Bilan 2020
Bilan 2020 - Hirschi, Hindley... la cure de jouvence du Team Sunweb ! Photo : Sirotti

Bilan 2020 - Hirschi, Hindley... la cure de jouvence du Team Sunweb !

Tom Dumoulin parti, l’avenir semblait s’assombrir pour le Team Sunweb. Ce n’était sans compter sur les jeunes talents de l'équipe (Marc Hirschi, Jai Hindley, Soren Kragh Andersen...) qui ont pris le leadership de ce collectif. Une cure de jouvence réussie pour la formation allemande avec seize victoires dont trois classiques, laissant ainsi de grands espoirs pour la saison prochaine où Romain Bardet devrait devenir le prochain leader sur les Grands Tours. Retour sur les grands moments de l’équipe Sunweb.

Vidéo - Jai Hindley a terminé 2e du Tour d'Italie 2020

 

Le leader : Marc Hirschi, symbole de cette jeunesse décomplexée

Après une première saison d’apprentissage, le Suisse a confirmé les attentes placées en lui depuis son titre mondial chez les espoirs, deux ans auparavant. Cette année 2020 a été celle de la révélation au plus haut niveau pour Marc Hirschi. Le coureur de 22 ans a brillé sur toutes les courses où il s’est rendu, du moins depuis la reprise de la saison le 1er août dernier. Mais c’est surtout sur le Tour de France que le natif de Berne s’est révélé. Proche de s’emparer du maillot jaune lors de la 2e étape (battu au sprint par Julian Alaphilippe), il a ensuite bataillé plusieurs fois pour la victoire avant de décrocher le graal à l’occasion de l’arrivée à Sarran (12ème étape).

Présent dans l'échappée, le Suisse a réalisé un grand numéro en solitaire. Une belle victoire qui venait récompenser les efforts consentis depuis le début de l’épreuve. La suite a été encore plus passionnante pour le protégé de Fabian Cancellara. 3e des Mondiaux, le puncheur a décroché la plus belle victoire de sa carrière lors de la Flèche Wallonne. Il aurait pu réaliser le doublé à l’occasion de Liège-Bastogne-Liège, mais le coureur de 22 ans a été gêné dans l’emballage final par Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Marc Hirschi a tout de même décroché son premier podium sur un Monument (2e). Le Suisse a été le symbole de son équipe en 2020 : offensif et sans complexe. L'an prochain, il devra confirmer son nouveau statut.

 

Le fait marquant : deux coureurs sur le podium du Giro

En débutant la saison, les dirigeants de l'équipe Sunweb ne s'attendaient certainement pas à cette performance puisqu’ils se retrouvaient orphelins après le départ de l’ancien grand leader Tom Dumoulin, vainqueur du Giro 2017. Pourtant, à la surprise générale, le Team Sunweb a placé deux coureurs sur le podium du Tour d'Italie 2020 : la révélation Jai Hindley (24 ans) et l'expérimenté Wilco Kelderman (29 ans). Si le second a toujours montré des capacités sur les épreuves de trois semaines, le grimpeur australien a fait sensation lors de cette 103e édition. 2e du général et vainqueur d'une étape, le natif de Perth s'est révélé aux yeux du grand public par ses talents de grimpeur.

Dans les étapes de montagne, il a également livré de belles batailles face à Tao Geoghegan Hart (INEOS Grenadiers), avant de craquer dans l'ultime contre-la-montre et perdre son maillot rose. Grâce à ce résultat, Jai Hindley se positionne comme le futur grand leader de la formation allemande sur les Grands Tours et probablement comme le potentiel successeur de Cadel Evans, seul Australien à avoir remporté une épreuve de trois semaines. La donne semble différente pour Wilco Kelderman. 4e du Tour d'Espagne 2017, le Néerlandais a enfin décroché son premier podium (3e). Moins fort en montagne, le coureur de 29 ans s'est montré régulier et laisse encore espérer de belles promesses pour les prochaines années.

 

Le récital collectif du Tour de France

La formation allemande avait pour but de se montrer en remportant une victoire d'étape. L'objectif a été plus que rempli pour l'équipe Sunweb avec trois succès. Pourtant, elle ne s'était pas présentée au départ avec un leader ou sprinteur désigné. Exit Michael Matthews ou Sam Oomen de la sélection finale, les dirigeants avaient décidé de miser sur la polyvalence avec Marc Hirschi, Soren Kragh Andersen et Tiesj Benoot. Et si cette formation est souvent passée proche de la victoire lors des sept premières étapes, les deux semaines suivantes ont été un récital collectif de la part des huit coureurs de cette équipe avec la victoire de Marc Hirschi (12e étape) et les deux succès de Soren Kragh Andersen (14e et 19e). Cette 107e Grande Boucle a été le symbole de l’envie de cette équipe pour animer les courses.

 

Des classiques bien maîtrisées

Avec sept podiums dont trois victoires sur les classiques du World Tour, le bilan de la formation allemande est plus que satisfaisant sur les courses d’un jour. Tout avait bien commencé avec la 3e place de Soren Kragh Andersen sur l’Omloop Het Nieuwsblad. L’Australien Michael Matthews a ensuite décroché un podium sur La Primavera (3e), avant de remporter la Bretagne Classic-Ouest France, quelques semaines plus tard.

Par le biais de Marc Hirschi, l'équipe Sunweb a réalisé de grandes performances sur les Ardennaises avec un succès sur la Flèche Wallonne et un podium sur Liège-Bastogne-Liège (2e). À 24 ans, le Danois Casper Pedersen a triomphé sur Paris-Tours, sans oublier la 3e place de Joris Nieuwenhuis (24 ans). Seul bémol : les Flandriennes où les coureurs de la formation allemande ne sont pas parvenus à faire un podium (un seul top 10 sur le Tour des Flandres).

 

Un nouveau statut à confirmer en 2021

Désormais, la formation Sunweb ne bénéficiera plus de l'effet de surprise et ses jeunes leaders (Marc Hirschi, Jai Hindley, Soren Kragh Andersen...) devront confirmer l'année prochaine. Concernant l'effectif pour la saison 2021, les dirigeants de l'équipe allemande ont décidé de continuer sur leur stratégie des jeunes talents avec les arrivées de Marco Brenner (18 ans), Andreas Leknessund (21 ans), Niklas Märlk (21 ans) et Kevin Vermaerke (20 ans). Mais le principal renfort reste Romain Bardet (30 ans), en provenance d'AG2R La Mondiale. Le Français, 2e de la Grande Boucle 2016, essayera de relancer sa carrière et sera l'un des leaders de cette équipe l'année prochaine.

Le natif de Brioude ne sera pas le seul Français puisque Romain Combaud (29 ans) s'est également engagé avec cette formation. L'effectif présente une nouvelle fois une moyenne d'âge très basse (25 ans de moyenne). Les dirigeants s’appuieront sur Tiesj Benoot (26 ans), Cees Bol (25 ans) ou encore Nikias Arndt (29 ans) pour aller chercher de beaux résultats, tandis que Nicolas Roche (36 ans) et Chad Haga (32 ans) seront les “capitaines de route" de cet effectif. Côté départ, les dirigeants ont décidé de se séparer de Michael Matthews, Wilco Kelderman et Sam Oomen qui étaient pourtant des leaders de l’équipe en 2020.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quelle équipe du WorldTour a le plus beau maillot en 2021 ?



















Partenaires

Publicité
Publicité