Dopage
Dopage - Barguil : «Je sais à quoi correspond ma ligne de conduite» Photo : @Arkea_Samsic

Dopage - Barguil : «Je sais à quoi correspond ma ligne de conduite»

Les récents propos de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) sur l’utilisation notamment des corticoïdes, cétones et les autorisations à usage thérapeutique (AUT) n'ont pas manqué de faire réagir : "Un mec qui a une AUT n’a rien à faire sur un vélo. Il n’est pas apte à être en compétition. Je ne comprends pas que les mecs fassent du vélo sous cortisone", expliquait-il, il y a quelques jours à L'Equipe. L'ancien champion de France Warren Barguil (Team Arkéa-Samsic) va dans le sens de son compatriote.

Vidéo - Warren Barguil va dans le sens de Thibaut Pinot

 

"Je pense que les coureurs ont envie d’aller dans le bon sens, même s’il y aura toujours des tricheurs"

"Par rapport à d’autres sports, on a un règlement différent dans le cyclisme par rapport à ces AUT et ces cortico. C’est à partir de 2022 qu’on va interdire les corticoïdes, donc le pas est lancé. Forcément, j’en suis très favorable. Et pas uniquement qu’à ça d’ailleurs, il y a plein d’autres choses : l’utilisation des cétones notamment. [...] Je pose une question : est-ce que les mecs connaissent les répercussions que cela peut avoir plus tard sur la santé ? On ne sait pas ce que c’est vraiment, hormis le fait que ce soit quelque chose qui brûle les graisses à l’intérieur du corps. Mais on ne connaît pas les effets indésirables. Certains ont peur de se faire vacciner, mais à côté de ça, ils pourraient prendre des cétones, c’est un peu bizarre", déclare Warren Barguil à Ouest-France.

L'ancien vainqueur du maillot à pois sur le Tour de France a donné son avis sur le peloton actuel. "Je pense que les coureurs ont envie d’aller dans le bon sens, même s’il y aura toujours des tricheurs dans n’importe quel sport, comme dans la vie de tous les jours. Il faut faire avec, même si c’est frustrant. Personnellement, je n’ai pas envie de penser à ces choses-là, je préfère voir ce qui m’anime, courir, même si parfois c’est dur et que je me pose des questions. [...] Je cours pour moi, pour ma famille. Alors oui, parfois je n’ai pas de résultats. Cependant, on nous demande toujours plus, mais mon corps et ma tête m’arrêtent. Et je ne veux pas passer de l’autre côté de la barrière pour être mieux ou gagner plus. Je sais à quoi correspond ma ligne de conduite depuis le début de ma carrière. Je n’ai jamais dépassé cette ligne, ni même été à la limite", garantit le coureur d'Arkéa-Samsic.

 

"Si on ne respecte pas les règles, on le paiera"

Warren Barguil appuie ses propos sur l’utilisation notamment des corticoïdes, cétones et les autorisations à usage thérapeutique (AUT). "Mon mode de vie est peut-être différent comparé à certains coureurs. Mais chacun sa ligne de conduite. C’est comme celui qui va toujours essayer de tricher pour ne pas payer son parcmètre ou autre. Un jour ou l’autre, tout se paye, que ce soit avant ou après la carrière. On a tous un karma. Si on ne respecte pas les règles, on le paiera. C’est mon mode de vie. Les autres font peut-être tous comme moi, ou alors ils peuvent prendre des cétones, cortico ou autres, je ne sais pas, mais moi, je fonce dans mon truc qui me correspond et où je m’éclate", conclut le grimpeur français.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

Publicité

Sondage

Lequel de ces coureurs remportera l'UAE Tour samedi ?












Partenaires

Publicité
Publicité