Bilan 2020
Bilan 2020 - AG2R La Mondiale, la der Bardet et la promesse Cosnefroy Photo : Sirotti

Bilan 2020 - AG2R La Mondiale, la der Bardet et la promesse Cosnefroy

Avec seulement cinq victoires décrochées cette saison dont une en WorldTour, le bilan peut paraître plutôt maigre pour la formation AG2R La Mondiale. Toutefois, elle a été régulièrement bien placée dans les épreuves qu'elle a disputées et peut compter sur de belles promesses pour l'avenir, à l'image d'un Benoît Cosnefroy en grand progrès sur les classiques, ou encore la présence dans ses rangs de jeunes coureurs comme Clément Champoussin ou Aurélien Paret-Peintre pour les courses par étapes. Pierre Latour et Romain Bardet, deux des leaders de l'équipe savoyarde, ont en revanche été frappés par la malchance, les deux hommes ayant dû abandonner leurs ambitions prématurément.

Vidéo - Bardet a disputé son dernier Tour avec AG2R La Mondiale

 

Début de saison, Tour de France, classiques : Cosnefroy véritable confirmation de la saison

AG2R La Mondiale ne pouvait pas mieux commencer sa saison puisque Cosnefroy a remporté la première course française en 2020, le Grand Prix La Marseillaise. Tandis que Romain Bardet se prépare en douceur pour ses futurs objectifs sur le Tour Down Under, le Normand récidive en remportant l'Etoile de Bessèges quelques jours après, course sur laquelle Pierre Latour et Aurélien Paret-Peintre se montrent à leur avantage. 

Sur Paris-Nice, dernière course par étapes WorldTour avant le premier confinement dû au Covid-19, l'équipe ne connait pas un grand succès puisqu'elle ne remportera pas d'étape et ne finira pas dans le top 10 malgré la présence de Naesen, Cosnefroy ou Bardet. Lors de cette semaine, le natif de Brioude prenait la neuvième place de l'étape reine arrivant à la Colmiane et terminait à une modeste 19e place au classement général final. 

Par la suite, Benoît Cosnefroy fera preuve d'une belle régularité. D'abord sur le Tour de France, où il s'est battu pour défendre son maillot de meilleur grimpeur pendant deux semaines, puis sur les classiques de fin de la saison, sur lesquelles il a montré tous ses progrès, prenant notamment la deuxième place de la Flèche Wallonne derrière Marc Hirschi (Sunweb). Sur Paris-Tours, il passe également tout proche de la victoire mais est battu par Casper Pedersen (Sunweb). Avec trois victoires décrochées à lui seul, il est assurément la grande satisfaction de l'équipe AG2R La Mondiale cette saison. 

 

Pierre Latour et Romain Bardet pas épargnés par la malchance à la reprise de la saison

Lors de la reprise de cette saison exceptionnelle au mois d'août, l'équipe de Vincent Lavenu s'est concentrée sur son grand objectif : le Tour de France. Pour cela, elle comptait sur Latour et Bardet pour performer sur les routes françaises, mais les choses ne se sont pas passées comme prévues. Désigné leader pour le classement général en début de saison, le Drômois n'a pas réussi une bonne préparation en prenant la 47e place de La Route d'Occitanie et la 70e place du Critérium du Dauphiné

Même problème pour le futur coureur de la Sunweb. En raison d'une chute survenue sur les routes occitanes, il a subi un retard dans sa préparation mais a quand même réussi un beau Dauphiné, qu'il a achevé à la sixième place. Mais sur la Grande Boucle, rien ne s'est passé comme prévu, puisque Pierre Latour a été contraint à l'abandon suite à une chute survenue lors de la première étape et Romain Bardet a lourdement chuté dans une descente sur la 13e étape, ce qui a mis à mal la fin de saison du Français.

 

Peters, Vendrame, Paret-Peintre, Hänninen et Champoussin : la jeunesse répond présent

Chacun sur leur terrain, les jeunes coureurs des Terre et Ciel ont montré de belles choses cette saison. A commencer par Nans Peters, qui a confirmé ses qualités de baroudeur en remportant à Loudenvielle une étape de montagne sur la dernière Grande Boucle. Déjà vainqueur d'une étape sur le Giro 2019, il n'est pas passé loin de faire le Grand Chelem sur le Tour d'Espagne mais n'a finalement pu faire mieux qu'une quatrième place. Réputé comme un coureur pouvant briller sur plusieurs terrains, Andrea Vendrame a pour sa part enchaîné plusieurs résultats intéréssants tout au long de la saison : 11e de Milan-San Remo, 4e de Paris-Camembert et plusieurs top 5 sur des étapes du 103e Giro

Une autre réussite majeure est la performance des grimpeurs Jaakko Hänninen, Aurélien Paret-Peintre et Clément Champoussin. Le Finlandais continue de progresser en montagne, comme l'ont indiqué ses performances sur le Tour de l'Ain (14e), le Tour de Lombardie (25e) et Tirreno-Adriatico (23e). Plus en retrait que son coéquipier à la reprise, Aurélien Paret-Peintre est apparu à un très bon niveau sur les routes du Tour d'Italie pendant trois semaines, finissant à la 16e place du classement général à Milan. Il a régulièrement montré de bonnes qualités sur les arrivées au sommet et a semblé à son aise lors des différents contre-la-montre. Enfin, Champoussin a également découvert une épreuve de trois semaines, le Tour d'Espagne. En marge du classement général, le Niçois a vraiment impressionné en prenant à la pédale la dixième place à deux reprises sur des arrivées au sommet.

 

Oliver Naesen : bilan mitigé sur les Classiques 

Le Belge étant l'un des principaux leaders de sa formation, il était très attendu sur les principales classiques de la saison. Souvent placé, il n'a toutefois jamais été en mesure de jouer la gagne, comme en témoigne sa 11ème place sur Milan-San Remo - alors qu'il avait fini 2e en 2019 - et sa 7e place sur le Tour des Flandres. Certainement frustré, il espérera faire mieux dès la saison prochaine avec une équipe grandement renforcée pour les courses d'un jour, lui qui a prolongé son contrat avec l'équipe savoyarde jusqu'en 2023.

 

Qu'attendre d'AG2R Citroën Team en 2021 ?

Un changement de cap historique pour l'équipe WorldTour française, qui va, pour rappel, recevoir le soutien de Citröen à partir de la saison prochaine ! D'abord, parce que deux leaders importants, Bardet et Latour, s'en vont respectivement chez Sunweb et Total Direct Energie. Ensuite, les Terre et Ciel ont procédé à un recrutement historique puisque pas moins de onze coureurs vont rejoindre les rangs d'AG2R Citroën Team en 2021. L'objectif est clair : épauler au mieux Oliver Naesen et la nouvelle recrue, Greg Van Avermaet, sur les classiques, d'où les recrutements de Stan Dewulf, Gijs Van Hoecke et Bob Jungels, ce dernier pouvant également briller sur les courses par étapes.

Si l'accent sera donc mis prioritairement sur les courses d'un jour l'an prochain, les jeunes grimpeurs - HänninenParet-Peintre ou Champoussin - continueront quant à eux leur apprentissage sur les courses par étapes afin de viser de bons résultats sur les Grands Tours dans les années à venir. Pour les confirmations, on attendra encore plus de Benoît Cosnefroy, qui a clairement fait partie des meilleurs puncheurs cette saison et visera les plus grandes courses d'un jour l'an prochain. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Waldemar NEY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quelle équipe du WorldTour a le plus beau maillot en 2021 ?



















Partenaires

Publicité
Publicité