Dans le Rétro de
Dans le Rétro de - Mangeas : Jean-Pierre Genet, équipier de «Poupou» Photo : @DanielMangeas / @SergeLaget

Dans le Rétro de - Mangeas : Jean-Pierre Genet, équipier de «Poupou»

En cette fin du mois de juin et tout au long de ce mois de juillet, il règne - crise sanitaire oblige - une atmosphère bizarre. Une impression de vide absolu. Habituellement, l'effervescence en France est palpable, les vrais amateurs de cyclisme sont au bord des routes. L'édition 2020 du Tour de France aurait dû se dérouler du 27 juin au 19 juillet et a donc été décalée au 29 août. Alors pour tenter de combler ce vide, Cyclism'Actu décide de regarder "Dans le rétro de Daniel Mangeas" pour vous présenter durant ces trois semaines ce qui a marqué l'histoire de la Grande Boucle avec la complicité de Serge Lagetauteur du livre "Jours de Fête, La Grande Histoire du Tour de France". Pour cette troisième chronique de la série "Tour de France - Dans le Rétro de Daniel Mangeas", souvenons-nous de ce qu'il s'est passé un 29 juin sur les routes du Tour de France... en 1971.

Tour de France - Dans le Rétro de Daniel Mangeas !

 

Jean-Pierre Genet, maillot jaune du Tour 1968 pendant une journée

Évoquer l'histoire de Raymond Poulidor sur le Tour de France, c'est forcément parler de la loyauté sans faille de son équipier Jean-Pierre Genet. Fidèle lieutenant de "Poupou" au sein de l'équipe Mercier (1964-1976), le Breton assurait le service, surtout en plaine, pour son leader qui partait à la conquête du classement général, sans jamais obtenir le graal (huit fois sur le podium, un record). Mais le natif de Brest pouvait également attirer la lumière sur lui comme ce jour de 29 juin 1971 où il remportait la 4e étape du Tour de France entre Nancy et Marche-en-Famenne (Belgique). En l'absence de Raymond Poulidor, Jean-Pierre Genet, mort en 2005, parvenait à décrocher un beau succès sur la Grande Boucle. Néanmoins, son jour de gloire intervenait trois années auparavant.

Lors de la 3e étape du Tour de France 1968, le "Bouton d'Or" devenait le "Genet d'Or". Le Brestois réalisait l'un de ses rêves en décrochant le maillot jaune à l'issue de cette journée. "Je venais de réaliser mon rêve de gosse", se remémorait-il peu de temps avant sa mort en 2005. Pourtant, le Breton ne courait pas après le général de la Grande Boucle où il parvenait tout de même à se classer 26e en 1971. "Je n'étais pas là pour défendre le maillot mais pour aider Poupou à le prendre", ajoutait-il, d'autant que le natif de Brest perdait cette tunique jaune l'étape d'après mais, sur ce point, il pouvait se targuer d'avoir eu le célèbre maillot, contrairement à son leader qui ne la portera jamais sur l'ensemble de sa carrière.

 

"Il a accompagné Poulidor tout au long de sa carrière"

Équipier modèle, l'ancien coureur était dévoué pour son leader Raymond Poulidor. Et c'est sans doute Daniel Mangeas qui peut parler le mieux de cette relation fusionnelle entre les deux hommes : "Il a accompagné Raymond Poulidor tout au long de sa carrière. Jean-Pierre Genet est un petit peu au cyclisme français et à Raymond Poulidor, ce que Joseph Bruyère était à Eddy Merckx." De 1964 à 1976, il a participé à toutes les éditions du Tour de France en compagnie de "Poupou" à l'exception de 1971. Pas assez bon grimpeur, le Brestois apportait sa régularité et sa résistance pour aider son leader à la conquête de la victoire mais également sa bonne humeur dans l'équipe. 

La complicité entre les deux coureurs de la formation Mercier ne se limitait pas qu'à la course. Une vraie amitié était née entre eux. "Il faisait la tournée des Critériums, qui à l'époque étaient très nombreuxJean-Pierre effectuait ces Critériums avec Raymond. Il lui assurait l'intendance. Il était par exemple son chauffeur", raconte Daniel Mangeas. Lors du Tour de France 1968 (17e étape), et alors que son leader a été contraint d'abandonner à la suite d'un accident avec une moto, Jean-Pierre Genet parvenait à se remettre de ses émotions pour remporter sa première victoire sur la Grande Boucle à Saint-Etienne. Une première consécration pour celui qui avait dû quitter sa Bretagne natale pour continuer sa formation au Fontenay Sport dans la région parisienne.

 

Lanterne rouge du Tour 1967

Le Breton décrochait également une troisième et dernière victoire sur le Tour de France 1974 lors de la 14e étape. Pourtant, s'il a connu la gloire lors de ses treize participations, Jean-Pierre Genet a vécu des grosses galères sur la Grande Boucle. Le Brestois terminait couvert de pansements, à la suite d'une chute, et finissait lanterne rouge du Tour de France 1967. Une mésaventure qui forgea son caractère et sa détermination à aller au bout des choses malgré les difficultés. Son palmarès n'est pas aussi rempli que celui de Raymond Poulidor mais Jean-Pierre Genet parvenait tout de même à obtenir de beaux résultats.

Victorieux d'une étape sur Paris-Nice (1972), lauréat des Boucles de la Seine (1970) ou du Circuit de Viennes (1967), Genet est également passé proche de décrocher le titre de champion de France lors de la course en ligne en 1976 (3e) quelques temps avant l'arrêt de sa carrière. Il a aussi participé à deux Tour d'Espagne (1964 et 1971), toujours en compagnie de son Raymond Poulidor. Il jouait notamment un grand rôle lors de la victoire de son leader et ami sur la Vuelta 1964. Parti en 2005, à l'âge de 64 ans, dans sa Bretagne natale, Jean-Pierre Genet laissait l'image d'un coureur dévoué et toujours fidèle mais surtout d'un homme attachant. "Il nous a quittés trop tôt", regrette Daniel Mangeas.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité