Bruges-La Panne - Yves Lampaert s'impose, van der Poel dans le fossé !
Bruges-La Panne
Photo : @deceuninck_qst / @GettySport

Bruges-La Panne - Yves Lampaert s'impose, van der Poel dans le fossé !

Au terme d'une course passionnante et disputée dans des conditions extrêmes, Yves Lampaert (Deceuninck - Quick Step) a remporté les Trois Jours de Bruges-La Panne, dernière course d'un jour World Tour de la saison. Le Belge s'est imposé en solitaire en sortant du groupe de tête à 7 kilomètres de l'arrivée, et il a réussi à résister jusqu'au bout pour s'imposer devant son coéquipier Tim Declercq et Tim Merlier (Alpecin-Fenix). Lampaert succède à Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), qui s'était imposé l'an passé.

Vidéo - Bruges-La Panne 2020 - Grosse chute de Mathieu van der Poel

Le vent et la pluie ont joué une part très importante dans le déroulement de la course. La décision s'est faite très tôt et un groupe d'une vingtaine de coureurs s'est rapidement détaché sur un coup de bordure. Le vent a continué à faire des dégâts, provoquant chutes et cassures. Présent dans le groupe de tête, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) est tombé lourdement dans un fossé à une dizaine de kilomètres de l'arrivée, mais le Néerlandais ne semblait finalement pas trop touché. Dans le final, la Deceuninck - Quick Step s'est retrouvée en surnombre - 4 coureurs sur les 8 de tête - et Lampaert en a profité pour aller chercher une très belle victoire, sa première de la saison.

 

Le vent fait exploser la course

Avec le vent, des bordures se créent et le peloton explose quelques kilomètres seulement après le départ ! Dans le premier groupe, on retrouve seulement une vingtaine de coureurs : Asgreen, Lampaert, Sénéchal, Van Lerberghe et T. Declercq (Deceuninck - Quick Step), Drucker (Bora-hansgrohe), Trentin et Van Keirsbulck (CCC), Degenkolb et De Buyst (Lotto Soudal), Walscheid (NTT), Bystrom (UAE), Küng (Groupama-FDJ), Lawless (INEOS Grenadiers), Laporte (Cofidis), B. Declercq (Arkéa-Samsic), Havik (Riwal Securitas), Hugo Hofstetter (Israel Start-Up Nation), Merlier, Rickaert, Krieger et l'inévitable Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). Frederik Frison (Lotto Soudal) était aussi devant, mais il a été victime d'une chute et a dû abandonner. D'autres coureurs quittent également la course très tôt, et pas des moindres : Sonny Colbrelli (Bahrain-McLaren), Caleb Ewan (Lotto Soudal) ou encore Michal Kwiatkowski (INEOS Grenadiers), qui a été victime d'une chute.

Derrière l'échappée, on retrouve deux groupes qui pointent à moins d'une minute de la tête. Un premier peloton mené principalement par les Jumbo-Visma se trouve à environ 50'' de la tête, tandis qu'un deuxième, dans lequel se trouvent notamment Sep Vanmarcke (EF Pro Cycling) et Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), qui sont tombés en même temps que Kwiatkowski, est à 1'10''. Après quelques instants, il y a jonction entre ces deux groupes, et une grande bataille se met alors en place entre les échappés et ce qu'on peut appeler le peloton. Ce dernier se rapproche à une vingtaine de secondes avant de perdre à nouveau du terrain. Entretemps, l'organisation annoncé que le circuit final était raccourci de 13 kilomètres à cause du vent, qui souffle toujours très fort. 

 

Grosse chute de Mathieu van der Poel

 

À 44 kilomètres de l'arrivée, les 22 hommes de tête comptent plus d'une minute d'avance sur le peloton. Le rythme s'accélère à nouveau et le vent fait des dégâts en créant des vagues, Havik chute et plusieurs coureurs lâchent pris. À 38 kilomètres du but, ils ne sont plus que 15 devant : Küng, Trentin, Degenkolb, Hofstetter, Laporte, Drucker, Bystrom avec quatre Deceuninck - Quick Step - Asgreen, Lampaert, Van Lerberghe, T. Declercq - et quatre Alpecin-Fenix - Van der Poel, Rickaert, Merlier et Krieger. Quelques instants plus tard, Hofstetter et Krieger sont eux aussi distancés, laissant 13 hommes en tête.

 

Les Deceuninck - Quick Step en force, Lampaert s'impose

À 15 kilomètres de l'arrivée, Mathieu van der Poel est victime d'une grosse en tombant dans le fossé. Le Néerlandais reste très longtemps au sol mais parvient à se relever après quelques minutes et monte dans la voiture de son équipe. Pendant ce temps-là, le groupe de tête a explosé alors que les conditions climatiques deviennent dantesques. 7 coureurs se détachent, dont les quatre Deceuninck - Quick Step, qui sont accompagnés de Degenkolb, Trentin et Merlier. Ce dernier récupère tout de même un coéquipier puisque Rickaert parvient à revenir, alors qu'il reste moins de 10 kilomètres à parcourir. Cependant, les Deceuninck - Quick Step sont trop nombreux, et Lampaert parvient à s'échapper seul à 7 bornes du but. Le Belge prend rapidement le large et derrière, ses coéquipiers contrôlent. Plusieurs coureurs parviennent même à revenir sur la contre-attaque, qui a 30'' de retard à 3 kilomètres de l'arrivée. Lampaert ne fléchit pas dans le final et s'impose en solitaire. Derrière, son coéquipier Tim Declercq a attaqué dans le final et réussit à prendre la deuxième place, Tim Merlier réglant le sprint pour compléter le podium.

Classement général

1BELLAMPAERT YvesDeceuninck-Quick Step3h57'12"
2BELDECLERCQ TimDeceuninck-Quick Step+ 21"
3BELMERLIER TimAlpecin-Fenix+ 22"
4ALLDEGENKOLB JohnLotto Soudal+ 22"
5LUXDRUCKER JempyBora-Hansgrohe+ 22"
6ITATRENTIN MatteoCCC Team+ 22"
7BELVAN LERBERGHE BertDeceuninck-Quick Step+ 22"
8SUIKUNG StefanGroupama-FDJ+ 22"
9DANASGREEN KasperDeceuninck-Quick Step+ 22"
10BELRICKAERT JonasAlpecin-Fenix+ 28"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va devenir champion de France sur route ce dimanche



















Partenaires

Publicité
Publicité