Bretagne Classic - Benoît Cosnefroy s'impose devant Julian Alaphilippe
Bretagne Classic
Photo : @AG2RCITROENTEAM / @Getty Sport

Bretagne Classic - Benoît Cosnefroy s'impose devant Julian Alaphilippe

Au terme d'une course magnifique, Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën) a remporté la Bretagne Classic, son premier succès en WorldTour ! Sorti du peloton à environ 60 kilomètres de l'arrivée en compagnie de Julian Alaphilippe et Mikkel Honroé (Deceuninck-Quick Step) ainsi que Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) - qui a rapidement explosé - Cosnefroy s'est finalement imposé dans un sprint de costauds devant Alaphilippe, Honoré complétant le podium. Il succède ainsi à Michael Matthews, qui l'avait emporté l'an passé.

Vidéo - Benoît Cosnefroy a remporté la Bretagne Classic !

 

4 hommes en tête

Après de nombreuses attaques, un groupe de 4 coureurs arrive à prendre les devants avec Alexis Gougeard (AG2R Citroën), Alessandro De Marchi (Israël Start-Up Nation), Quinten Hermans (Intermarché-Wanty-Gobert) et Sebastien Grignard (Lotto-Soudal). Ces 4 hommes vont compter jusqu'à 6 minutes d'avance avant que le peloton ne se mette à accélérer, notamment sous l'impulsion de la Deceuninck-Quick Step. Durant cette première partie de course, plusieurs chutes sont à signaler et deux coureurs de la Jumbo-Visma sont contraint à l'abandon : Chris Harper et Tobias Foss.

 

Alaphilippe, Pogacar et Cosnefroy en contre !

Alors qu'on entre dans les 100 derniers kilomètres, Grignard lâche pris en tête, imité quelques instants plus tard par Gougeard, et on ne retrouve donc plus que De Marchi et Hermans en tête. Ils comptent encore 4 minutes d'avance à 65 kilomètres de l'arrivée, au moment où les coureurs abordent le secteur empierré de Saoutalarin. Dans cette difficulté, l'équipe Deceuninck-Quick Step accélère et quatre cadors se détachent : Julian Alaphilippe et son coéquipier Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step), Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën) ! Ce quatuor prend rapidement une minute d'avance sur le peloton et revient à moins de 3 minutes des deux hommes de tête.

 

Pogacar explose, jonction en tête

Alors que les coureurs abordent les 50 derniers kilomètres et que le groupe de contre continue de se rapprocher du duo de tête, Tadej Pogacar cale complètement et laisse filer Alaphilippe, Honoré et Cosnefroy ! Devant, De Marchi profite d'une énième côte pour distancer Hermans et s'envoler seul, mais les poursuivants ne sont plus qu'à une minute et le peloton à 2'30''. Le groupe Alaphilippe reprend Hermans, qui s'accroche quelques minutes avant de lâcher prise, tandis que De Marchi continue un temps son cavalier seul avant d'attendre les trois poursuivants. La jonction a lieu à 32 kilomètres de l'arrivée, et on retrouve donc 4 coureurs à l'avant : De Marchi, Alaphilippe, Honoré et Cosnefroy. Le peloton est à 1'20'', mais personne n'a vraiment pris la poursuite à son compte et un retour est peut-être possible.

 

Les hommes de tête résistent

Derrière, plusieurs équipes - EF Education-Nippo, Team BikeExchange, Groupama-FDJ notamment - mettent un coureur à rouler en tête de peloton et l'écart diminue légèrement, au point de passer sous la minute au pied de la côte de Marta. Cosnefroy passe alors à l'attaque dans cette bosse et seul Alaphilippe peut le suivre, même si Honoré revient par la suite. Pendant ce temps-là, Warren Barguil (Arkéa-Samsic) accélère en tête de peloton avec dans sa roue de bons coureurs comme Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Ben Hermans (Israel Start-Up Nation) ou Franck Bonnamour (B&B Hotels), mais le peloton revient, ou en tout cas ce qu'il en reste, notamment sous l'impulsion de Davide Ballerini, le coéquipier d'Alaphilippe et Honoré, qui saute sur tout ce qui bouge. Forcément, l'écart s'est réduit avec le trio de tête, mais toutes ces attaques ont désorganisé le peloton et l'avance des fuyards atteint à nouveau la minute alors qu'il ne reste plus que 16 kilomètres à parcourir.$

 

Cosnefroy plus fort qu'Alaphilippe !

Le peloton semble résigné, d'autant plus que les rares attaques sont systématiquement suivies par les coéquipiers des hommes de tête. Madouas et Connor Swifft (Arkéa-Samsic) arrivent tout de même à sortir avec Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), qui protège Alaphilippe et Honoré. Swift sort ensuite seul et revient à moins de 30'' des hommes de tête à moins de 5 kilomètres de l'arrivée, le peloton étant juste derrière. Sentant le danger, Alaphilippe attaque dans la dernière bosse, mais il est suivi comme son ombre par Cosnefroy, alors que Honoré est lâché. Cosnefroy en remet une au sommet et met Alaphilippe dans le dur, mais le champion du monde s'accroche. Logiquement, Alaphilippe ne collabore pas et attend Honoré, qui revient peu avant la flamme rouge. Le Danois se sacrifie dans le dernier kilomètre et la victoire va se jouer au sprint entre les deux Français. Cosnefroy lance en premier, Alaphilippe tente de le remonter mais n'y parvient pas et doit se contenter de la 2e place, Honoré complétant le podium. Quelques secondes plus tard, Ethan Hayter (INEOS Grenadiers) règle au sprint un petit groupe pour la 4e place devant Swift et Bonnamour.

Classement général

1FRACOSNEFROY BenoîtAG2R Citroen5h59'56''
2FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Stepm.t.
3DanHONORE MikkelDeceuninck-Quick Step+ 3''
4GBRHAYTER EthanINEOS Grenadiers+ 13''
5GBRSWIFT ConnorArkea - Samsicm.t.
6FRABONNAMOUR Franck B&B Hotels p/b KTMm.t.
7BELSTUYVEN JasperTrek-Segafredom.t.
8FRAMADOUAS ValentinGroupama-FDJm.t.
9FRAPACHER QuentinB&B Hotels p/b KTM+ 16''
10ITANIZZOLO GiacomoTeam Qhubeka NextHash+ 17''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

11:35 Paris-Roubaix Le dispositif de France Televisions sur Paris-Roubaix ! 11:24 Mondiaux Lefevere : "Les Belges ont bien couru pour Julian Alaphilippe" 10:55 Mondiaux Matthews : "Je suis vraiment déçu, j'avais de super jambes" 10:33 Mondiaux Julian Alaphilippe : "Je vais prendre le temps de savourer..." 10:25 Mondiaux La tactique de Colbrelli : "Suivre Van der Poel et Van Aert" 10:12 Mondiaux Florian Sénéchal : "Je savais que Julian était fort mais là !" 10:05 Tour de Sicile Bardet, Froome, Valverde... du beau monde en Sicile ! 09:51 Mondiaux Philippe Gilbert : "C'est à la fédé belge d'analyser l'échec" 09:47 Tour de Lombardie Le parcours costaud avec 4 500m de dénivelé positif 09:38 Mondiaux Madouas : "Être là lors de ses 2 sacres, je n'en reviens pas" 09:30 Route Sara Penton arrêtera sa carrière après Paris-Roubaix ! 09:21 Mondiaux Van Baarle : "C'est assez bizarre d'être médaillé d'argent !" 09:13 Route Lefevere n'a aucunement l'intention de créer une équipe féminine 09:00 Mondiaux Van Aert : "Je suis humain et ce n'est pas facile le cyclisme" 08:22 Jeu - Prono Vos pronostics sur les courses WorldTour, à faire ici 08:01 Mondiaux Arnaud Démare : "C'est exceptionnel de pouvoir vivre ça" 07:59 Eurométropole Tour La BORA-hansgrohe avec Meeus, Oss et Schachmann 07:30 Route Fiorelli et Covili vont prolonger avec Bardiani-CSF-Faizanè 07:17 Mondiaux Thomas Voeckler : "Attaquer... c'est le cyclisme que j'aime !" 07:00 Paris-Chauny Alberto Dainese : "J'étais bloqué contre les barrières"
Publicité

Sondage

Qui va devenir champion du monde sur route ?



















Partenaires

Publicité
Publicité