Cyclo-Cross
Cyclo-Cross - Chainel : 'Benoist ne se fixe aucune limite' Photo : UEC/Roberto Bettini

Cyclo-Cross - Chainel : "Benoist ne se fixe aucune limite"

Si Tom Pidcock a pris sa revanche sur Eli Iserbyt dimanche sur les championnats d'Europe espoir du Cyclo-cross, la surprise (ou pas) côté français vient du jeune Antoine Benoist. Le coureur du Team Chazal-Canyon a en effet conquis la médaille de bronze sur une épreuve qu'il avait démarré à un rythme tonitruant. Son homologue coureur (et manager) Steve Chainel (qui concourera sur l'épreuve Elites) s'est exprimé dans les colonnes de nos confrères du Télégramme sur la performance et l'avenir du jeune coureur de 19 ans.

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

"Pas du tout surpris de sa performance"

Le champion de France de Cyclo-Cross 2017-2018 s'attendait clairement à une performance majeure de son poulain, qu'elle intervienne tôt ou tard : "Je n’ai pas du tout été surpris. Il a atteint l’objectif qu’il s’était fixé. Depuis le début de la saison, il marche très fort. J’ai eu la chance de batailler avec lui sur certaines courses et il m’a fait très belle impression. Il avait déjà réalisé une grosse performance au niveau international à Berne (3e en Coupe du monde), il confirme, tout simplement. Quand on n’a pas gagné, on peut toujours se dire que l’on pouvait faire mieux. Maintenant, si on lui avait dit avant la course qu’il aurait la médaille de bronze à l’arrivée, il aurait signé tout de suite. Disons qu’il pouvait peut-être faire un peu mieux : comme les autres Français, ce n’est pas le meilleur dans le sable et comme il est parti très très fort, il l’a peut-être payé."

"Qu'il soit épanoui et donne le meilleur de lui-même"

Après une saison sur route qui l'a vu accumuler les kilomètres au niveau Elite Nationale, le Breton a préparé de la manière la plus idéale sa saison de cyclo-cross, comme l'a expliqué Steve Chainel qui ne manque pas de le protéger : "Avec le Team Chazal-Canyon, on ne lui met aucun objectif en tête. La seule chose qu’on lui demande, c’est de donner le meilleur de lui-même afin qu’il n’ait rien à se reprocher. Quand on a un dossard sur le dos, c’est uniquement le coureur qui fait sa performance. Ce que je peux faire avec le Team, c’est lui apporter quelques détails pour que le gamin se sente bien. je suis déjà super content d’être 0,001 % de la performance d'Antoine."

"Antoine peut décrocher 5 titres de champion de France"

Si par son jeune âge, Antoine Benoist peut voir son avenir en grand, il lui faudra malgré tout évoluer dans des conditions optimales comme tout grand champion. Et c'est là que le plus grand défi se pose pour son équipe Chazal-Canyo "Physiquement, il est très développé, il a un gros caisson, une grosse puissance. Techniquement, il est même un cran au-dessus de Francis Mourey. Dans l’avenir, Antoine peut décrocher, deux, trois ou cinq titres de champion de France chez les élites. Le problème, car il y a un problème, c’est que Francis avait la chance de faire partie d’une structure comme la FDJ et pouvait vivre de sa passion alors que c’est à moi d’apporter cela à Antoine et pour y parvenir, je me dois de faire monter le Team Chazal-Canyon en Continental. Si je n’y arrive pas, je suis persuadé qu’Antoine ira dans une équipe belge ou alors il ne fera que de la route où il marchera aussi fort."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera le 74e Tour d'Espagne ?















Partenaires