semble aussi compliqué que le Tour puisse se tenir normalement, c'est un événement universel donc il y aura la question des frontières, de l'accueil du public... Donc j'imagine mal que le Tour 2020 puisse être identique à celui de l'an dernier. Et d'autres paramètres vont rentrer en compte, comme l'équité sportive. Par exemple il n'y a plus de contrôles antidopage en ce moment, il n'y a plus de suivi, plus rien", ajoute le Français.

 

"J'ai la chance d'être papa depuis peu"

"Comment on arrive à maintenir notre forme physique ? Actuellement on ne la maintient pas", déclare Bardet. "Tant qu'on n'aura pas le droit de rouler dehors, et il faut rester chez soi, ce sera impossible de se construire une forme physique durable. De toute façon pour l'instant, on est plus intéressés à suivre la bataille contre le virus, et je tire mon chapeau aux soignants, avant d'envisager une reprise normale des activités et du sport en particulier. Personnellement, j'ai la chance d'être papa depuis peu et je passe tout mon temps avec ma femme et mon fils qui a maintenant un mois. On essaie de prendre tout ce qu'il y a de positif, même si la situation actuelle est vraiment extraordinaire et que je manque de recul pour apprécier. Je reste un peu sans voix."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Romain Bardet doit-il quitter AG2R La Mondiale à la fin de la saison ?







Publicité

Partenaires

Publicité