Amstel Gold Race
Amstel Gold Race - Incroyable van der Poel, Alaphilippe 4e Photo : Sirotti

Amstel Gold Race - Incroyable van der Poel, Alaphilippe 4e

Incroyable victoire de Mathieu van der Poel (Corendon-Circus) sur l'Amstel Gold Race ! Alors que Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step) et Jakob Fuglsang (Astana) semblaient avoir course gagnée, ils se sont complètement arrêtés de rouler à 2km de l'arrivée. Ils se sont fait reprendre par un groupe de poursuivants dans la dernière ligne droite et c'est van der Poel qui s'est imposé au sprint devant Simon Clarke (EF Ediucation First). Fuglsang a pris la 3e place, et Alaphilippe la 4e, mais le Français pourra nourrir d'énormes regrets. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a fini 8e, juste devant Valentin Madouas (Groupama-FDJ)

Amstel Gold Race - Mathieu van der Poel s'impose

Une échappée de 11 coureurs

L'échappée du jour se forme dans les premières bosses de la journée, et elle est contituée de 11 hommes : Michael Schär (CCC), Nick van der Lijke (Roompot-Charles), Paolo Simion (Bardiani-CSF), Grega Bole (Bahrain-Merida), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Marcel Meisen (Corendon-Circus), Thomas Sprengers, Aaron Verwilst (Sport Vlaanderen Baloise), Jérôme Baugnies et Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert). Le peloton laisse filer et l'avance maximale des hommes de tête atteint les 8 minutes à 150km de l'arrivée.

 

Mathieu van der Poel se découvre très tôt

Le peloton revient progressivement sous l'impulsion des AstanaLotto Soudal et Deceuninck - Quick-Step et à 70km du but, l'écart est descendu sous les 4 minutes. L'allure augmente à tous les échelons, et à 50km de l'arrivée, on ne retrouve plus que 8 coureurs à l'avant : Meisen, Bernard, Sprengers, Baugnies, Schär, Van Asbroeck, Bole et Van der Lijke. Ils comptent à peine plus d'une minute d'avance sur le peloton qui a fortement accéléré à l'approche de monts décisifs. Les coureurs entament le Gulpenberg, moment choisi par Mathieu van der Poel pour attaquer, et seul Gorka Izagirre (Astana) le suit.

 

Julian Alaphilippe fait exploser la course

Derrière, le peloton ne s'affole pas et laisse le Néerlandais et l'Espagnol à porter de fusil. Ils sont repris dans le Kruisberg, et Dries Devenyns (Deceuninck - Quick-Step) accélère alors, avec dans sa roue son leader Julian Alaphilippe. Seuls Jakob Fuglsang et Matteo Trentin parviennent à suivre le duo, et ces quatre hommes s'envolent. Ils reprennent puis déposent les derniers rescapés de l'échappée avant d'aborder l'Eyserbosweg. Alaphilippe attaque alors, Fuglsang suit mais Trentin et Devenyns lâchent. A 35km de l'arrivée, Alaphilippe et Fuglsang sont en tête devant le trio Trentin-Kwiatkowski-Woods. Ce qu'il reste du peloton est plus loin, avec presque tous les autres favoris à l'exception de Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), en grande difficulté.

 

Alaphilippe vs Fuglsang, un air de Strade Bianche

Le duo de tête collabore bien et à 30km de l'arrivée, ils ont 15'' d'avance sur leurs poursuivants et 45 sur le peloton, où la poursuite est désorganisée. Ils accentuent leur avance dans le difficile Keutenberg, où Woods lâche prise derrière. Plusieurs coureurs tentent de sortir du peloton, comme Matthews, Schachmann ou Bardet, mais personne ne parvient à faire la différence et l'écart se creuse. A 18km de l'arrivée, Alaphilippe et Fuglsang arrivent au pied du Cauberg avec seulement 7'' d'avance sur Trentin et Kwiatkowski, mais ils en remettent une couche dans la côte et reprennent du champ. A 15km de l'arrivée, ils passent une première fois sur la ligne avec 25'' d'avance sur Trentin et Kwiatkowski qui ont pris un coup au moral, et une minute sur le peloton, duquel Schachmann s'est extirpé.

Dans la côte suivante, Fuglsang teste Alaphilippe, qui semble un peu dans le dur, alors que derrière Kwiatkowski distance Trentin, mais l'Italien revient dans la descente. A 10km de l'arrivée, Fuglsang-Alaphilippe comptent toujours 20'' d'avance sur Trentin-Kwiatkowski, 45'' sur Schachmann, 55'' sur Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Simon Clarke (EF Education First), et plus d'une minute sur le peloton d'où viennent de sortir Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal), Alessandro De Marchi (CCC) et van der Poel.

 

Mathieu van der Poel s'impose au terme d'un finish incroyable

Dans la dernière côte du jour, Fuglsang tente le tout pour le tout et place une grosse attaque, mais Alaphilippe répond bien. L'écart s'est encore creusé avec les poursuivants et la victoire va se jouer entre les deux hommes. Mais Fuglsang commence à ne plus vouloir passer, et il attaque à nouveau le Français, qui parvient à suivre. A 3km de l'arrivée, le Danois décide de ne plus relayer. Le duo ralentit alors un peu l'allure, mais leur avance est toujours conséquente sur les poursuivants, où tout le monde s'est regroupé, sauf Kwiatkowski qui est parti seul derrière les deux hommes de tête, qui n'avancent plus du tout. Kwiatkowski recolle à 800m de la ligne, et il emmène le trio, mais derrière, van der Poel fait un gros effort et avec l'élan, il dépasse tout le monde et s'impose au sprint devant Clarke et Fuglsang.

Classement général

1NEDVAN DER POEL MathieuCorendon - Circus
2AUSCLARKE SimonTeam EF Education First
3DANFUGLSANG JakobAstana Pro Team
4FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step
5ALLSCHACHMANN MaximilianBora-Hansgrohe
6BELLAMBRECHT BjorgLotto Soudal
7ITADE MARCHI AlessandroCCC Team
8FRAMADOUAS ValentinGroupama-FDJ
9FRABARDET RomainAG2R La Mondiale
10ITATRENTIN MatteoMitchelton-Scott
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera le 106e Tour de France ?



















Partenaires