Flèche Wallonne
Flèche Wallonne - En 2018, Alaphilippe dominait l'invincible Valverde Photo : Flèche Wallonne

Flèche Wallonne - En 2018, Alaphilippe dominait l'invincible Valverde

En ces temps difficiles, Cyclism'Actu vous propose de revivre certains événements marquants du cyclisme. Le 18 avril 2018, Julian Alaphilippe (Quick Step-Floors) remportait la première grande course d'un jour de sa carrière, la Flèche Wallonne. Deuxième en 2015 et 2016 derrière le quintuple vainqueur Alejandro Valverde, le coureur français dominait de la tête et des épaules le recordman de victoires sur l'épreuve belge - cinq victoires (2006, 2014, 2015, 2016 et 2017) - et signait son entrée définitive dans le monde des grandes vedettes du peloton international. Et ce n'était qu'un début...

Vidéo - Flèche Wallonne 2018 - La victoire de Julian Alaphilippe

 

Le résumé de la course

Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) a remporté la 82e édition de la Flèche Wallonne devant Alejandro Valverde (Movistar) et Jelle Vanendert (Lotto-Soudal). Le Français s'est montré le plus fort dans la terrible ascension du Mur de Huy en devançant l'Espagnol de 4 secondes et le Belge de 6. Valverde ne s'est donc pas offert un 5e succès d'affilée sur la Flèche Wallonne, tandis qu'Alaphilippe remporte enfin cette Classique qu'il attendait tant.

 

Vincenzo Nibali met le feu aux poudres

La course se lance véritablement à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée, lorsque les coureurs grimpent pour la première fois de la journée le Mur de Huy. Plusieurs coureurs mettent le feu au poudre dans le peloton, parmi lesquels Michal Kwiatkowski (Team Sky) ou Rui Costa (UAE Team Emirates). Mais c'est dans la Côte d'Ereffe que les choses sérieuses débutent vraiment avec une attaque de Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), qui condamne l'échappée matinale et qui fait exploser le peloton. Plusieurs coureurs, dont Jack Haig (Mitchelton-Scott)Maximilian Schachmann (Quick Step-Floors) et Tanel Kangert (Astana), accompagnent l'Italien, et l'équipe Movistar tente tant bien que mal de ramener de l'ordre dans la Côte de Chérave à 35 kilomètres de l'arrivée, moment où Kwiatkowski ressort du peloton pour tenter de rejoindre les hommes de tête, qui sont au nombre de 6.


L'échappée maintient le suspense

A 30km du but, le groupe Nibali entame la 2e ascension du Mur de Huy avec moins de 30 secondes d'avance sur le duo Kwiatkowski-De Marchi (BMC), alors que le peloton, emmené par Mikel Landa (Movistar) en personne, est juste derrière. Les deux contre-attaquants sont repris, mais l'écart entre les hommes de tête et le peloton s'est creusé. Devant, on retrouve NibaliSchachmannHaigKangert et le Français Anthony Roux (Groupama-FDJ), dernier rescapé de l'échappée du jour. Derrière, Dan Martin (UAE Team Emirates), 2e de la Flèche l'an passé, n'est pas dans le coup et est distancé. Petit à petit, l'écart se creuse et atteint quasiment la minute en faveur des fuyards à 15km de l'arrivée. La Movistar manquant de main-d'oeuvre pour rouler, c'est l'équipe Lotto-Soudal qui prend les choses en main dans le peloton pour réduire l'avance des hommes de tête.

 

Julian Alaphilippe plus fort que Valverde

Devant, Nibali accélère dans l'avant-dernière difficulté du jour, ce qui est fatal à Anthony Roux, mais le peloton revient à toute vitesse sous l'impulsion de BORA-hansgrohe. Finalement, Jack Haig et Max Schachmann distancent Nibali et Kangert, et le duo de tête entame la dernière ascension du Mur de Huy avec 20 secondes d'avance sur le peloton. Schachmann est très fort et s'envole seul, mais le peloton revient sous l'impulsion de Jelle Vanendert. Le Belge est très fort et emmène Alaphilippe dans sa roue, alors que Valverde semble légèrement coincer. Le Français place alors un démarrage tranchant et s'envole vers la victoire. Valverde semble alors revenir mais Alaphilippe en remet une couche et remporte la Flèche Wallonne 2018 devant l'Espagnol et Vanendert.

 

Les réactions

Julian Alaphilippe (Quick Step-Floors, vainqueur) : "C'est la troisième fois que je participe à cette course, et c'est mon troisième podium, à chaque fois j'avais été battu par Valverde. J'y ai cru à chaque fois, et j'ai travaillé dur pour combler ce qu'il me manquait. Je n'ai pas de mot, je ne savais pas que j'avais gagné, je n'avais pas de radio et je pensais que Nibali était encore devant, Finalement j'ai fait mon effort, je n'en reviens pas. Je remercie mes coéquipiers, je suis super content. Depuis ce matin je sentais que c'était difficile dans les jambes après une Amstel Gold Race pas simple. J'aime beaucoup ce parcours difficile, avec un final très nerveux. Je suis super content, vraiment trop heureux."


Alejandro Valverde (Movistar, 2e à 4") :  "En fait je suis satisfait de ce résultat. J'ai prouvé une fois de plus que je suis l'un des meilleurs dans ce style de montée. J'étais un peu trop derrière au pied de la montée, et même si on savait que notre principal rival serait Julian Alaphilippe, il a attaqué un peu plus tôt que prévu. Je remontais des positions mais cet effort pour le rattraper était trop important à la fin. Alaphilippe a toujours été un adversaire impressionnant, il a déjà terminé deux fois deuxième ici et c'était à son tour de gagner. Chapeau à Julian et à son équipe pour leurs efforts."


Jelle Vanendert (Lotto Soudal, 3e à 6") : "Je suis très content de cette 3ème place, c’est ma semaine préférée dans l’année. Nous avons pris le départ avec Tim Wellens comme leader et nous voulions être présents dans le final. Je devais faire un long sprint pour Tim afin d’user les autres. Mais j’ai vu qu’il n’était plus dans ma roue à 200 mètres, et il y avait Julian Alaphilippe. En fait, ça a pris 5 ans pour comprendre qu'il ne fallait pas amener Alejandro Valverde jusqu'au Mur, qu'il fallait laisser son équipe faire le boulot pendant le journée. C'est ce qui a été fait et on a ainsi vu à la fin que Valverde était seulJe suis monté à mon rythme dans le Mur de Huy en gardant un peu de force pour le dernier virage. Avec une autre stratégie, en démarrant un peu plus tard, j’aurais peut-être pu finir 2ème, mais pas gagner."


Roman Kreuziger (Mitchelton-Scott, 4e à 6") : "L'équipe a été incroyable toute la journée autour de moi et Jack a eu une très bonne attitude dans l'échappée tandis que moi, je pouvais être un peu plus détendu dans le peloton et attendre le final. Je savais que les gars comme Alaphilippe et Valverde étaient à regarder. J'étais dans une position parfaite à un kilomètre pour aller dans la roue d'Alaphilippe, mais je n'ai pas pu le suivre quand il a commencé à mettre les gaz. Pour moi, être quatrième sur le Mur de Huy est vraiment très bon."


Rudy Molard (Groupama-FDJ, 13e à 21") : "Avec la chaleur, il m'a manqué de la force. Je me sentais moyen toute la journée et à la fin, ça m'a laché. J'ai essayé de courir le plus justement possible mais je n'ai pas pu aller au-delà. Tout le monde a eu un peu peur que l'échappée tienne bon finalement. Mais le dernier mur est tellement terrible que même avec de l'avance c'est difficile... D'habitude, la Flèche, c'est une course d'attente, on a tendance à dire qu'il n'y a pas de vrai spectacle. Aujourd'hui, la course s'est courue comme une classique avec du spectacle. À titre personnel, je reste un peu déçu de ma montée qui, je pense, est dûe à la difficulté de l'Amstel. Deux jours ne m'ont pas suffi à récupérer totalement mais les mecs devant, ce sont des gars qui ont couru l'Amstel Gold Race donc je ne me satisfais pas de cette excuse."

Classement général

1FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step4h53'37''
2ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 4''
3BELVANENDERT JelleLotto Soudal+ 6''
4CZEKREUZIGER RomanMitchelton-Scottm.t.
5AUSMATTHEWS MichaelTeam Sunwebm.t.
6NEDMOLLEMA BaukeTrek-Segafredom.t.
7BELWELLENS TimLotto Soudalm.t.
8ALLSCHACHMANN MaximilianDeceuninck-Quick Stepm.t.
9FRABARDET RomainAG2R La Mondialem.t.
10AUTKONRAD PatrickBora-Hansgrohe+ 12''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Que retenez-vous de ce 107e Tour de France ?















Publicité

Partenaires

Publicité