Route
Route - Pozzovivo : 'Nous devons arrêter ce massacre' Photo : Sirotti

Route - Pozzovivo : "Nous devons arrêter ce massacre"

Violemment percuté par une voiture à l'entraînement en toute fin de semaine dernière, Domenico Pozzovivo en est ressorti avec de multiples blessures et une très grosse frayeur. Victime de fractures à la jambe droite, au bras gauche, aux côtes et à la clavicule, l'Italien de la Bahrain-Merida s'est exprimé dans la Gazzetta dello Sport pour la première fois depuis son accident. "Nos yeux avec le conducteur de la voiture se sont croisés juste avant le choc. J'ai réalisé que l'impact était inévitable et j'ai juste pensé à ne pas me cogner la tête. Je n'ai même pas regardé mes blessures parce que j'avais peur de voir l'étendue des dégâts."

Les derniers adieux à Michele Scarponi en 2017

Détruit physiquement après cet accident, le coureur de 36 ans ne veut pas pour autant baisser les bras et compte bien revenir dans les pelotons. "Jusqu’à récemment, c’était tellement douloureux que je ne pouvais même pas parler. Maintenant, c'est mieux, Je commence à voir du positif. Le seul souci concerne le bras gauche car j'ai perdu beaucoup d'os. Mais maintenant, je pense déjà au fait que ma carrière ne peut pas se terminer ainsi. Je reviendrai. Vous verrez que je vais le faire." Contacté par Vincenzo Nibali, son leader chez Bahrain-Merida, qui lui a envoyé un message de réconfort, l'ancien coureur de l'équipe AG2R La Mondiale dénonce le nombre d'accidents toujours trop élevé subis par les cyclistes, deux ans après le décès accidentel de son ami Michele Scarponi.

 

Valentina Pozzovivo : "Une situation d'extrême urgence pour le bras gauche"

"Michele est mort inutilement. Son cas ne nous a rien appris parce que nous ne voulons pas voir. Il n'y a pas que des cyclistes professionnels sur la route,  il y a aussi des maris, des enfants, des femmes. Il y a trop d'accidents, trop de blessures, trop de morts. Nous devons arrêter ce massacre " La femme de Pozzovivo s'est également exprimée et a notamment parlé de l'état de santé de son mari. "La jambe est beaucoup moins touchée que nous le pensions. Par contre, pour le bras gauche, nous sommes dans une situation d'extrême urgence. À l'hôpital de Cosenza, ils ne disposent pas d'une prothèse adéquate. C'est pour cela que nous allons rentrer à Lugano ce matin (mercredi). Ce sera un autre pas en avant important pour son rétablissement. Lui et moi avons hâte de rentrer à la maison."

 

Valentina Pozzovivo : "C'est un massacre quotidien"

Comme son mari, Valentina Pozzovivo a enfin dénoncé les problèmes de sécurité routière qui existent en Italie et espère que les politiques vont prendre des mesures afin de remédier à ce problème. "L'histoire se répète, c'est un massacre quotidien. En Italie, nous sommes loin derrière. Quelque chose doit être fait immédiatement. La sécurité routière est un problème grave et urgent, nous avons besoin d'une prise de conscience politique. Nos dirigeants doivent aller sur le terrain, ils ne peuvent plus prétendre que rien ne se passe."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera le 74e Tour d'Espagne ?















Partenaires