Bilan 2020
Bilan 2020 - Wout Van Aert, une année proche de la perfection ! Photo : Sirotti

Bilan 2020 - Wout Van Aert, une année proche de la perfection !

Deux victoires sur le Tour de France, lauréat de Milan-San Remo et des Strade Bianche, 2e des Mondiaux et du Tour des Flandres... Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a été l’un des coureurs de cette année 2020, si particulière en raison du COVID-19. Le Belge a fait parler sa polyvalence en s’illustrant sur tous les terrains. Retour sur les grands moments de la saison presque parfaite du coureur de 26 ans.

Vidéo - Wout Van Aert a réalisé une année exceptionnelle !

 

Strade Bianche, Milan-San Remo : la balade italienne

Blessé lors du Tour de France 2019, l'ancien coureur de Vérandas Willems-Crelan a fait son retour à l'occasion de l'Omloop Het Nieuwsblad, en février dernier, où il avait pris la 11e place. Un résultat encourageant avant d'aborder ses premiers objectifs. Pourtant, Wout Van Aert a dû reporter ses ambitions au mois d'août puisque la saison 2020 a été arrêtée en raison de la pandémie mondiale de COVID-19. Le natif d'Herentals a donc rongé son frein pendant cinq mois. Dès la reprise, le leader de Jumbo-Visma imposait déjà son empreinte sur cette année.

Troisième en 2018 et 2019, le coureur de 26 ans remportait les Strade Bianche (1er août) après un bel effort en solitaire de 12 kilomètres. Une semaine plus tard, le lauréat du Tour du Danemark 2018 décrochait sa plus belle victoire et son premier Monument lors de Milan-San Remo (8 août). Le Flandrien livrait un beau duel final avec Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), mais il se montrait plus fort dans le sprint massif. Le cyclo-crossman concluait ce mois d'août par une victoire sur le Critérium du Dauphiné et un nouveau sacre sur le contre-la-montre des championnats de Belgique (20 août). Une manière d'aborder sereinement le 107e Tour de France.

 

Le récital du Tour de France

Wout Van Aert voulait prendre sa revanche par rapport à l'édition précédente (abandon sur le chrono de Pau qui avait occasionné une longue absence) et le moins que l'on puisse dire : il a tenu parole. Pourtant, son équipe Jumbo-Visma avait décidé de miser sur la victoire finale avec le duo Primoz Roglic - Tom Dumoulin. Néanmoins, le Belge de 26 ans a réalisé une performance XXL avec deux victoires d'étapes au sprint (5e et 7e), mais surtout des prestations exceptionnelles dans la haute montagne. Lui, le spécialiste des pavés, a montré de réelles aptitudes dans les étapes difficiles du Tour de France. Précieux pour ses leaders, l'ancien champion du monde de cyclo-cross s'est classé 20e du classement général. De quoi lui faire changer ses objectifs ? L'intéressé n'a pas répondu à cette question.

Mondiaux : deux podiums, pour un futur sacre ?

Lors des championnats du monde, Rik Verbrugghe a fait du coureur de Jumbo-Visma son leader pour la course en ligne. Wout Van Aert représentait également sa nation dans l'épreuve du contre-la-montre (25 septembre) où le champion de Belgique de la spécialité a pris une très bonne deuxième place derrière l'intouchable Filippo Ganna (INEOS Grenadiers), mais devant Stefan Küng (Groupama-FDJ) ou Rohan Dennis (INEOS Grenadiers). Deux jours plus tard (27 septembre), le Belge était l'un des favoris pour aller chercher le maillot arc-en-ciel sur le parcours d'Imola taillé pour ses qualités.

Pourtant, malgré de bonnes sensations, le cyclo-crossman n'a rien pu faire face à l'offensive de Julian Alaphilippe dans la dernière ascension de la Cima Gallisterna. "WVA" se contentait alors d'une nouvelle médaille d'argent en réglant au sprint le groupe des poursuivants (la première médaille de la Belgique depuis 2016). Même s'il n'est pas encore parvenu à décrocher le graal, le Flandrien aura d'autres occasions dans les années à venir. Dès 2021 ? Le parcours des Mondiaux sur ses terres (en Flandre) sera déjà à son avantage pour revêtir ce maillot tant désiré.

 

Un goût d’inachevé avec les Flandriennes

Le vainqueur des Strade Bianche abordait les classiques flandriennes dans le costume du grand favori avec ses excellents. Néanmoins, sûrement fatigué par les efforts accumulés depuis la reprise, le Belge n’est pas parvenu à remporter une épreuve : 8e de Gand-Wevelgem (11 octobre) et surtout 2e du Tour des Flandres (18 octobre). Sur le Monument flandrien, Wout Van Aert a une nouvelle fois réalisé une grande course, mais il a été battu au sprint par son rival de toujours Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). L’annulation de Paris-Roubaix (25 octobre) ne lui a pas permis de prendre sa revanche. Il va donc devoir attendre l’année prochaine avant d’inscrire son nom au palmarès d’une classique.

Quid de ses objectifs pour 2021 ?

Fort de ses grandes performances, "WVA", qui devrait signer un nouveau contrat avec sa formation Jumbo-Visma dans les prochaines semaines, sera forcément attendu en 2021. Alors qu'il va bientôt aborder sa saison de cyclo-cross (28 novembre), le Belge a déjà évoqué l'année prochaine où il n'est pas encore sûr de ses objectifs. "Nous allons discuter de ce que nous allons faire sur le Tour de France la saison prochaine. Doubler Tour de France et Jeux Olympiques sera un exercice difficile, cette année j'ai bien réussi à faire le doublé Tour-Championnats du Monde à Imola mais à Tokyo avec le climat et le décalage horaire ce sera très différent. Je ne sais pas encore ce que je vais faire en 2021. Mais je crains que des choix doivent être faits", expliquait le vainqueur de Milan-San Remo à WielerFlits ces derniers jours.
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité