Bilan 2019
Bilan 2019 - Bora-Hansgrohe, une saison parmi les grands Photo : @BORAGmbH

Bilan 2019 - Bora-Hansgrohe, une saison parmi les grands

47 victoires dont 31 en World Tour : voici le bilan exceptionnel de l’équipe Bora-Hansgrohe en 2019. Malgré un Peter Sagan pas en réussite sur l’ensemble de l’année, la formation allemande a pu compter sur ses sprinteurs Pascal Ackermann et Sam Bennett, la révélation Emanuel Buchmann et sa jeune garde. Retour sur les hommes forts de la bonne saison de Bora-Hansgrohe.

Peter Sagan et son équipe ont brillé cette saison


Le leader : Peter Sagan, une saison en demi-teinte 

On a connu l’ancien champion du monde plus flamboyant ! Avec seulement quatre victoires à l’actif du Slovaque cette année, le bilan est maigre par rapport à 2018 (huit succès). Peter Sagan n’a surtout pas été en réussite dans les grands rendez-vous de sa saison : 4e de Milan-San Remo, 11e du Tour des Flandres, 5e de Paris-Roubaix et de la course en ligne des Mondiaux. De plus, le natif de Zilina a tenté le pari d’enchainer les Flandriennes et les Ardennaises. Un défi raté par le coureur de 29 ans qui a dû renoncer à ses ambitions affaiblies par les efforts consentis entre fin mars et début avril. 

La saison de Peter Sagan est sûrement sauvée par son Tour de France. En plus d’avoir remporté une étape (sur la 5e en direction de Colmar), l’ancien triple champion du monde est entré dans la légende de la Grande Boucle. Le Slovaque de 29 ans est devenu le premier coureur à remporter un septième maillot vert après 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2018. En octobre dernier, le natif de Zilina a annoncé son intention de participer à son premier Giro l’année prochaine. Peter Sagan devrait doubler Tour d’Italie - Tour de France en 2020. Un moyen de stimuler l’envie du Slovaque pour rebondir après cette année loin des standards habituels.


Pascal Ackermann et Sam Bennett dans l’élite du sprint mondial 

Révélation en 2018, Pascal Ackermann a été l’un des coureurs de la saison : 13 victoires pour l’ancien champion d’Allemagne (dans le top 3 des plus grands vainqueurs cette année). Le natif de Kandel s’est révélé dans les moments importants. Après une victoire sur l’Eschborn-Frankfurt, le sprinteur de 25 ans a imposé sa loi sur le Tour d’Italie où il a marqué les esprits avec ses deux victoires et son maillot Cyclamen pour sa première participation à un Grand Tour. En 2020, Pascal Ackermann pourrait prendre part à son premier Tour de France. 

Lui aussi a brillé cette saison. Sam Bennett a également levé les bras à 13 reprises. Pourtant, l’année n’a pas été de tout repos pour l’Irlandais. Déçu de ne pas faire le Tour d’Italie, le natif de Wervik a trainé son spleen tout au long de la saison et s’est contenté du Tour d’Espagne, comme lot de consolation, où il s’est imposé à deux reprises. Son avenir n’est pour l’instant pas défini mais il s’inscrit loin de Bora-Hansgrohe. Le champion d’Irlande est en contact très avancé avec Deceuninck-Quick Step. Malgré tout, Sam Bennett a participé au succès collectif de l’équipe allemande en 2019.


Emanuel Buchmann, une progression fulgurante 

15e du Tour de France en 2017, le natif de Ravensburg a fait son retour sur les routes de l’épreuve française. Résultat : le grimpeur de 26 ans est passé proche de devenir le premier allemand à terminer sur le podium de la Grande Boucle (4e) depuis 2006 avec la deuxième place d’Andreas Klöden. Sans faire de bruit, Emanuel Buchmann s'est montré régulier sur l’ensemble du 106e Tour de France même si son attentisme lui a valu plusieurs critiques. L’Allemand a confirmé les espoirs placés en lui depuis de nombreuses années. Cette saison, le coureur de 26 ans a réalisé de très bonnes performances : 4e du UAE Tour, 3e du Tour du Pays Basque, 3e du Dauphiné et 8e du Tour de Lombardie. 


Une jeune garde prête à prendre le flambeau 

Avec une moyenne d’âge de 30 ans, Bora-Hangrohe n’était pas l’effectif le plus jeune du peloton World Tour cette saison. Pourtant, la majorité de ses performances a été réalisée par la jeune garde de son équipe. Outre Pascal Ackermann et Emanuel Buchmann, la formation allemande a pu compter sur des coureurs entre 25 et 27 ans comme Maximilian SchachmannDavide Formolo, 2e de Liège-Bastogne-LiègeFelix GrossschartnerPatrick Konrad ou encore Gregor Mühlberger pour réaliser de bons résultats au cours de l’année. 


Une confirmation attendue en 2020 

L’an prochain, l’effectif de Bora-Hansgrohe sera sensiblement le même que cette année. Six départs sont à déplorer dans la formation dont deux majeurs : Davide Formolo vers UAE Emirates et Sam Bennett en partance pour Deceuninck-Quick Step. Cinq coureurs vont rejoindre les rangs de l’équipe allemande l’an prochain (Lennard KämnaMartin LaasIde Schelling, Patrick Gamper et Matteo Fabbro). En 2020, les objectifs seront multiples. Peter Sagan doublera Tour d’Italie - Tour de France et essayera de remporter un monument, Pascal Ackermann devra confirmer son statut de sprinteur numéro un de l’équipe, Emanuel Buchmann poursuivra sa quête de remporter un Grand Tour dans les années à venir et Maximilian Schachmann sera l’atout majeur de cette formation dans les classiques ardennaises. Il faudra également surveiller la progression de Lennard Kämna. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires