Route
Route - Moschetti : 'Commencer à m'entraîner correctement mi-avril' Photo : Trek-Segafredo

Route - Moschetti : "Commencer à m'entraîner correctement mi-avril'

Victime d'une fracture de la hanche sur l'Étoile de Bessèges, Matteo Moschetti a été fauché en plein vol alors qu'il avait commencé la saison tambour battant en devançant Pascal Ackermann (BORA-hansgrohe) à deux reprises sur le Challenge de Majorque au tout début de la saison. Après s'être fait opérer à Bergame (Lombardie) le 11 février, l'Italien de la formation Trek-Segafedo est resté "environ un mois" au centre de rééducation de Forli (Emilie-Romagne) afin de récupérer ses facultés physiques. Rentré depuis chez lui, le coureur de 23 ans s'est confié sur son rétablissement auprès de son équipe.

La victoire de Matteo Moschetti sur le Trophée Palma

"Après mes derniers examens, j'ai reçu le feu vert pour rentrer chez moi et commencer à essayer de faire du vélo. Naturellement, avec la situation de confinement, je ne suis pas autorisé à sortir pour m'entraîner, mais normalement, lorsque les restrictions seront levées, je pourrai rouler à l'extérieur." Très en avance sur le planning fixé par le chirugien qui l'a opéré - "il m'avait dit que je pourrai seulement reprendre l'entraînement fin mai" - le prometteur sprinteur peut désormais se projeter sur un retour à la compétition.

 

"Deux mois d'entraînement avant de reprendre la compétition"

"Je commence à faire du home trainer. Dans deux semaines environ, si je peux, j'aimerais retourner au centre de rééducation et y rester pendant deux ou trois jours pour faire le dernier bilan de santé. Si tout se passe bien, j'espère pouvoir commencer à m'entraîner de manière plus intensive. Donc, je pense que d'ici la mi-avril, je pourrai commencer à m'entraîner correctement. Ensuite, j'aurais besoin d'au moins deux mois d'entraînement approprié avant d'être prêt à reprendre la compétition", explique le quatrième d'une étape du Tour d'Italie 2019.

 

"Le coronavirus est plus grand que le cyclisme"

Matteo Moschetti a enfin abordé la délicate situation dans laquelle se trouve son pays, et notamment la Lombardie, sa région natale et l'un des foyers de la pandémie. "Honnêtement, ma première pensée n'a pas été l'annulation des courses et la suspension du calendrier. J'étais plus préoccupé par la situation avec le coronavirus, la progression de l'infection et si les gens étaient en sécurité ou non. Ce n'est pas un moment facile. C'est plus grand que moi, les coureurs, l'équipe et le cyclisme", conclut le natif de Milan.

 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires