Interview
Interview - Pierre Latour : 'Ça ne peut pas être bien pire...' Photo : Sirotti

Interview - Pierre Latour : "Ça ne peut pas être bien pire..."

Victime d'une fracture du poignet en février, Pierre Latour a repris la compétition début juin à Plumelec et Châteaulin, avant de s'aligner sur le Tour de Suisse. Une course où le Drômois, en manque de rythme, a souffert. C'est donc avec un gros point d'interrogation que le pensionnaire de l'équipe AG2R La Mondiale aborde les Championnats de France de La Haye-Fouassière. Titré en contre-la-montre lors des deux dernières éditions, Latour se montre réservé quant à ses chances de décrocher un nouveau maillot bleu-blanc-rouge. Entretien.

Pierre Latour, champion de France 2018 du chrono

 

Pierre, où vous situez-vous physiquement avant ces Championnats de France ?

Pour l'instant, ma forme n'est pas très ascendante. J'étais au Tour de Suisse la semaine dernière, ça n'a pas vraiment eu l'effet que je recherchais. C'est un peu galère en ce moment.

 

Comment est le moral ?

Ce n'est pas super facile, surtout que c'est normalement une période de l'année que j'aime bien, les championnats, le Tour et tout. Mais de toute façon il n'y a pas le choix, il faut faire avec. Il y aura bien un moment où ça va s'améliorer, ça ne peut pas être bien pire que le niveau que j'ai actuellement.

 

Vous êtes inquiet pour les prochaines échéances ?

Cette semaine va me fixer sur mon niveau. On verra après ce qu'il en est.

 

Vous avez un statut à défendre sur le contre-la-montre. Quelles sont vos ambitions ?

Faire le mieux possible mais franchement, si mes jambes ne se sont pas améliorées par rapport au Tour de Suisse, ça risque d'être compliqué. Donc faire le mieux possible et voir ce que ça donne.

 

Qui sont les favoris pour vous ?

Je pense qu'il y a pas mal de monde. Au Tour de Suisse, Benjamin Thomas a fait un très bon chrono l'avant-dernier jour. Au Dauphiné, Rémi Cavagna a fait un bon chrono aussi. Dans l'équipe, on a Alexis Gougeard qui marche très fort, qui a gagné à Châteaulin. Il y a Nans Peters qui a gagné sur le Giro, il y a Rossetto aussi. Plein de mecs ont un bon niveau en chrono et peuvent jouer.

 

Que pensez-vous du parcours ?

On l'a reconnu aujourd'hui, dans l'après-midi, et ça va être un parcours pas mal. Il est vraiment bien, usant. C'est tout le temps en prise, même les descentes, il faut vraiment pédaler. Ce sera un beau parcours avec une belle journée, bien ensoleillée. Il fera vraiment chaud donc ça va rajouter de la difficulté. Je pense que ce sera pour les hommes forts.

 

La météo annonce 39 degrés pour le chrono jeudi. Est-ce que ça vous fait peur ?

Non, j'aime bien la chaleur. Il y a trois ans, à Vesoul, il avait fait super chaud aussi. Franchement, je préfère ça que d'avoir une journée sous la pluie. Quand je suis en forme, ça ne me dérange pas. Après, c'est vrai que c'est peut-être plus compliqué avec mon niveau actuel. Mais même s'il pleuvait, qu'importe le temps, je pense que je serais dans le mal.

 

Vous n'avez plus disputé de chrono de plus de 40 kilomètres depuis octobre. Vous y voyez un désavantage ?

C'est sûr que faire des chronos longs, ça aide pour préparer le France. C'est quand même un effort spécial, il faut arriver à bien gérer son effort pour ne pas exploser dans le final. Il faut faire avec.

 

Vous avez pu prendre des repères lors des deux contre-la-montre du Tour de Suisse ?

Oui, le premier chrono m'a permis de voir que je ne me rappelais plus du tout comment je gérais les chronos. Je suis parti un peu vite et j'ai explosé, alors qu'il ne faisait que 9 bornes. Sur le deuxième j'ai mieux géré mais je n'avançais pas donc au final, je n'ai pas vraiment vu comme avant, avec mes vitesses, mes sensations et mes watts habituels.

 

Vous avez la possibilité de remporter un troisième titre consécutif en contre-la-montre, comme Eddy Seigneur et Sylvain Chavanel. Qu'est-ce que ça vous inspire ?

C'était de très grands coureurs donc c'est sûr que ça fait quelque chose. Après, je ne l'ai pas encore fait et je pense que ça risque d'être compliqué. On verra bien.

 

AG2R La Mondiale dispose d'un collectif très fort. Quelle sera votre place dimanche lors de la course en ligne ?

J'essayerai d'aider le collectif au maximum. Il faudra voir dans la semaine comment ont évolué mes jambes. J'aimerais bien arriver à donner mon maximum pour aider l'équipe. Alexis (Gougeard) a déjà gagné deux fois sur ce circuit-là, je pense qu'il a de grosses chances d'être champion de France cette année.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui va remporter le Tour de France ?












Partenaires