Coronavirus
Coronavirus - La lutte antidopage, ça continue pendant la crise Photo : @UCI_cycling / Aso/Alex Broadway

Coronavirus - La lutte antidopage, ça continue pendant la crise

Pour ce qui est du cyclisme, la pandémie de coronavirus ne fait pas que reporter ou annuler des courses et perturber les habitudes des coureurs en ce début de saison 2020, elle a également des conséquences sur la lutte contre le dopage. En cette période de crise sanitaire et de confinement dans de nombreux pays, l'Union cycliste internationale (UCI) et la Fondation antidopage dans le cyclisme (CAFD) ont souhaité précisé la façon dont se déroulait la lutte contre les tricheurs en cette période si particulière. Forcément ralentie, elle a tout de même le mérite de toujours exister, comme cela est expliqué dans le communiqué diffusé par l'UCI et que vous pouvez retrouver en intégralité ci-dessous.

Cyrille Guimard : "Le Tour 2020 ne peut pas être organisé"

"Depuis l'épidémie de COVID-19, déclarée pandémie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le 11 mars, l'impact du coronavirus sur la société et le sport a été considérable. Le vélo ne fait pas exception et cette situation affecte les activités de toute la famille du cyclisme dans le monde. En ce qui concerne les activités antidopage, la Fondation Cyclisme Antidopage (CADF), l'organisation indépendante en charge de la stratégie antidopage pour le cyclisme, prend la situation très au sérieux. En collaboration avec l'Union Cycliste Internationale (UCI) et la communauté antidopage, le CADF suit de près les développements dans le but de poursuivre les activités de protection du cyclisme propre dans le contexte de la pandémie de coronavirus."

 

"Notre priorité absolue est la santé et le bien-être des cyclistes"

"Face à cette situation sans précédent, le CADF adapte son processus et son programme de contrôle antidopage pour rester en conformité avec les mesures gouvernementales et les conseils reçus de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Notre priorité absolue est la santé et le bien-être des cyclistes, de leur entourage et du personnel de prélèvement des échantillons. En conséquence, notre programme de test modifié prend en compte les éléments suivants : les courses internationales reportées ou annulées ; les pays identifiés à risque par l'OMS et où des restrictions gouvernementales sont imposées : la liste des laboratoires accrédités par l'AMA qui ont suspendu leurs activités."

 

"Maintenir un programme antidopage efficace à la lumière de la situation actuelle"

"Lorsque les tests peuvent se poursuivre, la priorité sera donnée aux coureurs du Pool de tests enregistrés (RTP) de l'UCI, en particulier aux missions urgentes. Pour tous les tests, les mesures de sécurité sont renforcées pour protéger la santé des cyclistes, de leur entourage et des agents de contrôle du dopage (ACD) conformément aux directives de l'AMA. En outre, les cyclistes inclus dans le RTP UCI sont tenus de continuer à soumettre et à mettre à jour leurs informations de localisation conformément aux règles antidopage de l'UCI et au règlement sur les contrôles et les enquêtes. La CADF poursuivra sa liaison avec l'UCI, l'AMA et la communauté antidopage pour se tenir au courant des derniers protocoles d'information et de santé afin de maintenir un programme antidopage efficace à la lumière de la situation actuelle."

 


Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »


L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts


Sondage

Aucune course jusqu'au 1er juin : le Tour de France 2020 peut-il avoir lieu ?







Partenaires