Dans le Rétro de
Dans le Rétro de - Daniel Mangeas : 1ère de Mark Cavendish en 2008 Photo : @DanielMangeas / @SergeLaget

Dans le Rétro de - Daniel Mangeas : 1ère de Mark Cavendish en 2008

En cette fin du mois de juin et tout au long de ce mois de juillet, il règne - crise sanitaire oblige - une atmosphère bizarre. Une impression de vide absolu. Habituellement, l'effervescence en France est palpable, les vrais amateurs de cyclisme sont au bord des routes. L'édition 2020 du Tour de France aurait dû se dérouler du 27 juin au 19 juillet et a donc été décalée au 29 août. Alors pour tenter de combler ce vide, Cyclism'Actu décide de regarder "Dans le rétro de Daniel Mangeas" pour vous présenter durant ces trois semaines ce qui a marqué l'histoire de la Grande Boucle avec la complicité de Serge Lagetauteur du livre "Jours de Fête, La Grande Histoire du Tour de France". Pour cette onzième chronique de la série "Tour de France - Dans le Rétro de Daniel Mangeas", souvenons-nous de ce qu'il s'est passé un 9 juillet sur les routes du Tour de France... en 2008.

Tour de France - Dans le Rétro de Daniel Mangeas !

 

Cavendish remporte 4 victoires sur le Tour 2008 

Quand Mark Cavendish passe pro en 2007 à 21 ans, il a déjà une solide réputation sur la piste, où il est notamment devenu champion du monde de l'américaine en 2005. Tout le monde sait ce que le jeune britannique a dans les jambes, et beaucoup lui voient un avenir radieux sur route. Pour sa première saison, Cavendish impressionne en s'adjugeant 11 victoires et découvre le Tour de France, où ça ne va pas très bien se passer : il chute sur la 1ère étape, puis sur la 2e, et abandonne finalement à la 8e, comme prévu avec son équipe, avec seulement deux top 10 en poche. Mais le Britannique a découvert le Tour et va revenir plus fort sans aucun doute.

En 2008, Cavendish se rend d'abord sur le Tour d'Italie où il gagne deux étapes, ses premières sur un Grand Tour, et il arrive sur la Grande Boucle en étant déjà considéré comme l'un des meilleurs sprinteurs du peloton. Et en effet, c'est sur ce Tour 2008 que son talent va exploser aux yeux du monde entier. Daniel Mangeas se souvient : "Le 9 juillet 2008, c'est l'avènement de Mark Cavendish. On le sait, le Tour de France est réservé aux grimpeurs, aux rouleurs, aux sprinteurs, et c'est l'arrivée d'un jeune coureur, Cavendish. Il a été champion du monde sur piste, champion d'Europe, et il fait son entrée sur le Tour de France. Non seulement il va obtenir sa première victoire d'étape, mais il en obtiendra trois autres sur ce Tour 2008", débute Daniel Mangeas

 

Le meilleur sprinteur de tous les temps ?

Ce 9 juillet 2008, Cavendish remporte la 5e étape à Châteauroux devant Oscar Freire et Erik Zabel, alors que Nicolas Vogondy, le champion de France, était repris dans les derniers mètres après avoir passé la journée devant. Le Britannique récidivera sur les 8e, 12e et 13e étapes avant d'abandonner sur la 15e, mais il a acquis un nouveau statut : celui de meilleur sprinteur du monde. Un statut qu'il ne va faire que confirmer les années suivantes en se bâtissant un palmarès impressionnant : Milan-San Remo en 2009, champion du monde en 2011, 17 victoires d'étapes sur le Giro (et vainqueur du classement par points en 2013), 4 sur la Vuelta (et vainqueur du classement par points en 2010)... Mais c'est bien sur le Tour de France qu'il construit sa légende, où il a remporté 30 étapes, deuxième total de l'Histoire derrière Eddy Merckx (34). Il s'est imposé quatre fois consécutivement sur les Champs-Elysées, a remporté le maillot vert en 2011 et a même porté le maillot jaune une journée en 2016.

"Au total, Mark Cavendish totalise 30 victoires d'étapes sur le Tour de France. Le coureur britannique a acquis sa notoriété sur les routes du Tour, mais il est également pour beaucoup dans le développement du cycisme en Grande-Bretagne. Cavendish a été un formidable ambassadeur et a su s'attirer les sympathies du public. Le public aime les hommes de tempérament, et incontestablement, Mark Cavendish possède ce tempérament qu'aime le public", explique Daniel Mangeas. En effet, l'homme de l'Île de Man n'a pas sa langue dans sa poche et son style "agressif" aura marqué son époque presque tout autant que ses victoires. Aujourd'hui, Cavendish n'a plus son niveau d'antan et sort de trois saisons vraiment compliquées. Le record de Merckx sera très difficile à aller chercher, mais quoiqu'il arrive, le Britannique aura marqué son époque et toute une génération de coureurs.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité