Dans le Rétro de
Dans le Rétro de - Daniel Mangeas : «Luis Ocana terrasse Eddy Merckx» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Dans le Rétro de - Daniel Mangeas : «Luis Ocana terrasse Eddy Merckx»

En cette fin du mois de juin et tout au long de ce mois de juillet, il règne - crise sanitaire oblige - une atmosphère bizarre. Une impression de vide absolu. Habituellement, l'effervescence en France est palpable, les vrais amateurs de cyclisme sont au bord des routes. L'édition 2020 du Tour de France aurait dû se dérouler du 27 juin au 19 juillet et a donc été décalée au 29 août. Alors pour tenter de combler ce vide, Cyclism'Actu décide de regarder "Dans le rétro de Daniel Mangeas" pour vous présenter durant ces trois semaines ce qui a marqué l'histoire de la Grande Boucle avec la complicité de Serge Lagetauteur du livre "Jours de Fête, La Grande Histoire du Tour de France". Pour cette douzième chronique de la série "Tour de France - Dans le Rétro de Daniel Mangeas", souvenons-nous de ce qu'il s'est passé un 8 juillet sur les routes du Tour de France... en 1971.

Tour de France - Dans le Rétro de Daniel Mangeas !

 

"Il est un coureur qui n'a peur de rien. Ni d'Eddy Merckx, ni d'attaquer. Il s'appelle Luis Ocana"

Pour sa troisième participation à l'épreuve, "Eddy Merckx est évidemment le grand favori du Tour de France après avoir gagné en 1969 et 1970", nous explique en préambule Daniel Mangeas. Et il est vrai qu'au vu de son immense domination lors de ses deux premiers sacres - près de 18 minutes d'avance sur son dauphin en 1969 et quasiment 13 minutes en 1970 - et son exceptionnel début de saison 1971 - Paris-Nice, Milan-San Remo, Liège-Bastogne-Liège et Critérium du Dauphiné Libéré dans son escarcelle - on voit effectivement mal qui pourrait priver le Cannibale du triplé.

 

Et le début de la 58e Grande Boucle ne fait que confirmer cette impression. Vainqueur d'étape à Strasbourg devant l'ensemble de ses principaux adversaires - Joop Zoetemelk, Lucien Van Impe, Gösta Pettersson et Luis Ocana - le Belge de la formation Molteni aborde la 9e étape et son arrivée au sommet du Puy-de-Dôme en jaune. "Mais il est un coureur qui n'a peur de rien. Ni d'Eddy Merckx, ni d'attaquer. Il a le tempérament, le sang chaud, il s'appelle Luis Ocana." Ces mots de Daniel Mangeas, s'ils prendront tout leur sens le 8 juillet vers Orcières-Merlette, sont déjà à utiliser en ce 5 juillet 1971.

 

"Vers Orcières-Merlette, chacun se dit que Luis Ocana a terrassé Eddy Merckx"

Montrant son excellente condition dès cette première arrivée au sommet, le vainqueur du Tour d'Espagne 1970 remporte l'étape et met surtout en lumière d'éventuelles faiblesses chez Eddy Merckx. Ce dernier ne perd que 15 secondes, mais elles sont révélatrices... Et la tendance se confirme deux jours plus tard vers Grenoble, le maillot jaune subissant une défaillance dans le col de Porte. Déboursant 1'36" sur un quatuor composé de Bernard Thévénet, Gösta Pettersson, Joop Zoetemelk et Luis Ocana, Eddy Merckx doit laisser filer son maillot jaune sur les épaules de Zoetemek, son dauphin de l'année précédente. Mais le pire reste à venir pour le natif de Meensel-Kiezegem...

 

"Vers Orcières-Merlette, Luis Ocana s'en va chercher une formidable victoire d'étape. Il repousse Eddy Merckx à plus de 10 minutes au classement général. Chacun se dit que Luis Ocana a terrassé Eddy Merckx." À l'attaque d'entrée de jeu dans cette étape devenue légendaire, Luis Ocana, accompagné au début de son raid, ne trouve finalement aucun rival à sa mesure. Seul au monde, il devance sur la ligne d'arrivée Lucien Van Impe de 5'52" et le groupe Eddy Merckx de 8'42". Une véritable démonstration ! Touché dans son orgueil de champion, Eddy Merckx réagit lors des deux étapes suivantes - une étape en ligne vers Marseille et un contre-la-montre à Albi - mais pointe toujours à plus 7 minutes de l'Espagnol avant l'entrée dans les Pyrénées.

 

Eddy Merckx refusera de porter le maillot jaune lors de l'étape suivante

Mais un coup du sort va mettre à terre le maillot jaune et offrir sur un plateau le troisième Tour de France au Cannibale. "Un violent orage, le col de Menté et c'est la chute de Luis Ocana", nous conte Daniel Mangeas. "Un coureur le heurte en pleine descente, Joop Zoetemelk. Ocana ne pourra se relever et abandonnera le Tour de France." C'est donc une terrible malchance qui s'abat sur le coureur espagnol alors que la victoire dans le Tour de France semblait devoir lui revenir. Marqué par la mésaventure de son rival, Eddy Merckx, arrivé avec les autres leaders du classement général et nouveau leader de ce dernier, refusera le lendemain de porter le maillot jaune. "Sitôt le Tour terminé, il ira même rendre visite à son malheureux adversaire", nous explique Daniel Mangeas.

 

Débarrassé de celui qui l'avait mis KO dans la montagne sur ce Tour 1971, Eddy Merckx, malgré quelques frayeurs provoqués par l'offensif Lucien Van Impe dans les Pyrénées, passe sans encombre les étapes de Superbagnères et de Gourette, avant de valider son triomphe sur la route de Bordeaux et dans le contre-la-montre final de Paris. Vainqueur de cette Grande Boucle avec une avance - 9'51" sur Joop Zoetemelk et 11'06 sur Lucien Van Impe - qui ne dit rien des difficultés qu'il a rencontrées tout au long de ces trois semaines, Eddy Merckx bouclera cette saison 1971 en devenant champion du monde à Mendriso et en remportant le premier de ses deux Tours de Lombardie.

 

Classement Tour de France 1971

1. Eddy Merckx (Molteni)

2. Joop Zoetemelk (Mars-Flandria) à 9'51"

3. Lucien Van Impe (Sonolor-Lejeune) à 11'06"

4. Bernard Thévenet (Peugeot-BP-Michelin) à 14'50"

5. Joaquim Agostinho (Hoover-De Gribaldy-Wolber) à 21'00"

6. Leif Mortensen (Bic) à 21'38"

7. Cyrille Guimard (Fagor-Mercier-Hutchinson) à 22'58"

8. Bernard Labourdette (Bic) à 30'07"

9. Lucien Aimar (Sonolor-Lejeune) à 32'45"

10. Vicente Lopez (Kas-Kaskol) à 36'00"

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter Milan-San Remo le 8 août ?



















Publicité

Partenaires

Publicité