Bilan 2019
Bilan 2019 - Jumbo-Visma et la chasse aux Grands Tours Photo : Sirotti

Bilan 2019 - Jumbo-Visma et la chasse aux Grands Tours

51 victoires (2ème total derrière Deceuninck-Quick Step), un Grand Tour (la Vuelta) et trois courses par étapes, voilà le coeur du bilan comptable 2019 des Jumbo-Visma. Au delà de la domination de la Deceuninck sur les classiques et du Team Ineos sur le Tour de France, la formation néerlandaise a vu en l'année 2019 celle de la confirmation de son potentiel extraordinaire. Si le terrain des Classiques lui semble encore assez secondaire, la chasse aux Grands Tours est devenue la priorité de l'équipe managée par Richard Plugge. Que ce soit avec Dylan Groenewegen pour les sprints (15 victoires dont 1 sur le Tour de France) ou Primoz Roglic (vainqueur de la Vuelta et 3ème du Giro), les hommes jaune et noir ont marqué le peloton des Grands Tours par leur omniprésence (systématiquement sur le podium final), couronné par la place de numéro un mondial du Slovène.

Primoz Roglic vainqueur du Tour d'Espagne 2019

Primoz Roglic, l'homme nouveau

2018 nous avait laissé un goût d'inachevé dans la saison du coureur slovène avec sa 4ème place du Tour de France. Cette année, il a été l'homme à battre sur toutes les courses auxquelles il a participé, et malheureusement pour ces adversaires, l'ancien sauteur à ski ne leur a pas laissé beaucoup de miettes. Jugez plutôt : Sur toutes les courses qu'il a disputées, seul le Giro lui a échappé (3ème). Pour le reste, l'UAE Tour, Tirreno-Adriatico, le Tour de Romandie et surtout le Tour d'Espagne sont tous tombés dans son escarcelle. Cette dernière victoire sur les routes ibériques en septembre a définitivement propulsé Roglic comme l'un des principaux favoris pour les années à venir sur les Grands Tours. Cerise sur le gâteau, Roglic a brillé sur les Classiques italiennes de fin de saison - vainqueur du Tour d'Émilie et des Trois Vallées Varésines, 7e du Tour de Lombardie - ce qui lui a permis de finir l'année numéro un mondial devant Julian Alaphilippe.

Au-delà de la fidélité du Slovène, Jumbo-Visma peut également compter sur son Néerlandais de toujours, Steven Kruijswijk. Après avoir échoué dans sa quête de podium sur les Grands Tours en 2018, le natif de Nuenen a enfin concrétisé cette année en s'invitant sur le podium du Tour de France aux côtés des deux Ineos Egan Bernal et Geraint Thomas. Malgré ses 32 ans, il reste encore un des leaders privilégiés par sa formation. 

Un autre Hollandais va poser ses bagages dans l'équipe de Plugge en la personne de Tom Dumoulin. La saison 2019 lui ayant laissé un souvenir affreux du fait d'une lutte interminable pour récupérer de son genou blessé pendant le Giro. "Le Papillon de Maastricht" a donc été tenté par ce nouveau défi, lui qui n'a pas encore explicité ses objectifs pour 2020.

Dylan Groenewegen, meilleur "marqueur" de la saison

15 sprints victorieux en 2019, voilà le bilan du sprinteur numéro 1 de Jumbo-Visma. Groenewegen a fait preuve d'une excellente régularité tout au long de la saison. Mis à part sur le BinckBank Tour, le Néerlandais a toujours levé les bras au moins une fois sur chaque course par étapes où il était présent. Malgré "seulement" une victoire sur le Tour de France, le coureur d'Amsterdam a confirmé sa place dans l'élite du sprint mondial.

Les classiques, chaînon manquant des Jaune et Noir

Après des rebondissements incessants, Jumbo-Visma était parvenu à intégrer Wout Van Aert dans son effectif, avec pour objectif principal de briller sur les classiques du printemps. Mais tout au long de cette période le Belge n'est jamais parvenu à rivaliser avec les cadors du printemps que ce soit face à Julian Alaphilippe, Philippe Gilbert ou encore son grand rival Mathieu Van der Poel. Seule chance concrète de résultat pour Jumbo-Visma, l'ancien champion du monde de cyclo-cross a tout de même pris de belles places d'honneur sur Milan-San Remo (6ème), le GP E3 (2ème) ou sur les Strade Bianche (3ème).

Tout cela avant de briller sur les courses par étapes de juin-juillet : Deux victoires sur le Critérium du Dauphiné et une première victoire sur la Grande Boucle à Albi. La saison du coureur de 25 ans s'est brutalement achevée sur ce même Tour, lors du chrono de Pau où il a heurté une barrière de sécurité mal placée. L'affaire est toujours en cours pour demander une éventuelle réparation à ASO, mais on ne sait pas encore si le Belge récupèrera pleinement son niveau pour 2020.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jean LEBRETON

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires