ITW
ITW - Mangeas : 'Armstrong, ses révélations ne servent pas le vélo' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Mangeas : "Armstrong, ses révélations ne servent pas le vélo"

Après le confinement qui lui a donné un "avant-goût de la retraite", Daniel Mangeas a fait une nouvelle chronique sur Cyclism'Actu. L'ancien speaker du Tour de France a évoqué la Polynormande, la course qu'il a créée il y a quarante ans, qui ne se tiendra malheureusement pas cette année à cause du coronavirus. Daniel Mangeas a ensuite parlé de deux sujets brûlants d'actualité : Chris Froome qui serait sur le départ du Team INEOS, et la sortie prochaine d'un documentaire sur Lance Armstrong.

Mangeas : "Je suis plus inquiet pour le cyclisme amateur"

 

Daniel, la Polynormande n'aura pas lieu en 2020. C'était vraiment impossible de l'organiser ?

On avait la Polynormande le 16 août. C'est un mélange de sport et de spectacle, de fête, mais comme on n'a pas le droit aux événements de plus de 5000 personnes... De plus, depuis le mois de mars, on ne peut pas démarcher nos partenaires habituels. Donc on a décidé de faire une pause en 2020 pour rebondir en 2021. L'aspect sanitaire est très important, et il y aura aussi des gens qui vont avoir peur de venir à un événement où la foule peut être au rendez-vous. Donc pour la Polynormande, je pense qu'on a pris la bonne décision, et en plus avec la réforme du calendrier World Tour, on se retrouvait le même jour que l'arrivée du Critérium du Dauphiné. Donc les meilleurs Normands et les meilleurs Bretons qui envisagent de faire le Tour de France, je suppose qu'ils seront sur le Dauphiné, et ce sont ces coureurs qui nous amènent le public. Le dernier vainqueur Benoît Cosnefroy, Guillaume Martin, Anthony Delaplace, Mikaël Cherel ou Valentin Madouas, les gens viennent pour encourager ces coureurs, et s'ils ne sont pas là... Il y a le World Tour d'une part, et il y a aussi un cyclisme de proximité à côté, qui est un peu le nôtre.

 

Êtes-vous inquiet pour l'avenir de certaines petites courses qui ont été annulées, comme la Polynormande, à cause de la pandémie ?

Concernant la Polynormande, faire une pause cette année, ça parait bizarre, mais ça va remotiver tous les bénévoles pour 2021. Tout le monde a envie de repartir après cette année sans, et on va en profiter pour recharger les batteries. Si nos partenaires habituels, le privé représente près de 60% de notre budget, repartent avec nous en 2021, il n'y aura aucun problème. Je pense que ce sera la même chose pour beaucoup d'épreuves françaises. En revanche, je suis plus inquiet pour le cyclisme amateur. Il va falloir remotiver un petit peu tout le monde, et peut-être même modifier la structure du cyclisme amateur. Or, si on veut que le cyclisme pro se porte bien, il faut qu'à la base le cyclisme amateur se porte bien. C'est indispensable, les deux sont liés. C'est pour ça qu'on va essayer de sauver la Polynormande cadets, parce que sur les 15 dernières éditions, 8 vainqueurs sont passés professionnels. Les pros de demain sont les cadets d'aujourd'hui.

 

On parle d'un possible transfert de Chris Froome avant le Tour de France. Vous y croyez ?

La première réflexion que je me fais, c'est qu'après le moment difficile qu'il a vécu l'année dernière, il a quand même une motivation qui reste la même. Parce que pour agir comme ça, c'est qu'il est motivé par les échéances à venir. Il a toujours le mental d'un gagneur, maintenant en a-t-il encore la force physique ? On aura bientôt la réponse. En tout cas, l'orgueil est une bonne chose quand on est un champion. Un champion doit être orgueilleux pour réussir quelque chose, et là, Froome l'est, obligatoirement. En plus, le coronavirus qui a bloqué la saison pendant trois ou quatre mois lui a peut-être rendu service quelque part, parce que ça lui laisse plus de temps pour revenir au niveau des autres. C'est peut-être aussi pour ça qu'il se permet de "taper sur la table" aujourd'hui, ce qu'il n'aurait peut-être pas pu faire si la saison avait continué normalement.

Après, est-ce qu'il va changer d'équipe avant le Tour ? Déjà, il était très, très proche de son directeur sportif Nicolas Portal, et je pense que la question ne se serait pas posée si Nicolas était toujours parmi nous. Avec lui, il formait une sorte de binôme, donc il se sent peut-être moins bien dans l'équipe maintenant. On va voir qui se met sur les rangs pour essayer de l'avoir. Info ou intox ? On va savoir.

 

Pour conclure, ESPN va bientôt diffuser un documentaire sur Lance Armstrong, dans lequel il va dire "sa" vérité. Êtes-vous impatient de voir ce documentaire ?

Je n'ai pas hâte de voir ce documentaire, et je n'ai pas peur non plus. Dans les moments qu'on est en train de vivre actuellement, à mon avis, on n'a pas besoin de ça. Tout le monde connait plus ou moins l'histoire. Là, ça a l'air de ressembler à un règlement de compte. J'avais de bons rapports avec Armstrong quand il était coureur, mais là... J'ai du mal. Je ne suis vraiment pas sûr de regarder ce documentaire. Il y a beaucoup de moyens de rendre service au cyclisme, mais là Armstrong ne rend pas service au cyclisme. Est-ce qu'il ressent un sentiment d'injustice d'avoir été le seul à être déclassé du Tour de France à cette époque-là ? On peut se poser la question. Il a été l'un des rares à payer, et je pense qu'il doit ressentir ça un peu comme une injustice.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires