France - Route - Rémi Cavagna sacré devant Rudy Molard, Touzé 3e
France - Route
Photo : FFCyclisme

France - Route - Rémi Cavagna sacré devant Rudy Molard, Touzé 3e

La course en ligne des Championnats de France 2021 a été remportée ce dimanche à Épinal par Rémi Cavagna ! Quatre jours après sa grosse désillusion sur le contre-la-montre, le rouleur de la Deceuninck-Quick Step a pris une formidable revanche en s'imposant en solitaire après avoir intégré l'échappée matinale, puis attaqué ses compagnons de fugue à l'entame du dernier tour. Le TGV de Clermont-Ferrand a devancé de près d'une minute Rudy Molard (Groupama-FDJ) et Damien Touzé (AG2R Citroën Team), qui accompagnent donc Rémi Cavagna sur le podium.

Vidéo - Rémi Cavagna, le nouveau champion de France sur route !

 

Les cadors piégés par l'échappée matinale

Derrière, Warren Barguil (Team Arkéa-Samsic), Jérémy Cabot (Team TotalEnergies) et Victor Lafay (Cofidis) complètent le top 6, tandis qu'il faut descendre au septième rang pour retrouver un coureur qui n'était pas dans l'échappée matinale, en l'occurrence Valentin Madouas (Groupama-FDJ), qui, accompagné de Guillaume Martin (Cofidis), a franchi la ligne avec 1 minutes et 4 secondes de retard sur celui qui succède au palmarès à Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Auteur d'une grosse attaque à trois tours de l'arrivée, mais repris par le peloton quelques kilomètres plus tard, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) n'a jamais été en mesure de remporter la course, tout comme David Gaudu (Groupama-FDJ) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team), ce dernier ayant pourtant tenté de revenir sur les hommes de tête dans le final.

 

Rolland, Barguil, Cavagna, Lafay... l'échappée matinale a une sacrée allure !

C'est un groupe de costauds qui prend la poudre d'escampette après une bagarre qui aura duré une trentaine de kilomètres. Dans celui-ci, on retrouve Pierre Rolland (B&B Hotels p/b KTM), Jérémy Leveau (Xelliss-Roubaix Lille Métropole), Victor Lafay (Cofidis), Matthieu Ladagnous, Simon Guglielmi et Rudy Molard (Groupama-FDJ), Geoffrey Bouchard et Damien Touzé (AG2R Citroën Team), Alexis Guérin (Team Vorarlberg), Jérémy Cabot et Fabien Doubey (Team TotalEnergies), Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), et Warren Barguil (Team Arkéa-Samsic), le champion de France 2019.

Le peloton laisse 5 minutes de marge aux échappés, avant que l'équipe AG2R Citroën Team ne décide d'élever le rythme au sein du peloton, relayée ensuite par le Team TotalEnergies. Et cette accélération fait son effet puisque l'avance des treize coureurs de tête n'est plus que de 2'15 à 80 bornes du but. C'est alors que quelques contres sont à recenser, dont celui d'un trio composé de Rémy Rochas (Cofidis), Théo Delacroix (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Hugo Hofstetter (Israel Start-Up Nation). Ces trois coureurs arrivent à sortir et se lancent donc à la poursuite de l'échappée matinale. 

 

Le peloton tergiverse, Rémy Rochas revient sur l'échappée, les cadors passent à l'attaque

À 60 kilomètres de l'arrivée, la situation est la suivante : le groupe de tête dispose d'1'20" d'avance sur le trio Rochas-Hofstetter-Delacroix, 1'45" sur Matthieu Jeannes (Team Illuminate) et 2'45" sur le peloton. Mais plus personne ne veut rouler au sein de la meute, tant et si bien que l'écart repasse au-dessus des 3 minutes. Sentant que la situation est en train de leur échapper, certains coureurs décident de passer à l'attaque, et notamment Pierre Latour (Team TotalEnergies), Guillaume Martin (Cofidis), Clément Berthet (Team Delko) et Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën Team).

Tandis que Rémy Rochas a distancé Théo Delacroix, puis Hugo Hofstetter, et est parvenu à revenir, au prix d'un superbe effort, sur les treize coureurs de tête, le peloton, toujours pointé à près de 3 minutes, revient quant à lui sur le groupe Latour-Martin. Mais à 3 tours de l'arrivée, tout change lorsque Florian Sénéchal met sur orbite son leader Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). L'attaque du champion du monde fait voler en éclat le peloton, et ils ne sont que deux dans un premier temps à pouvoir le suivre, en l'occurrence David Gaudu (Groupama-FDJ) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën Team).

 

Les écarts se resserrent. Cosnefroy, Martin et Madouas tentent de rentrer

Guillaume Martin (Cofidis), Valentin Madouas (Groupama-FDJ) et Julien Bernard (Trek-Segafredo) font la jonction quelques kilomètres plus loin et ils sont donc six à la poursuite des quatorze hommes de tête, l'écart entre les deux groupes étant d'1'30" à 25 kilomètres de l'arrivée. Malgré le fait que Martin, Madouas, Gaudu et Cosnefroy ont des coéquipiers à l'avant, tout le monde roule au sein du groupe des poursuivants, ce qui est loin d'être le cas à l'avant, des consignes étant donnés par les directeurs sportifs. Dans l'avant-dernier tour, au pied de la côte de la Vierge, on assiste à un regroupement à l'arrière, les six poursuivants étant repris par un peloton encore composé d'une trentaine d'hommes.

Dans cette bosse, Valentin Madouas et Benoît Cosnefroy repartent à l'attaque. Ils sont rejoints par Guillaume Martin, qui a démarré avec un temps de retard et a dû faire un gros effort pour revenir sur le contre. N'ayant que 40 secondes de retard sur le groupe de tête, ce trio devient ensuite un quatuor puisque Simon Guglielmi, coéquipier de Madouas à la Groupama-FDJ, s'est fait reprendre après avoir été distancé du groupe du groupe de tête. Derrière, le peloton a abdiqué et ils ne sont donc plus que 17 coureurs à pouvoir devenir champion de France.

 

L'attaque décisive de Rémi Cavagna !

Dès le début du dernier tour, Rémi Cavagna lance une offensive et part seul. Très à l'aise sous la pluie, qui tombe depuis quelques kilomètres, l'Auvergnat est pris en chasse par Touzé, Bouchard, Barguil, Lafay, Cabot et Molard. Dans la dernière ascension de la côte de la Vierge, Rudy Molard décide d'accélérer afin de se donner une chance de rentrer sur l'homme de tête. Il est suivi par Warren Barguil, Jérémy Cabot et Victor Lafay, mais le plus fort dans ce final, c'est bien Rémi Cavagna, qui ne faiblit pas et remporte ce Championnat de France 2021 devant Rudy Molard et Damien Touzé.

Classement général

1FRACAVAGNA RémiDeceuninck-Quick Step6h06'10''
2FRAMOLARD RudyGroupama-FDJ+ 58''
3FRATOUZE DamienAG2R Citroenm.t.
4FRABARGUIL WarrenArkea - Samsicm.t.
5FRACABOT JérémyTeam TotalEnergiesm.t.
6FRALAFAY VictorCofidis, Solutions Credits+ 1'02''
7FRAMADOUAS ValentinGroupama-FDJ+ 1'04''
8FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Creditsm.t.
9FRABOUCHARD GeoffreyAG2R Citroen+ 1'05''
10FRAGUERIN AlexisTeam Vorarlberg+ 1'33''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur est votre favori pour la Clasica San Sebastian ?



















Partenaires

Publicité
Publicité