Tour de Turquie
Tour de Turquie - Mark Cavendish signe son retour

Tour de Turquie - Mark Cavendish signe son retour

 

Comme de coutume, c'est à Alanya que débutait ce dimanche le Tour de Turquie, 50ème du nom. Au programme de la première étape, un peu plus de 140 kilomètres autour d'Alanya, dont un circuit final d'une dizaine de kilomètres. Une épreuve dépourvue de réelles difficultés et qui ne pouvait pas échapper aux sprinteurs, en nombre sur l'épreuve orientale. Mark Cavendish, Sacha Modolo, Elia Viviani, Aidis Kruopis parmi tant d'autres avaient bien l'intention de se jouer la gagne. 

 

Un quatuor en tête de course

QUelques kilomètres après le départ officiel donné à 11h40 (10h40 heure française), le groupe d'échappés prend forme à l'avant. On y retrouve Martin Wesemann (MTN-Qhubeka), Gijs Van Hoecke (Topsport-Vlaanderen), Marc de Maar (UnitedHealthcare) and Mirac Kal (Torku). Leur avance se construit au fil des kilomètres pour atteindre 5'45" après 20 kilomètres. Un écart qui se réduit toutefois à 2'35" dès le kilomètre 50. Et tandis que Marc de Maar passe au sommet de la seule côte répertoriée du jour le peloton contrôle. A la mi-course, trois minutes séparent les deux groupes. 

Omega Pharma-Quick Step place ses hommes à l'avant, tout comme la Lotto ou encore la Belkin. Cette impulsion se fait ressentir : 1'15" à 60 bornes de la ligne. Le rythme ne faiblit pas, et une dizaine de kilomètres plus loin, il s'intensifie même. La Lotto tente un court instant un coup de bordure, avant de se raviser. A 50 kms de l'arrivée, le quatuor de tête n'a toutefois plus qu'une trentaine de secondes d'avance. L'échappée ne tient qu'à un fil, et la jonction s'opère dans la foulée, à environ 35 bornes du but. Dans la foulée, Mirko Tedeschi (Neri-Sottoli) attaque et s'en va seul en tête de course. Le peloton ne le laisse pas creuser et l'avale quelques kilomètres plus loin.

 

Sprint inévitable, Cavendish de retour

Sous la bannière des 20 derniers kms, les équipes de sprinteurs sont aux commandes, OPQS en tête. Les formations aspirant à la victoire sur cette première étape commence à frotter à se jauger. A l'entrée dans les 10 dernières bornes, Cannondale vient se placer en tête. La formation Yellow Fluo replace également Francesco Chicchi, mais à cinq kilomètres du but, ce sont les hommes d'Orica-GreenEDGE qui étire le pack. A deux bornes de l'arrivée, Paolini emmène devant son sprinteur Marco Haller, tandis que Bardiani remonte.

Aucune équipe n'a réellement le contrôle. Et à l'approche du dernier kilomètre, c'est Andre Greipel qui emmène le peloton. Sous la flamme rouge, Omega Pharma-Quick Step reprend le contrôle, mais Belkin vient se mêler à la lutte. C'est l'équipe néerlandaise qui fait le train dans l'ultime borne. Et c'est d'ailleurs elle qui lance le sprint pour Theo Bos. L'ancien pistard lance de loin, de trop loin, et se fait remonter par Mark Cavendish sur sa droite. Le coureur britannique ne fait pas de détails et règle aisément le sprint pour s'adjuger cette première étape. Derrière, Elia Viviani prend la deuxième place devant Theo Bos. Cav' enfile dans le même temps le maillot de leader. 

Classement de l'étape 1

1GBRCAVENDISH MarkQuick-Step Floors
2ITAVIVIANI EliaCannondale Pro Cycling
3NEDBOS TheoTeam LottoNL - Jumbo
4ITABONIFAZIO NiccoloUAE Team Emirates
5BELVAN STAEYEN MichaelSport Vlaanderen - Baloise
6ITAPALINI AndreaUAE Team Emirates
7ITANAPOLITANO DaniloWanty-Groupe Gobert
8BELVAN GENECHTEN JonasLotto Soudal
9ITAGUARDINI AndreaAstana Pro Team
10ITASBARAGLI KristianDimension Data
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexandre MIGNOT