Bilan 2021 - Pinot, Gaudu... des fortunes diverses chez Groupama-FDJ
Bilan 2021
Photo : Sirotti / @GroupamaFDJ / Sirotti

Bilan 2021 - Pinot, Gaudu... des fortunes diverses chez Groupama-FDJ

Meilleure équipe française au nombre de victoires - 24 en comptant celle de Stefan Küng sur le contre-la-montre des Championnats d'Europe - la Groupama-FDJ a pourtant laissé une impression mitigée en 2021. Si elle a effectivement beaucoup gagné, la formation managée par Marc Madiot est passée à côté de quelques objectifs très importants, dont le Tour de France, ce qui gâche son bilan global de la saison. Retour sur l'année vécue par les Arnaud Démare, David Gaudu, Stefan Küng, Thibaut Pinot et consorts.

Vidéo - Marc Madiot fait le bilan de 2021 au micro de Cyclism'Actu

 

Arnaud Démare n'a pas confirmé

Meilleur coureur du peloton en 2020 au niveau du nombre de victoires, Arnaud Démare avait fait naître beaucoup d'espoirs. Ses quatre succès obtenus sur le Tour d'Italie, sa confiance au zénith et la puissance de son train devaient lui permettre de poursuivre sur cette même dynamique. Et si le Français a de nouveau levé les bras à de nombreuses reprises, neuf fois exactement, ses victoires n'ont pas été acquises sur les plus grandes courses de l'année, et ce même si s'imposer sur les Boucles de la Mayenne, la Route d'Occitanie ou le Tour de la Communauté de Valence n'est pas donné à tout le monde.

Le Picard est surtout passé au travers des deux Grands Tours qu'il a disputés en 2021, à savoir le Tour de France et le Tour d'Espagne. Sur le Tour, Arnaud Démare n'a véritablement pu disputer qu'un sprint lors de la première semaine (4e à Châteauroux), avant de terminer hors délais lors de l'étape de Tignes et de quitter le Tour avec un gros sentiment d'inachevé. Touché par cet échec pendant de longues semaines, le triple champion de France avait réussi à retrouver la motivation au moment d'aborder la première Vuelta de sa carrière. Mais là encore, le Beauvaisien, en manque de confiance et dominé en vitesse par ses rivaux, n'a pas réussi à s'exprimer, ne décrochant qu'un top 5 en trois semaines de course (2e à Molina de Aragon). Il a su toutefois se sublimer lors de sa dernière course de la saison, Paris-Tours, qu'il a remportée avec la manière et lors de laquelle il a montré qu'il était bien plus qu'un simple sprinteur.

 

David Gaudu, le véritable leader de la Groupama-FDJ en 2021

Amené à prendre plus de place au sein de sa formation suite aux déboires vécus par Thibaut Pinot, David Gaudu a assumé ses nouvelles responsabilités cette saison. Vainqueur à trois reprises, et notamment d'une très belle étape du Tour du Pays basque après avoir été le seul à accompagner Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma), le Breton a montré qu'il faisait désormais partie des meilleurs grimpeurs du peloton. Un fait qu'il a également prouvé sur le Tour de France à quelques reprises, mais qui ne s'est malheureusement ni traduit par une victoire d'étape, ni par un top 10 au classement général (11e), la faute à une grosse défaillance subie lors de l'étape du Mont Ventoux

Il n'y a cependant pas qu'en montagne que David Gaudu a brillé en 2021 puisque ses qualités de puncheur lui ont également permis de réaliser de superbes performances tout au long de la saison, le point d'orgue étant bien sûr ce podium décroché sur Liège-Bastogne-Liège derrière Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Également sixième de Milan-Turin, ainsi que septième de la Flèche Wallonne et du Tour de Lombardie, le natif de Landivisiau s'est véritablement invité à la table des coureurs capables de remporter ce genre d'épreuves.

 

Stefan Küng, un nouveau titre continental... et des gros regrets

Incontestablement, Stefan Küng s'est installé parmi les meilleurs rouleurs du monde depuis son arrivée à la Groupama-FDJ. Pouvant battre à la régulière les Filippo Ganna (INEOS Grenadiers), Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) ou encore Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step), le Suisse est même double champion d'Europe du contre-la-montre depuis septembre dernier et sa superbe victoire décrochée à Trente (Italie). 

Mais tout n'est cependant pas encore parfait pour le coureur de 28 ans, à qui il a manqué quelques petites choses pour monter sur le podium des deux contre-la-montre les plus importants de la saison - quatrième des Jeux olympiques et cinquième des Championnats du monde - ou remporter un chrono du Tour de France, lui qui a terminé notamment deuxième de celui de Laval. Outre avoir fait parler ses qualités de rouleur, Stefan Küng s'est encore montré précieux pour ses leaders sur les courses par étapes, tout en gagnant lui-même, et ce pour la première fois de sa carrière, une épreuve de ce genre, en l'occurrence le Tour de la Communauté de Valence. Quant à ses performances sur les grandes courses d'un jour, elles ont été en deçà des attentes.

 

Thibaut Pinot voit la lumière au bout du tunnel

Que dire de la saison 2021 de Thibaut Pinot ? Blessé dans sa chair durant les premiers mois, le Franc-Comtois ne pouvait tout simplement pas pratiquer le vélo à haut niveau. Démoralisé par cette douleur au dos qui ne voulait pas le laisser tranquille, le vainqueur du Tour de Lombardie 2018 a pris la décision de stopper net son année après le Tour des Alpes, renonçant ainsi à un Tour d'Italie qu'il avait pourtant très envie de retrouver, trois ans après sa terrible désillusion de 2018.

Également forfait pour le Tour de France, Thibaut Pinot a profité du printemps et du début de l'été pour se débarrasser définitivement de ses maux de dos. Et c'est un homme apaisé et souriant qui est réapparu à la mi-août sur le Tour du Limousin - Périgord - Nouvelle-Aquitaine. Pouvant enfin se livrer à fond et sans arrière-pensées, le troisième du Tour de France 2014 ne s'est pas épargné lors de la deuxième partie de la saison, récoltant même quelques résultats très prometteurs - cinquième de la Classique Grand Besançon Doubs et de la Coppa Bernocchi, septième du Skoda-Tour de Luxembourg - dans la perspective d'une année 2022 qui sera extrêmement importante pour lui.

 

Des hauts et des bas pour Bruno Armirail, Valentin Madouas, Jake Stewart et Attila Valter

Ange gardien de David Gaudu, Bruno Armirail a de nouveau très bien rempli sa mission auprès du Breton tout au long de l'année. Capable également de se distinguer individuellement, comme le prouvent notamment ses deuxièmes places sur le contre-la-montre des Championnats de France et au classement général du Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine, le Pyrénéen a en revanche vécu un premier Tour de France difficile, une maladie l'ayant énormément handicapé en deuxième semaine. Promu de La Conti Groupama-FDJ en octobre 2020, Jake Stewart a quant lui frappé fort dès le début de la saison en terminant quatrième de l'Étoile de Bessèges, deuxième du Omloop Het Nieuwsblad et sixième de la Danilith Nokere Koerse. Et si la suite de sa saison a été plus anonyme, le jeune Britannique de 22 ans a prouvé son talent lors de sa première année professionnelle.

Lui aussi très en forme dès le début de la saison - deux top 5 d'étape et une septième place finale sur le Tour des Alpes-Maritimes et du Var - Valentin Madouas a connu un gros trou d'air au printemps. Et ce n'est qu'après le Tour de France que le Brestois a pu enfin exprimer tout son potentiel, matérialisé par une victoire à la Polynormande, une ribambelle de places d'honneur sur les courses d'un jour françaises et une superbe prestation lors de la course en ligne des Championnats du monde (13e). Enfin, la recrue Attila Valter, après avoir terminé troisième d'une étape du Tour de Catalogne en mars, a brillé quelques semaines plus tard  lors du Tour d'Italie, portant le maillot rose pendant trois jours et terminant quatorzième du classement général à seulement 23 ans.

 

Des confirmations et des retours sur le devant de la scène sont attendus en 2022

Plutôt discrète sur le marché des transferts, la Groupama-FDJ continuera à s'appuyer sur ses leaders emblématiques en 2022. Tandis que David Gaudu et Stefan Küng seront à la recherche de ce petit plus qui leur permettrait de se rapprocher des meilleurs coureurs du monde voire de gagner de grandes courses, Arnaud Démare tentera de retrouver lors des grands rendez-vous sa pointe de vitesse montrée la saison dernière et Thibaut Pinot - dont les problèmes de dos semblent être de l'histoire ancienne - aura pour objectif de redevenir un coureur qui compte au sein du peloton.

Fiables, des garçon comme Valentin Madouas, Sébastien Reichenbach et Rudy Molard - vice-champion de France sur route cette saison - seront quant à eux attendus sur les parcours vallonnés et montagneux, alors que les jeunes Attila Valter, Jake Stewart, Clément Davy et Lewis Askey - qui découvrira le monde professionnel - devront montrer qu'ils ont l'étoffe pour devenir des éléments essentiels de la Groupama-FDJ dans les prochaines années. Au niveau des recrues, le grimpeur Michael Storer (Team DSM), le puncheur Quentin Pacher (B&B Hotels p/b KTM) et le sprinteur Bram Welten (Team Arkéa-Samsic) auront pour mission d'apporter un plus sur leurs terrains de prédilection respectifs et de soutenir au mieux les leaders d'une Groupama-FDJ orpheline d'éléments importants comme Benjamin Thomas (Cofidis), William Bonnet ou encore Mickaël Delage (retraite).

 

Mouvements

Arrivées : Michael Storer (Team DSM), Quentin Pacher (B&B Hotels p/b KTM), Lewis Askey (La Conti Groupama-FDJ), Bram Welten (Team Arkéa-Samsic)

Départs : Benjamin Thomas (Cofidis), Simon Guglielmi (Team Arkéa-Samsic), Mickaël Delage et William Bonnet (retraite), Alexys Brunel (UAE Team Emirates)

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité