Tour de Suisse
Tour de Suisse - T. Martin en route pour la victoire ? Photo : Jean-Claude FAUCHER

Tour de Suisse - T. Martin en route pour la victoire ?

 

Tony Martin, maillot jaune du Tour de Suisse 2014

Le rêve se rapproche pour Tony Martin. Si la dernière étape de ce Tour de Suisse n’est que demain, et que le profil sera costaud, le coureur de Omega Pharma – Quick Step a peut-être fait le plus dur en résistant parfaitement à ses assaillants sur les pentes de Verbier. Comme il l’avait lui même prédit, les écarts sont faibles. Alberto Rui Faria da Costa, qui était au général à 1’05’’ n’a rien repris. Bauke Mollema et Roman Kreuziger, qui étaient respectivement à 1’55’’ et 2’04’’ au classement général ne prennent que 14’’. Si Tony Martin tient le même rythme demain vers Saas-Fee, à moins d’assister à de grandes opérations, comme sur la dernière étape du Critérium du Dauphiné, il y a une semaine, il y a peu de chance de voir ce Tour de Suisse lui échapper.

« J’étais moi même étonné qu’il y ait peu d’attaques. Mais j’ai cru voir que tous les coureurs étaient un peu à plat autour de moi. Nous sommes le huitième jour, aucune journée n’a été de tout repos. Je crois que tout le monde est assez fatigué. Il reste maintenant une étape, qui sera la plus dure. Si on voit des jeux d’alliance ou une étape aussi tactique que celle du dernier Dauphiné, ça peut être très dur. Si par contre on va tranquillement jusqu’à la dernière ascension, avec ce que j’ai démontré aujourd’hui, et la confiance que ça me donne, je devrai tenir ».

En début d’épreuve, il déclarait voir au jour le jour. Et puis au fur et à mesure, est arrivée l’idée de jouer la victoire finale. « Je préférais être prudent car je connais la pression de jouer la gagne. C’est très difficile. Mais dès Belinzona (ndlr : sa victoire dans la première étape), j’ai vu que j’étais en forme. J’ai perdu entre deux et trois kilos à partir de la fin avril. C’est un avantage certain dans les montées. J’avais peur qu’en contrepartie, je perde de la puissance, mais finalement j’ai vu que pas tant que ça ». Si Tony Martin l’emporte à Saas-Fee demain dimanche, il aura porté le maillot de leader de bout en bout, remporté deux étapes et activement participé à la victoire de deux de ses coéquipiers (Mark Cavendish sur la quatrième étape et Matteo Trentin sur la sixième).  

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Antoine PLOUVIN


Brèves

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2018 ?

















Partenaires