Chronique
Chronique - Mangeas : 'La richesse du cyclisme français' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Chronique - Mangeas : "La richesse du cyclisme français"

Ancien speaker officiel du Tour de France pendant 40 ans, Daniel Mangeas garde toujours un oeil avisé sur l'actualité du cyclisme. Consultant et chroniqueur de luxe pour Cyclism'Actu, il a évoqué avec nous Paris-Nice, première grande course par étapes de la saison qui débute ce dimanche, et les chances des coureurs français sur la Course au Soleil, eux qui réalisent un très bon début de saison.

Suivez tout le cyclisme 2.0 avec Cyclism'Actu TV

 

Daniel, Paris-Nice a débuté ce dimanche, qu'attendez-vous des coureurs français sur cette course ?

Je n'ai jamais vu un cyclisme français aussi pétillant. Cela a commencé avec le GP La Marseillaise avec la victoire d'Alexandre Geniez qui a ensuite gagné le Tour La Provence, puis Tony Gallopin qui a enfin remporté l'Etoile de Bessèges, Jonathan Hivert qui a gagné le Tour du Haut-Var, Romain Bardet et Lilian Calmejane qui ont remporté la Classic de l'Ardèche et la Drôme Classic... Les Français n'ont jamais autant gagné que cette année. Donc je pense que ce n'est pas faire preuve d'un optimisme démesuré que de penser qu'un Français peut remporter Paris-Nice, comme un Français peut remporter quelques jours après Tirreno-Adriatico. Le cyclisme français n'a jamais eu une force collective aussi impressionnante. Et ils ne sont pas présents qu'en France, ils sont aussi présents à l'international, comme Julian Alaphilippe qui a brillé en Colombie et à Abu Dhabi. Et il n'y a pas qu'un coureur qui brille, il y en a 7 ou 8 qui gagnent déjà des courses. Sans compter l'avènement d'un Christophe Laporte, d'un Rudy Molard ou d'un Valentin Madouas, la présence d'un Sylvain Chavanel qui entame sa 19e saison chez les pros... Le mois de février qu'on a vécu était un mois festif pour le cyclisme français.

 

Quel Français pourrait gagner Paris-Nice cette année ?

Lilian Calmejane, Tony Gallopin, Julian Alaphilippe voire Warren Barguil sont les noms qui reviennent en premier. Un Lilian Calmejane est très en forme en ce moment. L'an passé il a gagné trois courses par étapes alors s'il peut remporter Paris-Nice il ne va pas se gêner. En tout cas, je pense que c'est un Paris-Nice où on devrait logiquement beaucoup parler des coureurs français. Il n'y a jamais eu un collectif aussi fort, aussi bien avec les coureurs confirmés qu'avec les plus jeunes comme Pierre Latour, David Gaudu ou Benoit Cosnefroy. Avec toutes leurs victoires depuis le début de la saison, les coureurs français vont arriver sur Paris-Nice avec un gros moral et des ambitions revues à la hausse et totalement légitimes. J'espère ne pas me tromper, mais je pense voir un Français sur le podium de Paris-Nice et un autre sur celui de Tirreno-Adriatico.

 

C'est la confirmation d'un renouveau...

Sur les courses du début de saison, j'ai croisé pas mal d'anciens coureurs du peloton comme Claudio Chiappucci ou Luc Leblanc et tous étaient d'accord pour dire qu'il n'y a jamais eu de présece française aussi importante en début de saison. Même si les esprits chagrins vont dire que sur les courses gagnées par les Français, il manquait des équipes World Tour. Depuis des années on dit qu'ils n'ont plus de complexe, et ça continue de se confirmer. On l'avait déjà vu sur le Tour de France l'an passé. Et ils brillent sur tous les terrains. Comme ils sont sur la spirale du succès je ne vois pas pourquoi elle s'arrêterait sur Paris-Nice. Les coureurs ont brillé sur les courses au mois de février, alors forcément ils ont envie d'être présents au rendez-vous international du mois de mars qu'est Paris-Nice.

 

La concurrence ne sera-t-elle pas trop élevée sur Paris-Nice ?

Aujourd'hui toutes les courses ont leur importance. C'est loin le temps où on venait se préparer pour telle ou telle course, là quelle que soit l'épreuve tout le monde a envie de gagner. On l'a bien vu au Samyn, où on a eu une course époustouflante et où Quick-Step a tout fait pour gagner. Et au final on a deux Français qui font 3e et 4e avec Damien Gaudin et Adrien Petit. Donc je ne pense pas que le niveau plus élevé empêchera les Français de briller. Après je reste optimiste de nature, et je crois qu'on va se régaler pendant une semaine.

 

Cela fait très longtemps qu'un Français n'a pas remporté une course d'une semaine aussi prestigieuse que Paris-Nice. Un succès tricolore la semaine prochaine ne pourrait-il pas servir de déclic pour tous les autres coureurs ?

Aujourd'hui, les Français ont toutes les raisons d'y croire, et 2018 peut être l'année où les places d'honneur se transforment en victoires. Je pense qu'ils peuvent aussi bien aller gagner un Paris-Nice qu'un Dauphiné ou même un Tour de France, j'en suis persuadé. Ils tournent autour depuis plusieurs années avec Bardet, Pinot, Gallopin... Lilian Clamejane s'affirme, Jonathan Hivert est dans la forme de sa vie... Pour moi tous les voyants sont au vert. Et cette grande victoire va arriver. Je ne sais pas où mais elle va arriver. On n'a jamais eu un cyclisme français aussi riche.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires