Tour du Finistère
Tour du Finistère - Une surprise nommée Demoitié !

Tour du Finistère - Une surprise nommée Demoitié !

 

La Coupe de France de cyclisme bat son plein ces derniers temps. Au programme ce samedi, le Tour du Finistère, septième manche de la compétition hexagonale. Les coureurs présents devaient parcourir 193 kilomètres, dont un circuit final de 8.7 kilomètres à parcourir à quatre reprises. Un circuit jalonné de deux bosses, dont la côte de Meilh Stand Vihan et ses pentes à 12%, juge de paix pour cette arrivée à Quimper. 

 

Un duo français prend la poudre d'escampette

Le départ est donné peu après midi, et c'est après 8 bornes que l'échappée du jour se forme. En son sein, deux hommes seulement : Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale) et Clément Saint-Martin (La Pomme Marseille). Le peloton s'en satisfait et laisse couler. Leur avance grimpe à 6 minutes après 35 kilomètres, puis redescend régulièrement sous l'impulsion des équipes Cofidis et Bretagne-Séché Environnement. Et alors que le peloton revient à quatre minutes du duo, Jonas Rickaert (Topsport Vlaanderen) sort du pack en chasse-patate. Le peloton temporise, mais l'homme intercalé insiste et fait la jonction après 70 bornes de course. A la mi-course, ils sont donc trois devant, avec une avance d'à peine trois minutes sur le peloton, qui contrôle. 

Et à l'entrée dans cette seconde partie de course, c'est la formation Bretagne-Séché Environnement qui fait l'essentiel du travail. Les coéquipiers de Romain Feillu réduisent l'écart au fil des kilomètres, si bien qu'il n'est plus que d'une minute à 70 kms de l'arrivée, alors que Gougeard est parti seul en tête. Le peloton se casse faute au rythme et aux difficultés, mais se reforme à 60 bornes de l'arrivée suite au regroupement général et à une certaine temporisation. Après quelques instants de latence, la course repart de plus belles et de nombreux coureurs affichent leurs vélléités. Un groupe de 18 hommes se forme, avant d'être repris dans la foulée. 

 

Un final animé et une surprise nommée Demoitié !

A 35 kilomètres, le pack est étiré, mais reste encore à faire. Et ça s'agite de nouveau. Quentin Jauregui (Roubaix-Lille Métropole) et Yoann Bagot (Cofidis) se font la malle dans la deuxième ascension de la côte de Meilh Stand Vihan. Derrière, des poursuivants se dégagent et le peloton éclate. A un peu plus de 20 kms du but, ce sont alors Berhane (Europcar), Fonseca (Bretagne-Seché Environnement), Bagot, Simon (Cofidis), Daniel (AG2R-La Mondiale), Jauregui (Roubaix-Lille Métropole), Goncalves (La Pomme-Marseille 13), Sbaragli (MTN-Qhubeka), Demoitié et Evrard (Wallonie-Bruxelles) qui mènent, 20" devant le peloton. A l'entame de l'avant-dernier tour, l'écart grimpe même à 55" alors que la FDJ.fr prend les rênes du peloton. 

Un tour plus tard, alors qu'il reste moins de dix bornes à parcourir, l'écart s'est abaissé à 30 secondes, mais le groupe de tête continue de résister. Sous la bannière des 5 derniers kilomètres, il y a encore une trentaine de secondes entre les deux groupes, avance qui remonte même à 40" à l'approche de la dernière ascension de la côte Meilh Stand Vihan. Les échappés l'abordent en tête et possèdent suffisament d'avance pour se jouer la gagne. Dans la montée, c'est alors Antoine Demoitié (Wallonie-Bruxelles) qui parvient à faire la différence et creuser un léger trou sur ses concurrents. Le jeune Belge de 23 ans tient jusqu'à la ligne et s'offre la plus belle victoire de sa jeune carrière. Derrière lui, Julien Simon (Cofidis) et Armindo Fonseca (Bretagne-Seché Environnement) prennent les 2e et 3e places. 

Julien Simon profite lui de sa deuxième place pour prendre la tête au général de la Coupe de France. 

Classement général

1BELDEMOITIE AntoineWallonie - Bruxelles
2FRASIMON JulienCofidis, Solutions Credits
3FRAFONSECA ArmindoFortuneo - Samsic
4ITASBARAGLI KristianDimension Data
5ERIBERHANE NatnaelTeam Direct Energie
6BELEVRARD LaurentWallonie - Bruxelles
7FRAJAUREGUI QuentinRoubaix Lille Metropole
8PORGONÇALVES JoséDelko-Marseille Provence-KTM
9FRADANIEL MaximeAG2R La Mondiale
10FRABAGOT YoannCofidis, Solutions Credits
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre MIGNOT