Bilan 2019
Bilan 2019 - Julian Alaphilippe et 'son' Wolfpack au sommet Photo : Sirotti

Bilan 2019 - Julian Alaphilippe et "son" Wolfpack au sommet

L'équipe Deceuninck - Quick Step avait réalisé une année 2018 exceptionnelle, conclue avec un total record de 73 victoires. Malgré les départs de Fernando Gaviria ou encore de Niki Tersptra, la formation belge a à nouveau affolé les compteurs en 2019, en remportant 68 succès et en terminant l'année numéro un mondiale. Tout ça dans le sillage de Julian Alaphilippe, véritable chef de meute du Wolfpack et auteur d'une saison extraordinaire.

Julian Alaphilippe vainqueur de Milan-San Remo 2019

 

Julian Alaphilippe superstar

Le Français aura été l'un des grands bonhommes de la saison. Il a remporté 12 victoires dont Milan San-Remo - son premier Monument - les Strade Bianche, la Flèche Wallonne et des étapes sur le Tour du Pays basque, Tirreno-Adriatico et le Critérium du Dauphiné. Mais il a surtout marqué les esprits sur le Tour de France où il aura gagné deux étapes et porté le maillot jaune durant 14 jours, pour finalement terminer 5e du général et super combatif. Héros national après le Tour, Alaphilippe a sans doute payé tous ses efforts en fin de saison et il n'aura pas réussi à peser sur les Mondiaux, mais son année 2019 restera quoiqu'il arrive exceptionnelle.

 

Le "vieux" Gilbert et le "bébé" Evenepoel marquent l'histoire

Mais Julian Alaphilippe n'aura pas été le seul à briller, loin de là. Deux autres coureurs de la formation belge ont marqué la saison : Philippe Gilbert, 37 ans, et celui qui pourrait être son fils, Remco Evenepoel, de presque 18 ans son cadet. En avril, Gilbert a créé la sensation en remportant Paris-Roubaix, l'un des deux Monuments qui lui manquaient (le dernier étant Milan-San Remo), un succès prestigieux qui place le Belge encore un peu plus dans la légende de son sport. En fin de saison, Gilbert a ajouté deux victoires d'étapes sur le Tour d'Espagne, et il quittera la Deceuninck - Quick Step (pour Lotto Soudal) avec le sentiment du devoir plus qu'accompli.

Après avoir tout écrasé dans la catégorie juniors, tout le monde attendait de voir ce que Remco Evenepoel avait dans le ventre en arrivant chez les pros. Ses premiers jours étaient prometteurs, avant l'explosion cet été : victoire au général du Tour de Belgique, démonstration sur la Clasica San Sebastian et champion d'Europe du contre-la-montre, à 19 ans seulement... Pour couronner le tout, le prodige belge est allé chercher la médaille d'argent aux Mondiaux sur le chrono en fin de saison. Une première année remarquable donc pour Evenepoel, qui a plus que confirmé les espoirs placés en lui et qui est devenu en moins d'un an une vraie star de son sport.

 

Deceuninck - Quick Step toujours reine des Classiques

Cela fait des années que la formation belge a fait des Classiques son terrain de prédilection, et 2019 n'a pas fait exception, bien au contraire. Avec ses victoires sur les Strade Bianche, Milan-San Remo et la Flèche Wallonne, Alaphilippe a grandement contribué aux succès de son équipe sur les courses d'un jour, mais il n'a pas été le seul. Zdenek Stybar a enfin transformé ses nombreuses places d'honneur en victoires en s'adjugeant le Het Nieuwsblad et le GP E3. Moins en vue que l'an passé, Bob Jungels a tout de même remporté Kuurne-Bruxelles-Kuurne, quelques jours avant le succès de Florian Sénéchal - son premier chez les pros - au Samyn. Gilbert en remportant Paris-Roubaix et Evenepoel en s'adjugeant la Clasica San Sebastian ont eux aussi scoré, tandis que le jeune Kasper Asgreen a obtenu de belles places d'honneur, notamment en terminant 2e du Tour des Flandres

Les sprinteurs de l'équipe ont également apporté leur pierre à l'édifice dans ce domaine, notamment Elia Viviani. L'Italien a commencé sa moisson dès le mois de janvier en gagnant la Cadel Evans Great Ocean Road Race, puis il a remporté la RideLondon-Surrey Classic et l'EuroEyes Cyclassics tout en devenant champion d'Europe. Fabio Jakobsen, qui s'est adjugé le Grand Prix de l'Escaut, et Alvaro Hodeg, vainqueur de la Flèche du Heist et du Tour de Münster, ont eux aussi gagné des courses d'un jour. Même le stagiaire Jannik Steimle a participé à la fête en remportant le Championnat des Flandres.

Sur les courses par étapes, Deceuninck - Quick Step ne visait que très rarement le classement général. Evenepoel a tout de même enlevé le Tour de Belgique puis Yves Lampaert et Enric Mas ont gagné respectivement le Tour de Slovaquie et le Tour de Guangxi en fin de saison, mais la formation belge recherchait surtout les victoires d'étapes. Avec succès puisqu'elle en a remporté trois sur le Tour de France (avec Alaphilippe et Viviani) et cinq sur le Tour d'Espagne (avec Gilbert, Jakobsen et Cavagna), mais également beaucoup d'autres sur des courses d'une semaine prestigieuses comme le Tour Colombia, Tirreno-Adriatico, le Tour du Pays basque, le Tour de Turquie, le Tour de Californie, le Critérium du Dauphiné, le Tour de Suisse...

 

Quels changements pour 2020 ?

Comme chaque année, la Deceuninck - Quick Step va perdre plusieurs éléments clés. Elia Viviani est parti chez Cofidis en compagnie de son poisson-pilote Fabio Sabatini, Philippe Gilbert sera chez Lotto Soudal, Max Richeze va retrouver son copain Fernando Gaviria chez UAE Team Emirates et Enric Mas va tenter de faire oublier Nairo Quintana, Richard Carapaz et Mikel Landa chez Movistar.

Pour remplacer tout ce petit monde, Patrick Lefevere a parié sur la jeunesse en signant les prometteurs Joao Almeida, Andrea Bagioli, Mauri Vansevenant et Ian Garrison. La recrue phare sera Sam Bennett, le sprinteur irlandais de Bora-Hansgrohe. Mais la formation belge va aussi miser sur la continuité puisque de nombreux coureurs ont prolongé à l'instar de Julian Alaphilippe et Remco Evenepoel, qui seront à nouveau les principaux fers de lance du Wolfpack.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires