Bilan 2019
Bilan 2019 - Une saison pleine pour Jakob Fuglsang et Astana Photo : Sirotti

Bilan 2019 - Une saison pleine pour Jakob Fuglsang et Astana

37 victoires dont 15 en World Tour : voici le très bon bilan comptable pour Astana en 2019. Impressionnante en début de saison, la formation kazakhe s’est reposée sur Jakob Fulgsang, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, et Alexey Lutsenko pour réaliser une année complète. Seule ombre au tableau : les performances sur les Grands Tours du leader Miguel Angel Lopez en deçà des attentes des dirigeants. Retour sur les prestations des hommes forts de la saison 2019.

Vidéo - La victoire de Fuglsang à Liège : un moment fort d'Astana


Le leader : enfin l'année de Jakob Fuglsang ! 

Souvent malchanceux durant l’ensemble de sa carrière, le Danois a réalisé une très belle saison. De février à octobre, le coureur de 34 ans a performé. Tout avait bien commencé avec sa victoire sur le Tour d’Andalousie. Le natif de Geneva enchaînait avec une 2e place sur les Strade Bianche, une 3e sur Tirreno-Adriactico et une 4e sur le Tour du Pays-Basque. Lors des Ardennaises, Jakob Fuglsang s’est livré une vraie lutte avec Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Un duel remporté par le Français sur la Flèche Wallonne. Mais, la concrétisation arrivait quatre jours plus tard pour le Danois. Triomphant, le coureur de 34 ans remportait la plus belle victoire de sa carrière en s’imposant sur Liège-Bastogne-Liège. 

La dynamique s’est poursuivie jusqu’en juin pour Jakob Fuglsang avec une deuxième victoire sur le Critérium du Dauphiné (après 2017). Pourtant, l’embellie prenait fin pour le natif de Geneva sur la 106e Grande Boucle. Le leader d’Astana, arrivé avec de grandes ambitions, a été contraint d’abandonner ses rêves sur le Tour de France 2019. Le Danois faisait son retour sur le Tour d’Espagne avec la manière en remportant une victoire (16e étape) et une 13e place au général. L’année s’est terminée avec des belles places d’honneur : 8e du Tour d’Emilie, 8e de Milan-Turin et 4e du Tour de Lombardie. 

 

“Superman” a perdu ses pouvoirs 

Après une saison 2018 réussie avec deux podiums sur les Grands Tours (3e du Giro et de la Vuelta), Miguel Angel Lopez pouvait ambitionner mieux cette année. Pourtant, le grimpeur colombien n’a pas répondu aux attentes de son manager Alexandre Vinokourov. La saison avait pourtant démarré sur de bons rails pour le natif de Pesca avec sa victoire au général sur le Tour de Colombie en février. “Superman” dominait ensuite le Tour de Catalogne avec une étape et le général dans son sac, des succès qui faisait du coureur de 25 ans un candidat crédible pour le top 3 du Tour d’Italie 

Pourtant, le Colombien a vite été dépassé par ses concurrents. Miguel Angel Lopez a terminé l’épreuve à la 7e place en remportant, comme lot de consolation, le maillot de meilleur jeune. Après une longue pause, il se présentait comme le leader de sa formation sur le Tour d’Espagne. Cependant, comme sur le Giro, le natif de Pesca n’a pas été en réussite sur les routes espagnoles. 5e au final, “Superman” n’est parvenu à rééditer sa performance de l’an dernier (3e). L’an prochain, Miguel Angel Lopez devrait être aligner pour la première fois sur le Tour de France où il sera le leader de sa formation. Pour cela, le Colombien devra retrouver sa forme de 2018. 


Alexey Lutsenko, le couteau suisse 

Avec 10 victoires cette saison, le Kazakh poursuit sa progression au sommet du cyclisme mondial. L’ancien champion du monde espoirs en 2012 a excellé sur tous les terrains. En février, le coureur de 27 ans a conservé son titre sur le Tour d’Oman, en plus d’avoir remporté trois étapes. Durant la période des classiques, le natif de Petropavl s’est distingué : 4e sur l’Omloop Het Nieuwsblad et 7e sur les Strade Bianche. Après avoir triomphé sur ses championnats nationaux, Alexey Lutsenko a pris la 19e place du Tour de France, signe de sa large panoplie. La fin de saison s’est conclue de la meilleure des manières pour le Kazakh avec trois succès (Tour de Norvège, Coppa Sabatini et Memorial Marco Pantani). Le coureur de 27 ans devra confirmer en remportant une grande classique. 

 

Izagirre, Sanchez, Bilbao : des lieutenants au niveau 

Dans cette bonne saison, la formation Astana peut également remercier ses lieutenants. Arrivé dBahrain-Merida, Ion Izagirre s’est parfaitement intégré à sa nouvelle équipe en remportant le général du Tour du Pays BasqueAlors que le leader Miguel Angel Lopez decevaitPello Bilbao s’illustré sur le Tour d’Italie avec ses deux victoires d’étape. Un autre espagnol a performé cette saison malgré son âge (36 ans) : Luis Leon Sanchez. Le natif de Mula, professionnel depuis 2003, n’a rien perdu après toutes ses années. L’ancien de Caisse d’Epargne a levé les bras à trois reprises cette année. Merhawi Kudus, Magnus Cort Nielsen, Dario Cataldo ou encore Gorka Izagirre peuvent s’ajouter à la longue liste de coureurs performants en 2019. 

  

Astana, dans la continuité pour 2020 ?  

Pour la saison prochaine, la base de l’équipe sera toujours là malgré sept départs (Dario Cataldo, Magnus Cort NielsenPello Bilbao, Davide Villella, Andrey Zeits, Jan Hirt et Davide Ballerini). Des partants remplacés numériquement par sept arrivées : Fabio Felline (Trek-Segafredo), Alexandr Vlasov (Gazprom-Rus Velo), Davide Martinelli (Deceuninck-Quick Step), Alex Aranburu (Caja Rural – Seguros RGA), Vadim Pronskiy (Vino – Astana Motors), Oscar Rodriguez (Euskadi Basque Country-Murias) et Harold Tejado (Medellin). Concernant les leaders : Jakob Fuglsang sera sur le Giro et Miguel Angel Lopez decouvrira le Tour de France. Le Kazakh Alexey Lutsenko se concentrera sur les courses d’un jour. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Que retenez-vous de ce 107e Tour de France ?















Publicité

Partenaires

Publicité