BinckBank Tour
BinckBank Tour - Le CPA s'indigne des conditions de sécurité Photo : CPA

BinckBank Tour - Le CPA s'indigne des conditions de sécurité

Depuis le décès accidentel de Bjorg Lambrecht sur le Tour de Pologne, la sécurité des coureurs est encore plus au centre des discussions. Ainsi, les organisateurs du BinckBank Tour ont été vivement critiqués par plusieurs coureurs - Bob Jungels, Tim Declercq ou Marcel Sierberg pour ne citer qu'eux - qui leur ont reproché la dangerosité du parcours. Samedi, le CPA (Association des Coureurs Professionnels) a publié un long communiqué pour lui aussi dénoncer les conditions de course sur l'épreuve World Tour.

L'hommage du peloton à Bjorg Lambrecht

"Cette course ne mérite pas le niveau World Tour"

"La douleur et la consternation causées par la mort de Bjorg Lambrecht sont encore palpables dans le groupe, mais ce n’est pas pour cette raison que les coureurs impliqués dans le BinckBank Tour élèvent la voix. La sécurité dans la course a toujours été une priorité pour les protagonistes du monde cycliste et leurs représentants qui exigent des mesures immédiates pour protéger les coureurs", peut-on lire dans ce communiqué. 

"Depuis que cette course entre la Belgique et les Pays-Bas a débuté, le 12 août, elle n'a pas mérité le niveau de course World Tour, un titre attribué par l'Union Cycliste Internationale, malgré des problèmes évidents pour la sécurité des coureurs, à partir du choix du parcours de course. Les participants se plaignent uniformément des rues étroites, des obstacles non signalés, des courbes brusques et des trous au sol à proximité des arrivées, rendus encore plus dangereux par le mauvais temps qui sévit fréquemment dans cette région au mois d’août, de la traversée dangereuse des fans, des barrières dangereuses."

 

Bugno : "Nous sommes fatigués"

"Il y a des règles et elles doivent être respectées. Pour le moment, nous ne sommes pas intéressés à écouter uniquement des sanctions qui peuvent être imposées à l'organisateur, il faut prévenir les accidents, nous ne pouvons pas continuer comme cela. Les coureurs ne peuvent pas risquer leur vie parce que l'organisateur n'est pas en mesure de garantir un certain type de niveau de sécurité. De tels problèmes ne sont pas admissibles, un événement organisé de cette manière ne peut pas faire partie du World Tour", a déclaré le président du CPA Gianni Bugno.

"Nous sommes fatigués, l’UCI nous remercie pour nos rapports mais ne change pas grand chose. Nous croyons au travail d'équipe, au dialogue et au travail des commissions, mais nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas être pris au sérieux. Nous ne pouvons plus accepter ce modus operandi. Si c’est à l'attractivité du cyclisme que vise la fédération internationale, nous sommes en train d'aller définitivement dans la mauvaise direction"
, a-t-il conclu.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Que retenez-vous le plus du 74e Tour d'Espagne ?










Partenaires