Tour Down Under
Tour Down Under - Andre Greipel : 'Une tradition' Photo : Sirotti

Tour Down Under - Andre Greipel : "Une tradition"

 

Le dimanche 19 janvier, la saison cycliste débutera vraiment pour Lotto-Belisol. L'équipe belge sera au départ du critérium People's Choice Classic à Adélaïde. Deux jours plus tard suvra le départ du Tour Down Under. L'épreuve australienne du World Tour en est cette année à sa 16e édition et Lotto-Belisol y envoie une forte sélection avec le sprinteur André Greipel comme fer de lance. Il affrontera entre autre Marcel Kittel et les coureurs locaux Matthew Goss et Mark Renshaw. Le directeur sportif Herman Frison préface le Tour Down Under, tout comme le champion d'Allemagne lui-même, sur le site officiel de l'équipe. 

"Le Tour Down Under est très important pour nous" explique Herman Frison. "Il s'agit de la première épreuve WorldTour et plus vite vous pouvez gagner à ce niveau, mieux c'est pour l'équipe et les coureurs. La pression est donc grande. Nous voulons dès lors remporter une étape aussi vite que possible. Ensuite, nous en viserons une deuxième et cela serait très agréable si nous pouvions gagner une troisième étape comme ce fut le cas il y a quelques années. L'épreuve est devenue plus ardue par rapport aux précédentes années, sur papier, je vois trois possibilités de sprint massif. C'est aussi toujours agréable de remporter le critérium qui précède le Tour Down Under, il s'agit finalement de la première confrontation entre les sprinters, mais cette épreuve n'est pas un objectif en soi."

"Nous disposons d'une forte équipe, avec André Greipel comme fer de lance. Jens Debusschere et Jürgen Roelandts seront les derniers hommes pour lui. Olivier Kaisen en premier lieu, mais également le néo-pro Stig Broeckx, sont les hommes qui devront faire le travail en cours de route. Dans les étapes plus ardues, ils pourront éventuellement tenter leur chance, cela vaut aussi pour Jürgen Roelandts. Le classement n'est pas un objectif pour nous, mais ce ne serait pas la première fois qu'un homme libre y occupe une belle place."
"Le voyage vers le Down Under s'est déroulé en deux jours. Les premiers jours sur le sol australien servent à l'adaptation au décalage horaire. Ensuite, l'entrainement a repris, avec des sorties de cinq heures. Nous sommes en plein été ici en Australie et c'est toujours plus agréable de s'entrainer et de disputer des épreuves dans de bonnes conditions climatiques, bien que nous ayons eu un hiver assez doux en Belgique."

André Greipel a quant à lui confié : "C'est devenu une tradition de débuter ma saison au Tour Down Under. Il s'agit de ma septième participation consécutive. A trois reprises, dont l'année passée, j'ai remporté le critérium qui l'a précédé et durant le Tour Down Under, j'ai pu m'imposer à quatorze reprise. En 2008 et 2010, j'ai aussi inscrit mon nom au classement général, j'ai donc déjà de très beaux souvenirs de cette épreuve. Le parcours est plus difficile chaque année. Afin de s'entrainer dans les meilleures conditions possibles, nous sommes arrivés ici deux semaines à l'avance. Il peut faire très chaud ici, mais je n'ai aucun problème avec la chaleur."

 Sélection Lotto Belisol : Stig Broeckx, Jens Debusschere, André Greipel, Adam Hansen, Olivier Kaisen, Jürgen Roelandts et Marcel Sieberg.




Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre MIGNOT


Brèves

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2018 ?

















Partenaires