Bilan 2021 - Jumbo-Visma, Primoz Roglic et Wout Van Aert ont brillé
Bilan 2021
Photo : Sirotti / @JumboVismaRoad

Bilan 2021 - Jumbo-Visma, Primoz Roglic et Wout Van Aert ont brillé

Troisième équipe au classement UCI derrière Deceuninck-Quick Step et INEOS Grenadiers, le Team Jumbo-Visma a vécu une saison 2021 pleine. Un Grand Tour, des courses par étapes et épreuves d'un jour du WorldTour... les victoires de prestige se sont accumulées du côté de la formation néerlandaise. Il faut dire qu'avec Primoz Roglic, Wout Van Aert, Jonas Vingegaard ou encore Tom Dumoulin, les talents ne manquent pas au sein de l'équipe managée par Richard Plugge. Mais tout n'a cependant pas été couronné de succès pour le Team Jumbo-Visma, qui n'a de nouveau pas pu s'offrir le Tour de France et a échoué à remporter un Monument. Retour sur la saison 2021 des "jaunes et noirs".

Vidéo - Wout Van Aert a réalisé une incroyable saison 2021

 

Primoz Roglic, des triomphes... et des chutes

L'exercice 2021 de Primoz Roglic aura été tout sauf neutre ! Dans la continuité de 2019 et 2020 au niveau de son nombre de victoires - treize - le Slovène a notamment remporté le Tour d'Espagne (+ quatre étapes) pour la troisième fois consécutive, le Tour du Pays basque (+ 1 étape) et le contre-la-montre des Jeux olympiques, mais il a également vécu deux grosses désillusions. Il y a tout d'abord eu ce Paris-Nice qui lui était totalement promis - il avait remporté trois des sept premières étapes - mais qui s'est transformé en cauchemar le dernier jour, de multiples chutes lui faisant perdre la Course au soleil.

Cette déveine - ou maladresse ? - du champion slovène s'est répétée quelques mois plus tard sur son grand objectif de l'année, le Tour de France. Considéré comme l'un des deux grands favoris de l'épreuve avec son compatriote Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates), le deuxième de l'édition 2020 a été sorti du jeu dès les premières ascensions difficiles du Tour, payant alors sa grosse chute subie lors de la 3e étape. Faisant encore preuve d'une résilience exceptionnelle, il a superbement relevé la tête sur les Jeux olympiques et le Tour d'Espagne, prouvant encore une fois son très gros mental. On l'attend désormais au tournant sur la Grande Boucle 2022, qu'il devrait mettre tout en haut de sa liste des priorités.

 

Wout Van Aert, une polyvalence de plus en plus impressionnante

Certes, il s'est manqué sur plusieurs de ses gros objectifs de l'année, et notamment le Tour des Flandres et les Championnats du monde, ce qui ternit quelque peu son bilan. Mais quelle saison réalisée encore une fois par Wout Van Aert, victorieux à treize reprises comme son coéquipier Primoz Roglic ! Après avoir fait main basse lors de la première partie de saison sur deux belles courses d'un jour, Gand-Wevelgem et l'Amstel Gold Race, et être devenu champion de Belgique, le Flamand a réalisé un incroyable Tour de France, jalonné de trois succès sur trois terrains complètement différents, à savoir en montagne, sur un contre-la-montre et au sprint sur les Champs-Élysées. Également médaillé d'argent sur la course en ligne des Jeux olympiques et le chrono des Championnats du monde, Wout Van Aert a été omniprésent en 2021.

 

Jonas Vingegaard, la très bonne surprise

On le savait talentueux depuis son succès d'étape décroché sur le Tour de Pologne 2019 ou son gros travail fait pour Primoz Roglic l'an dernier sur le Tour d'Espagne, mais Jonas Vingegaard a véritablement explosé en 2021 ! Après être monté en puissance tout au long de la première partie de saison - vainqueur d'une étape de l'UAE Tour et du classement général de la Semaine Coppi & Bartali, 2e du Tour du Pays basque... - le Danois a changé de statut sur le Tour de France. Propulsé leader de son équipe après l'abandon de Roglic, le coureur de 24 ans a parfaitement assumé ses responsabilités en étant le dauphin de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) à l'issue des trois semaines de course. Même s'il a été beaucoup moins en vue par la suite, Jonas Vingegaard est véritablement entré dans la cour des grands cette saison.

 

Dylan Groenewegen et Tom Dumoulin, en reconstruction

Pour deux raisons différentes, Dylan Groenewegen et Tom Dumoulin ont manqué les premiers mois de la saison 2021. Suspendu par l'UCI après l'incident du Tour de Pologne 2020, le premier a repris en mai sur le Tour d'Italie. Un peu court pour s'imposer sur les routes du Giro, il a finalement retrouvé le chemin du succès au mois de juillet en remportant - tout comme, ironie du sort, Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) - deux étapes du Tour de Wallonie. S'il a engrangé une nouvelle victoire quelques semaines plus tard sur le Tour du Danemark, le sprinteur batave n'a cependant pas fait de grandes étincelles, celles-ci étant attendues pour 2022.

L'année 2021 marquera certainement un tournant dans la vie et la carrière de Tom Dumoulin. En annonçant sa pause d'une durée indéterminée au mois de janvier dernier, le Néerlandais s'est donné le temps de se poser les bonnes questions, puis de chercher les bonnes réponses. Après de longues semaines de silence, le vainqueur du Tour d'Italie 2017 a finalement décidé de poursuivre sa carrière, avec un seul objectif à court terme en tête, le contre-la-montre des Jeux olympiques. Tombé sur un Primoz Roglic des très grands jours, Tom Dumoulin a dû se contenter de la médaille d'argent à Tokyo, mais il a néanmoins montré que sa motivation pour le cyclisme était de retour, ce qui est très prometteur pour 2022.

 

La révélation Foss, la confirmation Kuss, les déceptions George Bennett et Steven Kruijswijk

Après une année d'apprentissage, Tobias Foss a montré en 2021 qu'il n'avait pas remporté par hasard le Tour de l'Avenir il y a deux ans. Et c'est sur le Tour d'Italie que le Norvégien s'est particulièrement illustré, un Giro achevé à une très belle neuvième place et qui a prouvé son beau potentiel pour les courses par étapes. Un autre coureur du Team Jumbo-Visma a signé un top 10 final sur un Grand Tour, il s'agit de Sepp Kuss. Huitième du Tour d'Espagne, le grimpeur américain a de nouveau montré ses talents de grimpeur cette saison, son succès d'étape à Andorre-la-Vieille sur le Tour de France étant bien sûr son gros coup de l'année.

L'exercice 2021 a en revanche été beaucoup moins réjouissant pour le Néo-Zélandais George Bennett et le Néerlandais Steven Kruijswijk. Très loin du niveau qui lui avait permis de monter sur le podium du Tour de France 2019 aux côtés d'Egan Bernal et Geraint Thomas, le second n'est plus considéré comme un leader au sein de son équipe, tandis que le champion de Nouvelle-Zélande a très vite perdu pied sur son gros objectif de l'année, le classement général du Tour d'Italie, et n'a pu sauver l'honneur par la suite en remportant une étape sur ce Giro. Il tentera de se relancer l'an prochain avec l'équipe UAE Team Emirates.

 

En 2022, le Tour de France avec Roglic et les Classiques avec un Van Aert très bien épaulé

"Le Tour de France sera notre objectif principal". En octobre dernier, quelques jours après la présentation du parcours du Tour de France, Merijn Zeeman, le directeur sportif du Team Jumbo-Visma, avait été très clair sur les intentions de son équipe pour 2022. Tout proche de la victoire il y a un peu plus d'un an et malheureux cette saison, Primoz Roglic reste la meilleure carte de la formation néerlandaise, même si Jonas Vingegaard a prouvé sur le Tour 2021 qu'il avait lui aussi les jambes pour gagner un Grand Tour. Avec Rohan Dennis, qui arrive en provenance de l'équipe INEOS Grenadiers, le Slovène pourra compter sur un nouveau soutien de poids dans sa conquête de la Grande Boucle.

L'autre grande vedette du Team Jumbo-Visma, Wout Van Aert, aura quant à lui notamment des vues sur les Classiques du Nord. Et pour l'aider à faire main basse sur le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix, ses dirigeants, conscients qu'il était parfois trop isolé dans les moments importants, ont fait en sorte qu'il soit très bien accompagné dans le final de ces courses en recrutant des coureurs comme Christophe Laporte (Cofidis), Tosh Van der Sande (Lotto Soudal) et Tiesj Benoot (Team DSM). La France du cyclisme suivra attentivement les débuts de Christophe Laporte avec le maillot jaune et noir, ce dernier ayant décidé de donner un nouvel élan à sa carrière en rejoignant l'une des meilleures équipes du monde.

 

Mouvements

Arrivées : Christophe Laporte (Cofidis), Tosh Van der Sande (Lotto Soudal), Rohan Dennis (INEOS Grenadiers), Michel Hessmann (Jumbo-Visma Development Team), Milan Vader (VTT), Tiesj Benoot (Team DSM)

Départs : Paul Martens, Maarten Wynants et Tony Martin (retraite), George Bennett (UAE-Team Emirates), Antwan Tolhoek (Trek-Segafredo), Christoph Pfingsten (fin de contrat)

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

20:43 Challenge Majorque Albanese : "Il n'y avait pas de collaboration" 20:20 Challenge Majorque Owsian, 8e : "Je commets une erreur sur le sprint" 19:56 Challenge Majorque Goossens : "Les sensations étaient très bonnes" 19:52 Route Hinault : "On fait croire à certains qu'ils vont gagner le Tour" 19:33 Challenge Majorque Buchmann : "Nous n'avons pas eu de chance au sprint" 19:10 GP La Marseillaise TotalEnergies avec Latour, sans Turgis ni Sagan 18:47 Challenge Majorque Tim Wellens, 4e : "McNulty était le meilleur" 18:24 Challenge Majorque McNulty : "Une super façon de commencer l'année" 18:02 Tour de France Les premières étapes du Tour de France 2023 dévoilées 18:00 Tour d'Antalya Il y aura 23 équipes au départ du Tour d'Antalya 17:48 Route Adrie van der Poel : "Mathieu devrait apprendre à s'économiser" 17:25 Tour d'Andalousie INEOS Grenadiers avec Geoghegan Hart, sans Hayter 17:16 Boucles Drôme-Ardèche Pour tout savoir sur les Boucles Drôme-Ardèche 17:02 Cyclo-cross Witse Meeussen prolonge avec la Pauwels Sauzen-Bingoal 16:39 Route Simon Geschke : "Être au top pour les classiques ardennaises" 16:11 Challenge Majorque Le numéro de Brandon McNulty sur le Trofeo Calvia 15:53 Saudi Tour Le Team DSM axé autour de son sprinteur Alberto Dainese 15:07 Route Groenewegen : "J'étais dans une impasse chez Jumbo-Visma..." 14:44 Route Kevin Geniets a prolongé avec la Groupama-FDJ jusqu'en 2024 14:21 Route Marc Sarreau : "Je viens de traverser deux saisons difficiles"
fleche bas fleche haut

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité